PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Résistance d'outre-manche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7506

MessageSujet: Résistance d'outre-manche   Lun 21 Jan 2008 - 14:05

"Qu'est-ce que tu fais ?"

Lanah posa sa main sur l'écorce rugueuse du jeune arbre, dont les feuilles jaunes restaient lamentablement pendantes, comme incapable de combattre le soleil étouffant qui sévissait sur l'Angleterre depuis le début du mois. Il faisait chaud, même à l'ombre et tous les collégiens préféraient rester sagement entre les murs de Poudlard, où régnait une température un peu plus clémente. Mais si la Serdaigle avait décidé de braver la chaleur cuisante, c'était avant tout pour comprendre.

Depuis plusieurs semaines, la complainte de l'Arbre-Mère résonnait dans sa tête, plus puissante qu'elle ne l'avait jamais été avant ces jours. Elle en avait l'habitude. La jeunesse de l'arbre, qui n'avait que trois ans, ne cherchait que le réconfort d'un être ami. Et le seul des environs était Allanah. Seulement dans le passé, cette présence dans sa tête n'avait été qu'un effleurement. Elle sentait l'Arbre-Mère fouillait dans sa tête les souvenirs qu'elle gardait des jours qui passaient, comme si elle cherchait à se rendre compte par elle même de l'état mental et physique de sa protégée. Quand elle était satisfaite, elle repartait jusqu'à la prochaine fois. Mais maintenant, l'effleurement amical s'était transformé en hurlement silencieux, qui lui donnait des migraines atroces. Plusieurs séjours à l'infirmerie ne l'avaient guère aidé à se reposer. Rien n'y faisait. Plus elle essayait de combattre les incursions de l'esprit de l'arbre dans sa tête, plus celui ci prenait comme un malin plaisir à refouler les effets des potions que lui donnaient l'infirmier de Poudlard. Au final, Lanah se retrouvait avec une tête à faire peur et une concentration en cours qui laissait grandement à désirer. Ce n'était pas rare qu'elle finisse la tête entre ses bras, finalement terrassé par le sommeil.

Les accalmies étaient rares, mais maintenant qu'elle se tenait près du jeune arbre, les bruits dans sa tête n'était plus qu'un léger bruit de fond. Plus désespérait, transi de peur et de tristesse. Lanah n'y comprenait rien. Cette mélancolie maladive ne pouvait pas provenir d'elle. Si l'arbre ne réagissait généralement qu'à la Serdaigle aussi puissamment, à ses sentiments exacerbés, quand elle était dans un pic de solitude, elle se sentait relativement bien, malgré sa fatigue. Elle pouvait donc repousser l'hypothèse que c'était par sa faute qu'il était dans cet état.


"Explique moi ! Dis moi quoi faire pour t'aider !"

Allanah s'effondra au pied de l'arbre, de nouveau traverser par ses hurlements. Désespoir, tristesse, impuissance. Elle savait tout cela. Mais le sentiment dominant été aussi la colère. Les yeux clos, les deux mains posées à plat sur le tronc, la jeune fille fut traverser de flash d'image, bizarrement en hauteur. Elle mit plusieurs secondes à se rendre compte qu'elle voyait ce que d'autres Arbre-Mère vivaient, ainsi que des sorciers, si elle en jugeait les jets de lumière qui partaient en tout sens. Incendie, bataille rangée, conciliabule secret.

Hébétée, Lanah se recula, les yeux agrandis par la frayeur. Qu'est-ce que tout cela voulait dire ? Qu'avait-elle vu ? Comme si l'arbre s'était déchargé d'un fardeau trop lourd à porter, tout revint à la normale. Elle pouvait de nouveau sentir son léger effleurement sur son esprit à elle.


.HJ : Libre :-)
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8633

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Mer 23 Jan 2008 - 18:25

Le soleil commençait tout juste à perdre de sa puissance assommante. La nuit tombait doucement, accordant ce qui pouvait être considéré comme un vague répit aux êtres et aux choses. Depuis quelques temps, depuis début décembre pour être exacte, Mélusine avait décidé de ne plus penser. Plus sentir, c'était impossible. Mais elle passait son temps à faire. N'importe quoi. Certainement pas du Quidditch. Mais jamais elle n'avait été aussi concentrée sur ses études. Elle aurait été en état qu'elle s'en serait inquiétée. Et puis, elle errait, trouvait quelque chose à faire, à lire, à écrire.

