PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 La boite de Pandore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12708

MessageSujet: Re: La boite de Pandore   Mer 21 Mai 2008 - 15:58

Gurawaen lui avait rendu en souriant sa précieuse baguette, qu'il avait reprit à un des soldats.

Après avoir libéré Charlotte, le quatuor se dirigea vers la forêt, passant de nouveau par la salle de bal. Ici aussi, tous les danseurs étaient étendus par terre, plongés dans le sommeil artificiel crée par Eärfalas. Elle aussi était intrigante. Sa démarche était altière et elle semblait ne pas toucher le sol quand elle marchait. Et surtout, on pouvait sentir à chacun de ses pas des vagues de magie ondulaient. Ce n'était en rien visible, mais Natacha le ressentait dans chaque fibre de son corps. C'était étonnant et procurait un fort sentiment que tout était possible et seule la prudence la retenait de se noyer dans cette sensation hors du commun.

Un silence de plomb s'était installé dans la ville, à l'intérieur des remparts. La vie s'était arrêtée et plus rien ne bougeait. Plus de marchand vantant leur marchandise, plus d'enfants qui couraient en se chamaillant, plus de femme les surveillant de leur présence bienveillante. Suivant Gurawaen, elles parcoururent plusieurs rues avant d'arrivée aux limites de la ville. Si auparavant, il y avait eut des contrôles au niveau des lourdes portes en bois, maintenant, il n'y avait plus rien. Désert. Ils passèrent tous les quatre sans soucis et marchèrent en silence jusqu'au point de départ de leur aventure, où elles s'étaient retrouvées à profiter du soleil - humpf - avant de s'enfoncer dans la forêt. Ils suivirent exactement le même chemin qu'elle et Charlotte avaient emprunté, se retrouvèrent finalement dans la clairière du faux sacrifice. La boucle était bouclée.

Un arbre gigantesque se trouvait maintenant là où la jeune fille d'un village que l'on devait soi disant protégé avait été allongée. Attaché à l'arbre, L'As. Des cordes le retenaient prisonnier et faisaient le tour du tronc. Il semblait dormir. Elorah était là elle aussi, pas plus différente que la première fois qu'elles l'avaient vu. Seule la perception que Natacha avait d'elle avait changé. Et pas en bien. Elle était détendue, ne semblant pas craindre ni elle, ni Charlotte, ni Gurawaen, et encore moi Eärfalas qu'elle toisait sans vergogne. Natacha garda en main sa baguette, par mesure de sécurité.


Pas un pas de plus où il est mort.
"C'est tellement facile de menacer quelqu'un qui ne peut pas se défendre, Elorah !"
Ancalìmon ... Elorah, tu peux encore changer d'avis ...

Au son de cette voix. L'As frémit et releva lentement la tête. Il dévisagea en silence Eärfalas, avant de regarder tour à tour Gurawaen, Charlotte et Natacha. Un sourire fleurit sur son visage avant qu'il ne regarde une nouvelle fois Eärfalas.

Je t'avais dit de ne pas bouger, non ?
Amour ... les Ancalìmon ...
On les aurait secouru, qu'importe la manière et le temps que cela nous aurait pris. Tu devais rester à l'abri.
Vous étiez en danger ...
Comme c'est le cas la plupart du temps Eärfalas ...

Il soupira avant de secouer la tête. Elorah réitéra sa menace contre L'As - dont Natacha doutait grandement maintenant que cela fut son vrai 'prénom' - quand Eärfalas fit un pas en direction du voleur. Le changement fut radical. La magie que Natacha avait sentit en douce vague se transforma bien vite en tempête, quand Eärfalas entreprit de déchainer son pouvoir contre Elorah qui ne bougea pas. Il n'y eut pas l'impact désiré. Au contraire, la magie sembla se 'désagrégeait' avant d'avoir atteint son but : la conseillère. Eärfalas accusa le coup tandis qu'Elorah souriait.

L'inconvénient quand on crée des objet qui annule son propre pouvoir, c'est que quelqu'un d'autre peut le trouver et s'en servir contre son créateur. Tu as fait une grave erreur, maître.

Elorah sortit de sous sa tunique, une étrange pierre montait en bijou. Tout le monde put voir les derniers sursaut de la magie d'Eärfalas s'éteindre à l'intérieur de la pierre, avant que celle ci ne redevienne noire. Natacha ne douta plus un instant qu'ils étaient tous les cinq dans une mauvaise passe, qui pourrait leur être fatale. N'importe qui pouvait facilement comprendre qu'Eärfalas avait été jusqu'à maintenant leur seul espoir. Elorah même leur avait dit que c'était l'une des sorcières les plus puissantes. Peut-être même LA plus puissante. Et voir que son pouvoir pouvait être absorbé par une vulgaire pierre amenuisait grandement leur chance de s'en sortir tous vivant. Mais abandonné ? Non, jamais. Gagner du temps et trouver une solution intermédiaire qui les sauverait plutôt.

"Qu'est-ce que vous voulez Elorah ?"
Rendez-vous, toutes les deux. Les Ancalìmon.
"C'est trop facile. Je viens. Seule. Mais vous libérez L'As."
Vous n'êtes pas en position de négocier.
"Je ne veux pas dominer le monde moi. C'est à prendre ou à laisser."
Que savez-vous de mes motivations ?!
"Alors ?"

Sa voix avait couvert la sienne. Ses motivations ? On s'en foutait royalement. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'elle se dépêche pour se décider, que les deux étudiantes puissent gentiment rentrer chez elle. Natacha avait un duplicata de boite à aller faire dès qu'elle serait de retour au bercail et Charlotte un mari à aller retrouver. Soudainement, les cordes qui retenaient L'As prisonnier tombèrent au sol. Elorah acceptait l'échange.