Ce soir-là, quittant la relative "fraîcheur" du château, elle avait opté pour une balade dans le parc. S'épuiser pour oublier de penser. Certes, une balade, dans l'esprit des gens n'était pas exactement le genre d'activité éreintante. Mais c'était comme tout, tout dépendait comment on la pratiquait et, surtout, combien de temps. Marcher jusqu'à l'épuisement. Et courir. Courir, c'était encore mieux. Le sang se met à circuler vite, plus vite, le souffle s'accélère, les tempes battent. On a l'impression que le corps se liquéfie. On a mal. On est bien. Mélusine n'en était pas encore à ce stade béni qu'un quelque chose vint perturber son champ de vision. Perturbateur. Perturbateur. Perturba... trice. Mais la curiosité était toujours la plus forte.

Petite foulée avant l'arrêt complet du véhicule.


'Hé! Elle parle toute seule!'

Ouais. Et alors? Elle ne faisait qu'extérioriser ce que tout le monde faisait dans sa propre tête. Du fait de sa propre expérience, la jeune fille n'était pas sans savoir qu'il était rarement agréable de faire la folle sous le regard d'autrui. D'un autre côté, elle n'avait pas envie de faire l'effort de celle qui n'a rien entendu. Zyn décida de marquer sa présence tout en signalant que, oui, elle avait perçu sa dernière phrase:

"Pour moi, sans doute pas grand chose... Mais je doute que lui -ou elle- te réponde..."

Elle eut un mouvement de tête blasé vers l'arbre. Petit arbre. Il n'avait sans doute pas encore appris à parler.

"...Allanah Raines."




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7506

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Jeu 31 Jan 2008 - 12:04

Un frémissement intérieur lui fit lentement relever la tête. Son regard accrocha la personne à qui appartenait la voix. Lanah se leva pour être à la hauteur de … Mélusine McEwan. Sa mémoire avait accroché un évènement passé, celui où l’ancienne Gryffondor s’était injustement fait renvoyé par les deux agents de la BRIME, il y a de cela quelques années. Elle s’en souvenait, mais au fond d’elle-même, la Serdaigle avait l’impression qu’il y avait eu autre chose, sans pouvoir mettre le doigt sur ce que cela pouvait bien être. Forcément.

Lanah fit un pas vers l’arbre, comme pour avoir un soutient moral dans cette épreuve. Noyer la conversation pour l’empêcher de partir sur un terrain glissant, celui de la remémoration de souvenir qu’elle n’avait plus et qui la ferait toujours souffrir.

Sans un mot, elle prit l’étudiante par le bras et s’approcha de nouveau de l’Arbre-Mère. Rapidement, elle posa la main de Mélusine contre le tronc, celle de la Serdaigle posait au dessus de la sienne, le bout de ses doigts touchant aussi l’écorce brune. Comme si l’esprit de l’arbre avait compris ce qu’elle cherchait à faire, une nouvelle suite d’image envahir sa tête. Mais celle qui revenait sans cesse, était ce conciliabule qu’elle avait déjà vu la première fois …

~ Le couloir empruntait par le sorcier était plongé dans le noir, propice au aller-retour discret. La discrétion était devenu le maître mot de leur groupe. Trop de perte leur avait appris à ne pas se montrer plus que nécessaire. Le couloir prit fin et il entra dans une pièce éclairée par de faibles torches et autour d’une longue table qui avait connu des jours meilleurs, se tenait un rassemblement de sorciers. Certains avaient les traits tirés de ceux qui n’avaient pas beaucoup dormi depuis quelques jours. Un sentiment de colère flamba dans les veines du jeune homme. Il prit place autour de la table, annonçant la nouvelle que tous connaissaient mais redoutaient tout de même d’entendre.


'Morts' ~


Après un dernier frémissement, l’image se coupa à cet instant précis. Lanah rouvrit les yeux et lâcha la main de Mélusine. Le sentiment de colère et de tristesse ressentit par le sorcier par lequel elle avait vu cette scène, elle les ressentait encore dans la crispation de ses membres et par son souffle irrégulier. Après une dernière inspiration, la Serdaigle regarda l’étudiante.

« Il y a d’autre langage que la parole. »


Dernière édition par le Lun 11 Fév 2008 - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8633

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Mar 5 Fév 2008 - 18:40

Quand Allanah lui prit la main sans un mot, Mélusine se laissa faire. Pas nécessairement parce que la combativité l'avait abandonnée.... peut-être un peu... mais surtout parce qu'elle avait décidé que la vie ferait bien ce qu'elle voulait, elle se laisserait porter. Etait-ce s'abandonner aux mains du destin, oublier ou simplement y mettre toute sa confiance?
Elle posa sa main, donc, simplement, sans se poser de question. Elle sentit l'écorce, rugueuse. C'était sa carte d'identité. Une manière de se dire bonjour peut-être, de faire connaissance. Depuis de temps, elle connaissait bien les arbres. Elle les connaissait bien et elle les aimait bien. Amis silencieux toujours présents pour réconforter votre douleur, pour épancher votre mal de coeur ou votre vague à l'âme. Une main. Une écorce. Un échange. La force de l'arbre contre ses faiblesses à elle. Le monde était bien fait.


'Ca faisait longtemps... Tu aurais dû venir ici. Tu aurais dû y penser...'

N'était-ce pas là l'ironie de la douleur? S'y enfermer jusqu'à en oublier la délivrance.
Concentrée sur ses pensées, sur son petit 'elle', Zyn ne perçut pas directement qu'il y avait un quelque chose de différent dans cet arbre-là. Souvent ses propres pensées s'égaraient dans des univers qu'elle ne connaissait pas. Ca n'était qu'une fois de plus à ses yeux.
Mais ce rêve-là ne ressemblaient pas aux autres. Il y avait des émotions qui n'étaient pas les siennes... Car c'était bien le propre du rêve que de n'être concentré que sur son propre ressenti.
Là, la jeune fille sentait une douleur qui ne pouvait être sienne. Mais surtout la colère.

Puis plus rien. Comme dans ces rêves où l'on chute sans plus finir pour se retrouver dans la sécurité illusoire de son lit. Alors que Allanah lui lâchait la main, Mélusine rouvrit les yeux, sans avoir eu conscience de les avoir jamais fermés. Sa comparse paraissait tendue, crispée. Alors, ça n'était pas juste son imagination qui explorait d'autres contrées?


"Qu'est-ce que..."

C'est une chose de se savoir folle, c'en est une autre de balancer l'info à une presque inconnue. Presque inconnue qui n'était pas passée loin de la haïr.
Zyn n'y comprenait plus grand chose. Elles s'étaient évitées pendant sa propre dernière année. Et là, Allanah ne disait rien. Non pas que Mélusine eut voulu des cris, une bataille. Mais elle aurait aimé comprendre où elles en étaient.


"J'ai cru sentir que..."

Elle secoua doucement la tête, faisant voleter ses boucles éparses, comme si elle-même n'y croyait pas.

"Toi aussi, tu as..."




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7506

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Mer 6 Fév 2008 - 10:30

Elle hocha lentement la tête aux demi-phrases de Mélusine. Oui, elle avait bien senti la même chose qu’elle, en même temps. Mais c’était le pourquoi elle voyait et ressentait cela qui l’intéressait le plus. Qu’est-ce qui faisait que l’Arbre-Mère soit tellement touché par ces évènements dont Allanah ne comprenaient pas le sens mais qu’elle devait tout de même ressentir ? Etait-ce pour pouvoir l’aider ? Mais ci c’était bien le cas, que pouvait-elle bien faire, elle ? La Serdaigle n’avait sûrement pas les compétences pour faire quelque chose de significatif. Trouver de l’aide peut-être ? Mais vers qui se tournait alors qu’elle ne savait même pas si ces ‘visions’ étaient bien réel ou pas ? On la traiterait de folle si elle parlait d’un arbre qui lui donnait des migraines et lui permettait de voir des évènements qui se passaient loin d’elle.