Ancalìmon non !
"Ça ira. Elle ne va rien me faire parce qu'elle a besoin de moi pour vous contrôlez, vous."

L'échange se passa sans heurt et sans autre intervention. L'As la regarda dans les yeux et hocha imperceptiblement la tête quand ils passèrent l'un à côté de l'autre. Natacha sourit à Elorah, qui commanda aux cordes de la maintenir à la place du voleur. Demi tour pour faire face à Charlotte. Nouvelle fois * Pedellon *

* J'espère que tu aimes les feux d'artifice Charlotte. *


Dernière édition par Natacha Melikov le Dim 29 Juin 2008 - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha
avatar

Nombre de messages : 1112
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 8562

MessageSujet: Re: La boite de Pandore   Ven 27 Juin 2008 - 19:32

* Quoi ? *

~†~ Eh allez, Super Nat le retour...... Double humpf tiens. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait ? Pourquoi est-ce qu'elle s'était proposée pour faire un échange avec l'As ? C'était bien beau, bien héroïque tout ça, mais si, comme il paraîtrait, elles étaient les clefs du pouvoir d'Eärfalas, alors il valait mieux qu'elles restent auprès d'elle non ? Et aussi, surtout, Charlotte était sûre qu'elle ne pourrait pas rentrer sans Natacha. Alors, si elle, elle restait accrochée à un arbre ici, comment la jeune brune allait faire pour repartir ? Uh ? Et puis pourquoi elle parlait de feux d'artifices d'abord ? Mais qu'est-ce qu'elle racontait ? Elle avait perdu la tête... Oui, ce devait être cela. Les ondes de magie qui émanaient d'Eärfalas avaient irradié le cerveau de la Licorne. Et elle n'avait plus tous ses esprits.... Non, vraiment, Charlotte ne voyait que cette explication... Ses sourcils se froncèrent et elle commença à protester lorsqu'une main se posa sur son épaule. Elle fit volte-face et se retrouva nez à nez avec Gurawaen. ~†~

" Eh, je suis pas d'a... "
- Ancalìmon ? Ne vous inquiétez pas. Votre amie ne craint rien.

~†~ Gurawaen lui désigna Eärfalas, d'un sourire confiant et rassurant. Elle comprit bien vite que non, Natacha n'avait pas perdu de neurones - du moins pas à cause d'Eärfalas - et qu'un joli feu d'artifice allait bien être donné. Sans un mot, Charlotte détacha finalement son regard de Gurawaen pour le poser sur l'As, qui avait presque rejoint leur petit groupe. C'est alors qu'elle la vit. La main d'Eärfalas, tendue vers l'As, flamboyait. De jolies ondes multicolores dansaient autour de ses doigts fins. Elle tourna son visage vers Gurawaen qui hocha simplement la tête, puis revint poser ses yeux sur la main lumineuse d'Eärfalas. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir qu'une deuxième étincelait elle aussi. Plus grande, plus musclée et moins gracieuse. C'était la main de l'As. Alors.... Lui aussi était un sorcier ? A présent, il semblait à Charlotte que les mêmes ondes de magie, aussi puissantes, s'échappaient du corps de l'As qui n'avait plus rien d'insignifiant et de banal. Alors elle sut que dès que ces deux mains entreraient en contact.... Enfin, elle ne savait pas ce qui se passerait, mais elle savait que cela n'apporterait rien de bon à Elorah. Elle aussi devait en avoir pris conscience car son visage se déforma en une grimace affolée et un hurlement s'éleva de ses lèvres. Glacial, désespéré. ~†~


NON !!

~†~ La jeune anglaise eut tout juste le temps de tourner la tête, et de se faire pousser par Gurawaen au sol, avant qu'une lumière aveuglante n'inonde les lieux, accompagnée d'un grondement assourdissant. Cela dura une seconde, peut-être deux, pourtant ce temps sembla infini... Le silence.... Le silence était revenu, oppressant. Il faisait sombre, noir après une luminosité aussi intense. Son visage était contre le sol. Une odeur d'herbe fraîche et humide emplit l'un de ses sens. La vue, quant à elle, était assez floue... Le toucher semblait aller très bien. Le goût.... Un arrière-goût de sang dans la bouche. Quant à l'ouïe, c'était silence. Exactement comme lorsqu'elles étaient arrivées, si ce n'était qu'elles étaient dans la clairière, dans la forêt. Charlotte se redressa difficilement, une quinte de toux et puis elle chercha Natacha du regard. Cette dernière avait été libérée de ses liens et se trouvait également sur le sol, mais elle semblait intacte. Cette fois, ce fut Charlotte qui se leva la première pour aller aider Natacha à se relever. Elle contempla les alentours. Plus d'Elorah... ~†~

Joli.... Vraiment très joli...

~†~ Au son de cette voix, la jeune Shadow fit demi-tour. Calmcacil se trouvait à l'endroit exact où se tenait Elorah quelques instants plus tôt. Il ne restait d'elle que de vagues volutes de fumée et, sur le sol, la pierre noir, qui rougeoyait légèrement. Si cette pierre pouvait absorber les pouvoirs d'Eärfalas, elle ne pouvait pas annuler la combinaison de la magie de la sorcière et de son compagnon. Compagnon oui. L'As semblait à cet instant très proche d'Eärfalas, très protecteur. Et elle l'avait appelé un peu plus tôt "Amour". Plus vraiment de doutes possibles... Calmcacil donc, ventilait les restes de fumées à l'aide de gestes négligents de ses mains. Il n'avait pas l'air plus traumatisé que cela par la disparition d'Elorah. Au contraire même, une expression réjouie se lisait sur ses traits. Liesse apparente bientôt confirmée par ses dires... ~†~

Je vous remercie. Je soupçonnai depuis quelques temps Elorah de vouloir prendre ma place.
Je suis à présent certain que cela n'arrivera plus.