« J’ai bien senti cette colère mêlée à une tristesse indicible. Mais c’est la première fois que je vois. Cela fait des jours, des semaines, que je ressens la même chose sans savoir de où cela provient. Je n’arrive pas à comprendre … »

La Serdaigle ne parvenait pas non plus à savoir pourquoi elle parlait à une inconnue de ce qu’elle vivait. Mais le besoin d’épancher tout cela était plus fort que sa réserve naturelle. Sans oublier ce profond sentiment de déjà vu. Lanah secoua la tête pour faire sortir ces pensées de sa tête. Son ressentit ne voulait pas dire qu’il s’était réellement passé quelque chose dans le passé.
Et après tout, si elle avait vraiment vécu quelque chose avec l’ancienne Gryffondor, ça ne pouvait être quelque chose de significatif non ..? Elle se savait des plus solitaires avant de perdre partiellement sa mémoire. Comment aurait-elle pu être attachée d’une manière ou d’une autre, et ce, puissamment, à quelqu’un ? Hormis à Elea, elle n’y croyait guère.


« Je ne sais même pas pourquoi je te parle de ça. Excuse-moi … »

Lanah baissa la tête en signe d’excuse avant que son regard ne se perde à travers le triste feuillage de son arbre. Elle était tellement désolée de ne pas pouvoir l’aider. Sans plus d’information, la Serdaigle ne pourrait rien tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8633

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Lun 11 Fév 2008 - 16:43

Dans le langage courant des gens, un hochement de tête signifiait "oui". Oui quoi? Oui, elle avait bien senti? Oui, elle ne rêvait pas? Oui, Allanah partageait ça? Flou monumental.
Oui. Elle avait senti elle aussi.
Mélusine en perdit un instant la parole. Ca n'était pas tellement que tout cela lui paraissait irréaliste. Plutôt qu'elle ne savait plus quoi ajouter. Perdue. Sans repère. Elle finit par hausser doucement les épaules:


"Je n'ai rien vu moi. Juste senti... je ne sais quoi... C'était plus un fouilli, une impression, qu'une réelle sensation. Mais je...;"

'Mais tu quoi? Zyn, t'es aussi claire qu'un scroutt qui apprendrait à parler. Comment veux-tu qu'elle te réponde...'

Et alors? Si le droit d'expression existait, le droit de non-expression avait bien sa place aussi? Se perdre dans les paroles, c'était une manière comme une autre de s'exprimer. Un peu moins claire, c'était tout.

"C'est chaque fois la même chose? Depuis combien de temps? Tu crois que c'est l'arbre lui-même... Ou bien quelque chose qui vient de ... quelqu'un d'autre... et l'arbre ne serait que le transfert. Tu crois que tout le monde le perçoit? Ou c'est juste toi? Et moi, parce que je suis avec toi?"

C'était un plaisir de penser à autre chose. De parler. De communiquer. De retrouver la voie de la civilisation.
Mais Allanah était étrange. Bon, bien sûr, Zyn avait espéré que les choses se soient tassées avec le temps. Mais elle ne s'attendait pas à un trait complet sur le passé. A vrai dire, la jeune fille était semblable dans l'attitude à la fois où elles avaient parlé toutes les deux. Avant le procès.
Elle eut un sourire triste:


"Hey! Tu n'as pas à t'excuser... On avait bien parlé une fois... Même si, depuis, on avait pris des chemins différents. Tu ne m'aimais pas trop, il me semble.
Mais... ça m'intéresse ce que tu... je veux dire... j'ai envie de comprendre ce qui se passe. J'ai envie de savoir pourquoi il... enfin, l'arbre... On pourrait essayer ensemble, tu veux bien?"


Mélusine ne fit aucun geste, rien. Elle ne voulait pas non plus donner l'impression à Allanah d'empiéter sur son espace. C'était étonnant mais oui, elle prenait son avis en considération.
Elle se contenta d'effleurer le tronc de l'arbre, doucement, un peu méfiante. Qu'est-ce qui allait bien pouvoir se passer?