De plus, elle m'a donné un outil pour contrer vos magies. Les pouvoirs de la grande sorcière Eärfalas et de ses Ancalìmon ne peuvent plus rien contre moi !
Au moins, Elorah n'aura pas servie à rien...


~†~ Le vrai roi tortionnaire se saisit de la petite pierre noire, un sourire triomphant sur les lèvres. Hun ? Le sourcil droit de la jeune brune s'arqua ostensiblement. Oh... ! Alors, il croyait que.... Il croyait que c'était Eärfalas, Natacha et Charlotte qui avaient réduits à néant Elorah ? La jeune femme balaya les lieux de ses yeux, lançant de furtifs regards à Natacha, Gurawaen, l'As et Eärfalas. Elle comprit qu'ils avaient tous saisis sa méprise et qu'ils comptaient bien le laisser se tromper... Si Calmcacil pensait qu'il était sauf, autant le laissait croire... Ce dernier s'enfuit à travers les arbres, la pierre serrée bien fort dans sa main. L'objet n'avait fait qu'absorber les pouvoirs du couple de sorciers, pas ceux des Ancalìmon et d'Eärfalas. Autrement dit, rien n'était encore perdu et Calmcacil allait bientôt périr. Périr oui. Il n'y a que dans les contes pour enfants que les méchants sont exilés et démunis de tous pouvoirs. Charlotte ne bougea pas d'un millimètre lorsque le blondinet s'échappa. Lorsque le silence fut revenu, elle rejoint le petit groupe, silencieuse. Ce fut l'As qui, le premier, prit la parole. ~†~

Il pense qu'il peut contrer ton pouvoir et celui des Ancalìmon. Il n'a pas du voir que c'est nous qui avons mis hors jeu Elorah...
- Je crois aussi. Il nous faut partir à sa recherche afin de le vaincre. La légende dit que ce n'est possible que grâce à moi et mes Ancalìmon. La légende n'a pas tort...
- Il faut tout de même faire attention et les protéger. S'il leur arrivait quoi que ce soit, c'en serait terminé...
" Nous ne sommes pas des enfants... Nous avons nos baguettes magiques, nous savons nous en servir. "
- Elles n'ont pas tort. Il ne leur arrivera rien Gurawaen, tu les as bien protégées jusqu'ici.
Je pense qu'il est temps à présent qu'elles découvrent l'ampleur de leurs pouvoirs.
Elles ont leur propre magie qui sort de ce bout de bois pour les protéger. Ainsi que les pouvoirs des Ancalìmon. Elles ne risquent rien... "

Dans ce cas, allons trouver Calmcacil. Il est grand temps d'en finir.

~†~ La petite troupe se remit en marche, plus pressée cette fois. Ils allaient devoir aller plus vite s'ils souhaitaient rattraper Calmcacil. Il avait déjà plusieurs minutes d'avance. L'As ouvrit la marche, sorcier et chef des saltimbanques de Nátulcien ; suivi d'Eärfalas, puissante sorcière qui délivrerait les contrées ; de deux jeunes femmes qui représentaient les Ancalìmon de leur prophétie ; et enfin de Gurawaen, faux roi qui était prêt à mourir pour sauver ces deux dernières. Leurs silhouettes s'effacèrent au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans la forêt, plus dense loin de la clairière. Ils courraient, rapidement, suivant l'As qui était celui qui connaissait le mieux la région. Cependant, il ne connaissait pas les bois autant que Calmcacil et ses acolytes qui en avaient fait leurs quartiers. Ni même que Dagnir, qui les avait suivi depuis le château et avait espionné toute leur conversation, tapi dans un buisson, et qui s'apprêtait maintenant à prendre un raccourci afin d'aller prévenir son bon roi de la supercherie et du danger... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12708

MessageSujet: Re: La boite de Pandore   Dim 29 Juin 2008 - 14:16

Like a Star


Le bras droit et garde du corps de Calmcacil coupa tout droit sans dévier pour rejoindre son souverain. Transmettre ce qu'il venait d'apprendre sur leurs ennemis était maintenant une question de survie. Le futur du trône de Nátulcien ne tenait qu'à sa célérité. Il connaissait assez son roi pour savoir qu'il utiliserait lui aussi les nombreux passages qu'offraient la forêt pour rejoindre rapidement leur base. Là bas, une troupe de soldat du même acabit que Dagnir attendait leurs ordres. Ses chevaliers étaient les mêmes que ceux que Natacha avait rencontré, la première fois qu'elle avait vu Elorah, alors que Charlotte avait été 'enlevée' et amenée dans une cache par un compagnon de la conseillère.

Ce que Natacha ne savait pas à ce moment là, c'était que ses soldats représentaient l'élite de la garde de Calmcacil. Expert en l'art de la guerre, c'était eux qui étaient en charge de ramenait à de meilleures pensées les opposants de Gurawaen, et par conséquent, de Calmcacil. Ils ne reculaient devant aucune atrocité pour parvenir à leur fin, alors tuer ou torturer ne les faisaient même pas sourciller. Dagnir tenait le haut du tableau en tant que Chef de cette troupe.

En parlant de lui, ses pas débouchèrent jusqu'au camp où était installé les soldats. Calmcacil, triomphant, se préparait à mener sa dernière bataille. Dagnir s'approcha de lui et s'inclina brièvement, attendant un geste qui l'autoriserait à parler. Chose que consentit Calmcacil.


- Maître ... Ce ne sont pas Eärfalas et les Ancalìmon qui sont responsables de la mort d'Elorah.

Calmcacil suspendit son geste et tourna vraiment lentement la tête.

- Comment ça ?
- Je les ais entendus parler, en cherchant à vous rejoindre. C'est Eärfalas et L'As qui sont responsables de sa mort.
- Que ...

Calmcacil se tut rapidement. Bien sûr, Elorah le lui avait dit. L'As était de la même trempe qu'Eärfalas, à la seule différence qu'il avait perdu tout pouvoir magique il y avait quelques années, à la disparition des Ancalìmon précédentes. Lui, tout comme Elorah, avait cru que ce changement était définitif, que jamais plus il ne récupèrerait cette puissante magie qui était sienne dans le passé. L'arrivée des deux Ancalìmon qu'étaient Charlotte et Natacha avaient changé la donne. Et changer par la même ses plans.

- Dagnir, disperse tes troupes pour les prendre en tenaille. Ils risquent d'arriver à n'importe quel moment. Prend bien garde à rester dans la zone délimitée par Elorah. Même si ça ne les empêchera pas d'utiliser leur magie, ça les ralentira au moins.
- A vos ordres.

Calmcacil se détourna et tendit les bras, pour faciliter l'enfilage de son plastron en métal, sur lequel avait été incrustée la pierre noire qui absorbait les magies.

Like a Star


L'As avait levé la main pour les faire stopper, sans que personne ne sache pourquoi. Sauf Gurawaen qui était tendu, les sens en alertes. C'était le soldat en lui qui l'avertissait que quelque chose ne tournait pas rond dans cette partie de la forêt. Personne ne prononça un mot, attendant, épiant le premier mouvement qui trahirait la présence d'un ennemi. Une flèche passa à quelques centimètres de la tête de Natacha avant que Gurawaen ne se jette sur elle et Charlotte pour les plaquer à terre. La demie douzaine de chevalier sanguinaire sortit des fourrés, encerclant le groupe. C'était Dagnir qui tenait l'arc qui avait failli embrocher Natacha.

Sans parler, Eärfalas et L'As se prirent par la main et comme avec Elorah, une vague de magie qui se manifesta par les étincelles autour de leurs mains crépita. Au fond d'elle même, Natacha pouvait la sentir grandir avant qu'elle ne soit lâchée sur les soldats qui ne s'y attendaient pas. Ils furent soufflés par la déflagration magique, libérant un espace leur permettant de s'échapper.


- Fuyez et trouvez Calmcacil. Je m'occupe d'eux.
- Fait attention à toi.
- Comme toujours.

Les chevaliers commençaient déjà à se relever, une large tâche brunâtre et fumante sur leurs armures. L'impact de l'attaque magique.

Pressées par Gurawaen, les trois femmes se détournèrent et partirent en sens inverse. Un chevalier se détacha du lot pour les prendre en chasse, tandis que les autres s'occupaient de L'As. Plus rapides et mieux entrainés, le soldat les rattrapa bien vite. Tout se passa en un éclair. L'épée vrombit et taillada sans concession chair et os. Gurawaen tomba à genoux et lâcha son épée. L'assaillant en fit de même et tomba à la renverse, traverser de part en part par un javelot lumineux qui se désintégra avant qu'il ne touche terre. Il était mort. Natacha s'agenouilla au côté de Gurawaen qui avait la main pressée sur la plaie, tentant d'endiguer le flot de sang.


- Soigne le.
"La blessure est trop profonde ! Comment voulez-vous que je soigne ça ?!"
- Ancalìmon ... c'est vous qui me donnez ma magie, c'est de vous que je la tire. Ce dont je suis capable, vous l'êtes aussi et le soigner est possible. Alors faites le.

Natacha observa le teint cireux de Gurawaen, ses grimaces de douleur alors que la vie s'échappait de son corps par la plaie béante qu'un des chevaliers commandé par Dagnir avait causé. Une explosion retentit au loin. Les deux femmes relevèrent la tête au même instant sans rien voir. Leur regard retombèrent sur Gurawaen qui gisait à terre. Eärfalas se leva et sourit paisiblement à Natacha avant de concentrer son attention sur Charlotte.

- Allons y. Votre amie nous rejoindra après.

La sorcière avait pris le bras de Charlotte pour l'obliger à avancer. Elle gratifia Natacha d'un dernier encouragement télépathique à sa seule personne, avant de se détourner et de rejoindre L'As.

- Vous pouvez le sauver. Ayez foi.

Like a Star


Et la voila seule avec un problème qui lui semblait insurmontable. Dans quel bouse venait-elle de se mettre ? Elle était certaine qu'Eärfalas faisait cela dans le seul but de leur montrer ces fameux pouvoirs liés à son statut d'Ancalìmon. C'était bien beau tout ça, mais comment ça marchait ? Avoir la foi en une magie qu'elle ne connaissait pas ?

- Ancalìmon ...
"Ne parle pas et économise tes forces."
- Il faut le vouloir ...
"... pour pouvoir."

Quel génie de Gurawaen. Avoir la foi dans le sens qu'avait donné Eärfalas, c'était simplement le vouloir pour pouvoir. On ne réussissait jamais rien si l'on ne croyait pas en ce que l'on faisait. Chaque manifestation de la magie des Ancalìmon - parler à Charlotte en pensée, forcer Dagnir à venir vers elle - tout ça, c'était parce qu'elles l'avaient voulu, même sans s'en rendre compte au début.

* Prestagar *

La formule lui était venue sans qu'elle y pense, parmi la multitude qui tournoyait dans sa tête sans qu'elle ne puisse les comprendre. La blessure se résorba, ne laissant que le sang et une légère marque sur la peau de Gurawaen. Celui ci se redressa et Natacha l'aida à s'adosser à un arbre.

- Merci.
"C'est grâce à toi."

Il sourit et ferma les yeux. Juste quelques instant, avant de repartir.

Like a Star


"Qu'est-ce qui s'est passé ?"