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7506

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Lun 11 Fév 2008 - 18:00

Elle n'avait rien vu, Mélusine n'avait fait que ressentir. Et encore, seulement partiellement. Sur le coup, Lanah ne sut qu'en penser. Elle avait cru qu'en passant par elle, l'étudiante verrait la même chose qu'elle, en plus des sentiments. Mais elle s'était trompée vu que Mélusine venait de lui avouer n'avoir que ressentit la colère et la tristesse véhiculaient par l'Arbre-Mère ...

« Cela fait des semaines, je n'ai pas compté combien exactement. Il n'y a que moi qui le ressent, je suis au moins certaine de ce fait. Comment, je n'en sais rien. Mes connaissances concernant les Arbre-Mère, le nom de l'arbre, sont limitées. Tout ce que j'en sais et qui est certain, c'est que son bois a la propriété d'atténuer les chagrins et tous les sentiments négatifs. On appelle ça du bois-sorcier. »

Le reste était sans importance pour le moment. Mieux valait ne pas lui dire qu'il avait aussi la faculté de vous envoyer dans un autre monde, fabriquait de toute pièce par les souvenirs d'autres sorciers qui, comme elle, ont été liés un moment ou un autre à un Arbre-Mère. Même si savoir cela donner lieu à des hypothèses qui n'avaient rien pour lui plaire.

« Je crois que ... que c'est parce que c'est la première fois que je partage ce genre de chose avec quelqu'un que tu n'as pas vu la même scène que moi. Ne te connaissant pas, il a peut-être bridé son pouvoir, même si tu es passée par moi. »

En sachant cela, peut-être que le fait que Mélusine ait déjà ressentit quelque chose était une grande avancée. Rien n'aurait pu laisser présager que l'arbre accepterait de divulguait certaines choses à quelqu'un d'autre que Lanah, quand elle avait avancé d'autorité la main de l'ancienne Gryffondor vers le tronc.

Elle cilla et sortit de ses pensées en l'entendant parler d'elles au passé. Elle le savait, ne pas répondre à ce genre de parole ne ferait qu'augmenter les soupçons d'un revirement étrange de comportement qui n'aurait aucune raison plausible aux yeux de Mélusine, surtout quand Lanah ne se sentait pas prête à révéler le pourquoi de ce revirement. Et elle hésita donc quelques minutes avant d'accepter ou non l'aide qu'elle lui proposait. Parce qu'accepter voudrait dire la laisser s'approcher dangereusement de ce secret qu'elle ne voulait pas voir découvert. Et refuser voudrait dire se retrouver seule devant ce problème qui lui semblait insoluble pour l'instant.


« Je crois que ... qu'oublier nos différents du passé serait une bonne chose pour le moment. Je ne tiens pas à affoler l'esprit de l'arbre en relatant des évènements négatifs.
Prête, alors, pour tenter de comprendre ? »


Lanah avait tendu la main vers Mélusine, l'invitant à lui donner la sienne. Plus que tout, elle espérait que ses paroles réussiraient à repousser pendant un moment le passé. Elle trouverait une autre manière de l'esquiver quand elle devrait retourner entre la fraicheur des murs de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8633

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Lun 11 Fév 2008 - 19:26

Mélusine écoutait attentivement. Pas seulement par curiosité ou parce que ça lui changeait les idées. Non. Ca l'intéressait. Comme si quelque chose dans cette histoire l'appelait. Elle prenait note mentalement de tout ce que sa comparse lui déclarait. Peut-être que tout ceci lui serait utile en temps et en heure.
Silence donc. Silence et réflexion.


"Atténuer tous les chagrins?"

Mélusine n'avait pas voulu parler. C'était sorti tout seul. C'était rare ces derniers temps. C'était tout l'un ou tout l'autre. Se taire quand elle voulait parler. Parler quand elle aurait dû/voulu se taire.
Elle n'aimât pas avoir failli. Elle sentait trop l'espoir qui perçait dans sa voix. Et elle n'aimait pas ça non plus.
Alors, vite, vite, elle embraya sur la suite, sans un regard pour la jeune fille, les yeux fixés sur le tronc de l'arbre comme si elle voulait en découvrir les secrets juste avec ses yeux.