Natacha et un Gurawaen grimaçant encore un peu avaient finalement rejoint L'As, Eärfalas et Charlotte. Ils n'avaient pas bougé et il ne restait plus que Calmcacil et Dagnir debout, qui leur faisaient face. Tout le monde semblait plus ou moins en forme. Natacha scruta en silence Charlotte, attendant des explications et des paroles qui la rassureraient sur son état.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha
avatar

Nombre de messages : 1112
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 8562

MessageSujet: Re: La boite de Pandore   Mer 16 Juil 2008 - 21:08

~†~ Depuis que Charlotte et Eärfalas avaient quitté Natacha et Gurawaen, il s'en était passé des choses... Dire qu'elles les avaient quitté était une manière de relativiser. En réalité, la jeune brune voyait plus cela comme un "abandon"... Gurawaen, par plusieurs fois, s'était dévoué et avait risqué sa vie pour les sauver, elles, les Ancalìmon, alors qu'il n'était même pas certain encore que leurs légendes étaient vraies... Et qu'avait-il en récompense ? Eärfalas le laissait là, sur le sol, avec pour seule aide Natacha. Non pas que Charlotte doutait de la bonne volonté de la Licorne à le soigner... Non, elle doutait plutôt de leurs pouvoirs à elles deux. Elles ne savaient même pas comment elles étaient parvenues à lancer ces sorts, comment Natacha pouvait-elle en lancer un en particulier ? C'était bien sûr également valable pour elle-même. Mais elle ne dit rien. Elle se tut et se laissa entraîner plus loin par la puissante sorcière après avoir lancé un dernier regard derrière elle vers Gurawaen au sol, et Natacha qui avait l'air quelque peu dépassée...

Pourquoi ce silence ? Parce qu'au fond d'elle, Charlotte savait qu'Eärfalas avait raison. Elle savait que Natacha était capable de soigner Gurawaen et que tout ce que réalisait la sorcière, elles aussi en étaient capables. Comme Natacha, elle avait senti la magie à l'intérieur d'elle-même lorsqu'Eärfalas et l'As avaient déployé leurs forces. Elle le savait. Et elle était également consciente que jamais la jolie magicienne n'aurait laissé Gurawaen aux mains de Natacha si elle ne la pensait pas apte à le guérir et à le remettre sur pieds. Alors, elle n'avait rien dit... Et maintenant, elle se laissait entraîner par Eärfalas plus loin, sans se retourner. Aller affronter Calmcacil et son armée avant de pouvoir rentrer chez elles, dans leur monde, pays, ou qu'importe. Mais chez elles. Plus le temps passait et plus l'abattement gagnait notre jeune amie... Elle avait l'impression que cela faisait des jours qu'elles étaient ici. Et, chaque fois qu'elles avançaient et qu'elles pensaient toucher au but, toujours, un nouvel élément venait s'infiltrer pour les éloigner un peu plus de chez elles...

Abattement, découragement... Mélancolie... Brûlante envie de sentir Sacha contre elle, d'être entourée de ses bras protecteurs loin de ces combats qui n'étaient pas les siens et qui n'auraient pas dû la concerner, sentir son parfum qui la rassurait et l'enivrait, entendre sa voix grave lui murmurer que tout irait bien.... Elle voulait rentrer... Boule dans la gorge. Non, ce n'était pas le moment. Un coup d'oeil à la bague qui se trouvait à son annuaire gauche. Rentrer... Elle inspira un grand coup, silencieusement, pour refouler la langueur qui ne faisait que croître en elle depuis qu'elle avait été enfermée dans cette chambre sombre. Se ressaisir... En finir et rentrer. Seule motivation... Rentrer. Elle releva son visage vers la forêt qu'elles étaient en train d'arpenter et remarqua qu'Eärfalas lui lançait quelques regards furtifs, en biais. Lisait-elle cette torpeur et cette fatigue dans les yeux de Charlotte ? Peut-être pas... Ou peut-être. C'était probable, vu les mots qu'elle lui adressait en pensées... ~†~


Bientôt, Ancalìmon. Bientôt...

~†~ Faible sourire de la jeune femme, avant de baisser la tête vers l'herbe qu'elles foulaient et les racines qu'elles enjambaient. Bientôt... Elle l'espérait... Elles continuèrent à marcher encore un peu, sans mot dire. Elles avaient maintenant dépassé l'endroit où ils avaient quitté l'As en plein combat, un peu plus tôt. Elles ne s'arrêtèrent pas, observant d'un oeil critique les endroits encore un peu fumant sur le sol. Quelques corps gisaient sur le sol, mais il n'y avait pas celui de l'As. Ce devait être plutôt bon signe... Un peu plus loin, elles entendirent des cris, des tintements d'épées et virent des lumières, provenant certainement de sorts. Elle pressèrent le pas, ne prêtant pas attention aux buissons qui leur griffaient les mains ou entaillaient leur vêtement. Elle était bonne pour racheter une cape lorsqu'elle serait de retour... Après de longues secondes de marche à se rapprocher de la source des bruits, elles atteignirent finalement le coeur du combat. Sans réfléchir, Charlotte sortit sa baguette, s'apprêtant à lancer un sort d'expulsion, mais Eärfalas l'arrêta dans son geste en posant sa main sur sa baguette. ~†~


- Ta magie ne te sera pas utile ici Ancalìmon. Moins que la notre en tout cas...
Comme je suis sûre que Natacha a trouvé un moyen de soigner Gurawaen, je suis sûre que tu peux les arrêter sans avoir besoin de ce bout de bois...


~†~ Déroutée, la jeune brune regarda sa baguette magique durant quelques secondes. Le temps de sa réflexion, Eärfalas avait construit un bouclier autour d'elles deux. Le silence régnait et Charlotte hésitait. Sa baguette l'avait déjà sortie de pas mal de mauvais pas... Mais il était vrai qu'elle n'était pas dans son monde et.... Il était possible que sa baguette lui soit moins profitable que la magie d'Eärfalas... Après s'être mordillée légèrement l'intérieur de la lèvre, elle rangea finalement sa baguette magique. Ce ne devait pas être si difficile après tout... Elle y était déjà parvenue. Elle ne savait pas comment mais elle l'avait déjà fait. Alors elle pouvait le refaire, non ? Profonde inspiration et Eärfalas annula le bouclier transparent qui les protégeait. Elles se remirent à avancer, pour se rapprocher de l'As. Eärfalas envoyait dans les airs plusieurs gardiens. Cela avait l'air si facile !! Et elle, elle essayait de se souvenir de l'une de ces formules inscrites sur le parchemin. Mais elle ne comprenait même pas les écritures... Elle n'eut pas à chercher longtemps. Dagnir, arc en main, dirigeait l'une de ses flèches vers l'As. Trop occupé à mettre hors jeu l'un des immenses soldat, le chef des voleurs n'avait rien vu... Et Eärfalas ne l'avait pas remarqué non plus. Il n'y avait qu'elle... Prise de panique, elle leva la main et, comme lors des fois précédentes, sans qu'elle sache comment, la formule vint d'elle-même... ~†~

* Elemmírë. *

~†~ La flèche, qui se dirigeait vivement vers l'As, changea brusquement de direction pour prendre pour cible l'un des soldats alliés de Dagnir. La pierre aiguisée à l'extrémité de la branche vint se planter exactement dans le cou du géant. Il vacilla quelques instants, avant de s'écrouler sur le sol, pris de violentes secousses... A l'agonie. Charlotte détacha son regard de ce spectacle et elle croisa celui de Dagnir. Furieux. S'il avait pu, il l'aurait foudroyée sur place... Au lieu de cela, il fit volte-face et se mit à courir, s'enfonçant dans les bois. Pendant ce temps-là, Eärfalas et l'As étaient venus à bout de tous les autres soldats et se chargeaient du dernier. Après un dernier râle, le corps sur le sol devint sans vie et le silence retentit à travers les arbres. C'était étrange... Il n'y avait plus aucun bruit... Elle eut juste le temps de regarder les deux sorciers et de les rejoindre avant que des bruits de pas ne se fassent entendre. Calmcacil et Dagnir surgirent des arbres et s'arrêtèrent à quelques mètres du trio, les défiant du regard. ~†~


Je sais que vous n'avez pas éliminé Elorah avec l'aide des Ancalìmon.
Dans ce cas tu sais que cette pierre ne te servira à rien...
- Et que la légende va enfin se réaliser...
- Pas forcément. Ma flèche n'est pas passée bien loin de toi, l'As...
Pas loin, certes, je te l'accorde. Mais tu as échoué. Tout comme toi Calmcacil. Tu-as-échoué.

~†~ Calmcacil fusillait du regard l'As, ainsi qu'Eärfalas, de même que Charlotte - qui n'avait rien dit, rien fait, rien demandé. Il s'apprêtait à ouvrir la bouche quand d'autres bruits de pas se firent entendre. La voix de Natacha résonna, sonnant aux oreilles de Charlotte comme une promesse de rentrer, bientôt. Gurawaen n'avait pas l'air très en forme, mais il allait tout de même mieux, c'était indéniable. Ce qu'il s'était passé ? L'As alla aider et soutenir Gurawaen, tandis que la jeune anglaise expliquait simplement à sa compatriote qu'un peu de ménage avait été fait... Eärfalas fit signe à Natacha de venir se placer du côté opposé où se trouvait Charlotte, toujours face à Calmcacil. Celui-ci était extrêmement tendu, sentant sa fin arriver à grands pas... Quant à Dagnir, il avait son arc en main, mais n'avait aucun pouvoir... ~†~

Il est temps, mes Ancalìmon...

~†~ Les mains d'Eärfalas commençaient déjà à briller, tandis qu'elle prenait dans sa main droite la main de Natacha, et dans sa gauche, celle de Charlotte. Elle ramena leurs mains devant elle afin que celles des Ancalìmon puissent se rejoindre, englobées dans la lumière qui provenaient des mains d'Eärfalas... Calmcacil, de son côté, ne restait évidemment pas sans rien faire. Il se concentrait et avait une main posée sur l'épaule de Dagnir. Probablement se préparait-il à contrer le sort, à moins qu'il n'ait un autre tour dans sa poche, pour se défiler une fois de plus... Il était certes sanguinaire, mais pas moins fourbe... Exactement le genre de personnes dont on n'arrive pas facilement à se débarrasser... Cependant, il savait que lorsque les mains de Charlotte et Natacha entreraient en contact, ce serait quitte ou double.... Ou il vaincrait, ou tout ce qu'il avait battit tomberait dans l'oubli... Leurs mains, justement, se rapprochaient de plus en plus maintenant. C'était pour bientôt, très bientôt. Une flopée de secondes tout au plus. Trois, deux... Un... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12708

MessageSujet: Re: La boite de Pandore   Dim 20 Juil 2008 - 19:54

La vie avait peu à peu repris ses droits depuis la disparition de Calmcacil.
Le château auparavant si terne avait pris ses couleurs de fête, les chants emplissaient le vaste bâtiment et l'alcool coulait à flot, autant dans la grande salle de bal que dans les rues. Les poches de résistance avaient peu à peu été maitrisées et tous avaient pu goûter à un moment de paix qui durerait à n'en pas douter pendant de longues années.