"Peut-être que c'est moi qui ai bloqué. Je n'ai pas très... envie qu'on m'atteigne ces derniers temps. On va dire que je me protège."

'Génial! Et maintenant tu racontes ta vie... Vraiment génial!'

Gnagnagna.
Elle avait décidé de se taire. Elle parlait. Qu'importe au fond. Qu'est-ce que ça changeait? Ca faisait juste un peu plus mal.


"Je pense que c'est ça d'ailleurs. C'est moi qui aies bridé. Qui aies mis une barrière. Mais..."

'Tu veux réessayer? Tu veux tenter? Qu'est-ce que tu crois que ça va t'apporter? une réponse? Petite chose naïve...'

C'était son droit le plus strict. Liberté.
C'est pourquoi Zyn posa sa main dans celle d'Allanah sans plus réfléchir aux conséquences. elle ne lui en voulait même pas de leur "différent", de sa froideur d'alors. Même plus rancunière? C'était étrange.
Son corps parlait pour elle, ce qui ne l'empêcha pas d'ajouter:


"Je suis d'accord. Après tout, c'est du passé."

'Et le passé est fait pour être enterré?'

Si "elle" voulait bien se taire, l'autre. La voix de sa conscience... merci bien.
Elle la fixa droit dans les yeux:


"Prête."




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7506

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Mar 12 Fév 2008 - 0:03

Lanah serra la main de Mélusine dans la sienne, en signe de soutien. Elle avait bien perçu l'envie dans la voix de la Gryffondor quand elle avait parlé du bois-sorcier. Pour en avoir usé et abusé pendant des mois, des années, elle connaissait l'effet bienfaisant qu'il apportait à ceux qui en avaient gros sur le cœur. Mais ça ne durait qu'un temps et le retour à la dure réalité de la vie était souvent plus douloureux que l'oubli que pouvait bien procurer le bois-sorcier.

Plus aucune parole n'étant nécessaire, Lanah apposa la main de Mélusine sur le tronc, la sienne propre au dessus, le bout des doigts frôlant l'écorce, comme la première fois. Juste avant de fermer les yeux, elle espéra que cette seconde fois serait la bonne.

~ Le sorcier avait quitté la salle de réunion pour rejoindre les appartements pour les Protecteurs de passage. Allongé de tout son long sur le lit, la chemise déboutonnée jusqu'à mi-corps, il regardait d'un œil morne et vide le plafond écaillé. Malgré la faible luminosité de la pièce, on pouvait apercevoir une longue cicatrice courir sur son torse.

Sans un bruit, la porte s'ouvrit pour laisser le passage à une jeune femme. Ses longs cheveux d'un noir profond dansèrent dans son dos pendant qu'elle s'avançait vers le sorcier qui avait fermé les yeux. Délicatement, elle s'assit à côté de lui et resta ainsi à le contempler, sans prononcer un mot. Après plusieurs minutes, elle leva silencieusement le bras et du bout des doigts, suivit les contours de la cicatrice. Elle sourit en sentant le sorcier retenir sa respiration. Elle continua son manège quelques instants avant qu'une main attrape son poignet.


'Tu ne devrais pas être là. Si on te voit ...'
'Personne ne m'a vu, tranquillise-toi.'

La pression sur son poignet cessa, se transformant en caresse légère. Alors, elle se fit une place entre les bras du jeune homme, qui la serra comme si sa vie en dépendait. La tristesse latente explosa en parole, comme si le sorcier cherchait à faire sortir de son corps et de sa tête, toute la douleur qu'il ressentait.

'Rien, nous n'avons rien pu faire. Ils ont tous péri. Pour rien !'
'Ils ont fait leur devoir.'
'Je préfèrerais être mort si cela aurait pu les garder en vie ...'
'Mais sans toi, qu'est-ce que Yaska deviendrait ? Elle a besoin de toi. Nous avons tous besoin de toi. Elle est si jeune. Si tu n'étais pas là pour veiller sur elle de loin, elle ne survivrait pas longtemps.'