Un nouveau roi avait été sacré dans la foulée. L'heureux élu n'était autre que Gurawaen. Pour ces hauts faits d'armes et pour avoir protéger sans concession les Ancalìmon sans qui la prophétie n'aurait pu s'accomplir, Eärfalas et L'As lui avaient donné la légitimité d'accéder au trône de Nátulcien. Personne n'avait contesté car pour tous, Gurawaen avait toujours été le roi. Un petit discours appuyé par les deux puissants sorciers avait convaincu les nobles et les habitants de basse extraction de la pureté de son cœur et des décisions qu'il prendrait pour le bien du pays.

Natacha et Charlotte étaient à présent avec Eärfalas et L'As, à l'abri des regards et de la foule, dans les appartements que Gurawaen avait mis à disposition de l'étrange couple.

Toujours aussi jolie et dégageant une puissance que Natacha n'avait encore jamais vu chez quelqu'un, Eärfalas était assise, les bras négligemment posés sur les accoudoirs. Derrière elle se tenait L'As, son visage aux traits si commun respirant la sérénité et dégageant comme Eärfalas mais avec une subtile différence, la même puissance magique. Eux aussi vivaient en ce moment leurs premiers instants de tranquillité depuis des années.


"Que sont devenus Calmcacil et Dagnir ? Sont-ils ... morts ?"
- Il y a des choses pires que la mort. Ils ne pourront plus jamais revenir et auront l'éternité pour expier leurs crimes.

Voila une bonne nouvelle. Mais sans avoir jamais eu de tendance morbide, Natacha aurait été beaucoup plus ravie si ils étaient morts. Elle avait même du mal à croire qu'après le magnifique déferlement de magie qu'elle et Charlotte avaient crée, ils ne soient pas bel et bien morts.

Le contact de leurs doigts avait eu une conclusion ahurissante. Pas d'explosion assourdissante, ni de débauche d'effets spéciaux que les producteurs leur envieraient. Natacha avait senti avec une acuité terrifiante la magie qui coulait en elle et qui lui avait permis de lancer tous les sorts, traversait tout son corps pour finir par s'agglutiner au bout de ses doigts jusqu'au contact. Par interprétation personelle, elle comparerait ce phénomène comme deux substance sans véritables consistances physiques qui, quand elles entraient au contact l'une de l'autre, pouvaient produire un puits de puissance inépuisable, tant que les deux substances étaient suffisantes pour produire la-dites puissance magique.

Expliquer ce qui s'était réellement passé se révéler là aussi compliqué parce qu'il ne s'était rien passé. Natacha n'avait en tout cas rien perçu, bien qu'elle se doutât que ce n'était pas le cas d'Eärfalas. Peut-être avait-elle voulu les protéger. Car malgré les beaux discours de la magicienne, elle était capable de faire plus de chose qu'elle et Charlotte. L'habitude surement.

Au final, il ne restait plus de corps pour attester de la mort de Calmcacil et de Dagnir. Seule la pierre noire, brisée en deux, gisait sur l'herbe qui n'avait subis aucun dommage. Et elles se retrouvaient maintenant au porte du retour à la maison. Personne n'avait dit comment elles retourneraient à Poudlard, point de départ de l'aventure, mais ni Eärfalas ni L'As ne semblaient s'en soucier, comme si le problème avait une solution qu'ils détenaient.

Eärfalas tendit soudainement les deux bouts de la pierre brisée sous les yeux perplexes de Natacha. Montée en bijou, chaque pierre brillait faiblement. La sorcière se leva et passa autour du cou de Natacha l'une et à Charlotte le seconde avant de se rassoir.


- Acceptez de repartir avec. Elles ne possèdent plus autant de pouvoir maintenant que la pierre d'origine est brisée en deux morceaux distincts mais elles vous seront plus utiles à vous qu'à nous.
"Nous n'avons rien à vous donner en échange..."
- Votre souvenir nous suffira.
"Qu'allez-vous faire maintenant ?"
- Restez ici et aider Gurawaen à réparer les torts causés par Calmcacil.

Le regard de Natacha accrocha celui de L'As. Elle s'en rendait compte maintenant mais c'est avec lui qu'elle avait le plus d'affinité, sans qu'elle l'explique. Une confiance totale s'était tissée en une seconde à peine, raison pour laquelle elle avait proposé l'échange à Elorah. L'As n'avait pas hésité une seconde à lui avouer le pourquoi de cet échange et Natacha n'avait pas hésité à risquer sa vie pour lui permettre de retrouver Eärfalas et ses pouvoirs perdus depuis la disparition des Ancalìmon précédentes. La télépathie ne semblait pas être l'apanage d'Eärfalas.

Un discret coup sur la porte fit lever et tourner les têtes en direction de la porte. Gurawaen, fringuant dans sa tenue noire et rouge, les couleurs de Nátulcien, entra. Il ne manquait plus que lui pour les derniers adieux. Eärfalas se leva tandis que ses mains s'enveloppèrent de nouveau d'une lumière blanche et crépitante. La vague de magie commença à enfler, mais plus lentement cette fois, pour permettre à Gurawaen de profiter de la présence des deux jeunes filles une dernière fois.


- Merci. Merci pour votre courage, votre ténacité. Merci de nous avoir tous sauver, Eärfalas, L'As, moi et tous les habitants. Sans vous, nous n'aurions pu défaire Calmcacil et ramenait la paix.

Après son petit discours, il se tourna vers Charlotte, avec qui il avait partagé le plus de chose. Pour leur laisser une petite intimité, Natacha se tourna vers Eärfalas qui lui sourit doucement. Elle lui rendit son sourire et fit quelques pas pour se dégourdir les jambes.

Après un temps, la sorcière appela les deux filles en leur demandant de se placer une nouvelle fois de chaque côté d'elle. Ils avaient tous dépasser le stade des mots pour se comprendre alors personne ne parla et la vague enfla jusqu'à ce que les doigts de Natacha et Charlotte se joignent encore une fois et pour la dernière fois.

Les dernières images qu'elles virent ? Gurawaen, fier et implacable. L'As, discret et solide. Eärfalas, douce et puissante.


Like a Star


"Aïe !"

Retour douloureux sur la terre ferme. Nous espérons que vous avez passé un agréable voyage sur notre ligne. Bla bla bla. Les voyages dimensionnels n'étaient vraiment pas de tout repos.

Le nez dans l'herbe, Natacha se retourna et s'assit sur son séant, clignant des yeux pour s'habituer à la lumière de l'Angleterre. Une main massant son cou douloureux, la seconde tâtonna et trouva sans effort la pierre noire et chaude. Alors ça n'avait pas été un rêve bizarre, elle avait vraiment sauvé Nátulcien et vécut tout le reste.


"Charlotte ? Ca va ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha
avatar

Nombre de messages : 1112
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 8562

MessageSujet: Re: La boite de Pandore   Mar 5 Aoû 2008 - 22:42

" J'ai l'impression de m'être fait piétiner par un troupeau de sombrals mais ça va... "

~†~ En réalité... Elle avait été mieux. Elle avait l'impression d'avoir une barre de fer dans la tête, que ses membres pesaient des tonnes et que quelqu'un s'était amusé à lui sauter dessus à pieds joints... Mais ça allait... Ses yeux s'ouvrirent lentement sur une Natacha assise. Son odorat lui faisait remarquer qu'elle était habituée à cette odeur. Cela sentait... Cela sentait "chez eux". Sous ses doigts se trouvait de l'herbe, encore. Le même goût de sang lui restait dans la bouche. Et enfin, elle entendait de petits bruits. Probablement les insectes qui se trouvaient à la lisière de la Forêt Interdite. La Forêt Interdite.... ~†~

" On est rentrées... ? "

"Vu le retour aussi désagréable que le départ, je crois que oui..."
" Alors c'était vrai hein.... "

~†~ D'elle-même, sa main se hissa jusqu'à son cou où ses doigts rencontrèrent un collier qu'elle ne possédait pas habituellement. Elle le souleva délicatement et reconnut la petite pierre noire qu'Eärfalas leur avait passé autour du cou. Les souvenirs des derniers instants s'entrechoquèrent dans son esprit... Ses adieux avec Gurawaen. Il l'avait remerciée. D'être une Ancalìmon et de les avoir sauvés. Pour sa danse aussi... Et il lui avait demandé si sa menace tenait toujours : si elle le priverait de descendance s'il essayait de l'embrasser. Ah. Hum. Oui, cela tenait toujours... Il avait sourit, parce qu'il s'en doutait. Et un baiser sur la joue ? Elle avait hésité quelques secondes, et avait finalement consenti en admettant que ce n'était pas passible de peine de mort. Rolling Eyes Ravi, il avait tendu la joue. Euh... Bon, ok. Mais c'était bien parce qu'il avait fait plein de choses pour elles.... Un léger baiser du bout des lèvres sur sa joue masculine. Il l'avait remerciée et lui avait retourné la politesse. Puis Eärfalas les avait appelées, il était temps.... Un sourire bienveillant de l'As, un signe de main de Gurawaen et le regard caressant d'Eärfalas. Voilà ce dont elle se souvenait, à présent allongée dans le parc de Poudlard... Rapidement, elle regarda autour d'elle. Oui, elles étaient bien rentrées... Quelque chose attira son regard sur le sol. Quelque chose de foncé, plus encore que l'herbe assombrie par le soleil qui s'est couché. ~†~

" Regarde... La boîte ! Il... Il y en a deux maintenant. "

~†~ Effectivement, deux petits étuis étaient posés non loin d'elles, sur l'océan verdâtre formé par l'herbe du parc. Charlotte se redressa - difficilement, elle avait encore l'impression d'être pleine de courbatures... il lui faudrait un massage à ce rythme là Proud - afin de se retrouver dans une position plus ou moins similaire à celle de Natacha. Assise, le dos pas du tout maintenu et les épaules complètement relâchées. Elle se pencha légèrement - dur... - et se saisit des deux boîtes côte à côte. Elle en tendit une à Natacha et garda l'autre pour elle, afin de l'étudier minutieusement. Elles avaient l'air identiques mais... Comment s'étaient-elles dédoublées et dans quel but ? ~†~

" Elles vont servir à quoi à ton avis ? Maintenant qu'on a été... hum... là-bas ? "

"J'espère pas pour retourner là-bas. Je ne voudrais pas vivre deux fois la même chose..."
" Moi non plus...
Et les pierres, c'était pour capturer nos pouvoirs, ceux d'Eärfalas et de l'As. Pourquoi ils nous les ont donné ? On en a pas l'utilité.... "

"Peut-être ont-elles d'autres pouvoirs qu'on ignore et qui dépendent de qui les utilise."
" Sans doute... Mais ce serait étrange qu'elles fonctionnent ici. On ne sait même pas où on était. Un pays lointain ? Un monde parallèle ?
....
Tu penses que nos pouvoirs marchent encore... ? "

"Aucune idée. On peut essayer de les déclencher pour voir. Essaye de me lancer un sort et on verra ce que ça donne."

~†~ Les déclencher.... Elle espérait juste qu'il ne faudrait pas les ouvrir pour les déclencher. Et si, en soulevant le couvercle de l'une des petites boîtes, elles retournaient "là-bas" ? Elle ne savait pas, mais elle n'essayerait pas maintenant. Pas quand elles venaient juste de rentrer... Pour bien tester leurs pouvoirs ici, leurs pouvoirs d'Ancalìmon, Natacha jeta sa baguette au sol, après que les deux filles se soient relevées. Après avoir certifié à la jeune Licorne qu'elle allait essayer mais qu'elle n'était pas certaine du résultat, elle se concentra pour lancer un sort de