Le jeune homme se redressa, quittant sans effort les bras qui le serraient juste avant. On pouvait sentir qu'il savait que la jeune femme avait raison, sans parvenir a accepter les sacrifices que cela impliquait. Une voix caressante vint le sortir de ses pensées mélancoliques, le détournant momentanément de ses soucis.

'J'ai besoin de toi.' ~


Lanah lâcha la main de Mélusine, rouvrant les yeux en douceur, pour s'habituer de nouveau à la lumière du soleil. Ce qu'elle venait de voir était la suite directe de la fois précédente, elle en était sûre. Qui étaient morts ? Qui était 'Yaska' ? Et les deux personnes, l'homme et la femme, qui étaient-ils ? Où la scène se passait-elle ? Pourquoi suivait-elle les déambulations de cet homme ? Autant de question dont elle n'avait pas les réponses. La vision était aussi flou que la première, lui contant une histoire dont elle ne comprenait rien.

« Tu as vu cette fois ? »

Elle était impatiente de discuter de la scène dont elle venait d'être témoin, de pouvoir faire part de ses interrogations, en sachant pertinemment que ce n'était pas Mélusine qui en avait les réponses. Et l'autre chose qu'elle savait aussi, c'était qu'elle ne pouvait pas s'arrêter maintenant. Ce qu'elle venait de faire, Lanah devrait le réitérer si elle voulait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8633

MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   Mer 13 Fév 2008 - 16:36

Impulsion. Nier l'impulsion. Suivre l'impulsion.
Instinct ou raison? Raison ou instinct?
Instinct. Elle ne retirerait pas sa main.
Non. Au contraire, elle serra à son tour celle d'Allanah dans la sienne. Elle n'était pas vraiment certaine de comprendre le geste de la jeune fille mais qu'importe.

Elle n'hésita même pas quand Allanah déposa sa main contre le tronc. Elle espérait même. Atténuer les chagrins et tous les sentiments négatifs... Pour ça, il faudrait de la confiance. S'ouvrir. Se laisser aller.
Au tout début, Zyn ne vit que du flou. Un flou immense de couleurs et de formes. C'était sans nul doute très beau mais ça n'avançait pas à grand chose.


'Laisse-toi aller. Brûle les distances. Arrête de réfléchir, de penser. Laisse.'

Le flou disparut peu à peu comme le matin au réveil. De la lumière d'abord. des formes. Des couleurs. Du son ensuite. Puis la scène qui se laisse découvrir dans son ensemble.

...


Le retour à la réalité n'était pas évident non plus.
Peut-être parce que Mélusine ouvrit les yeux d'un coup. C'était fini, c'était fini, non? Pas la peine de rester plus longtemps dans l'illusion.
La lumière l'éblouit et elle cligna des yeux. Se réveiller. Vite, se réveiller. Pendant un instant, Mélusine évita le regard de sa comparse. elle ne savait pas quoi en penser. Et elle n'était toujours pas certaine que "tout ça" n'était pas juste un effet de son imagination. Elle savait bien qu'elle avait facilement tendance à partir dans un autre univers ses derniers temps. Alors? Rêve? Rêve pas? Quand on partage une hallucination à deux, c'est peut-être le signe qu'on n'est pas si folle?

Elle sourit doucement. Elle n'aurait pas pensé un jour avoir envie de se prouver qu'elle n'était pas si anormale.


"Oui.
Oui, j'ai vu. C'était pas toujours très clair mais..."


C'était surtout dans sa tête que ça n'était pas clair. d'un autre côté, Allanah semblait plus familière de "tout ça".

"..Mais... Mais, j'y comprends pas grand chose. Il y avait un homme et une femme..."

Brusque crampe de l'estomac.

"Tu sais qui est Yaska? A ton avis, ce sont des sorciers dont il est question? J'ai pas vu de baguette mais leur univers me semblait presque connu. Qui sont ces gens qui sont morts? Tu crois qu'il s'agit d'une page importante de notre histoire? Tu crois que..."

Plus de questions que de réponses, comme d'habitude...




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résistance d'outre-manche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résistance d'outre-manche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Extérieurs du château :: Parc et Forêt Interdite-
Sauter vers: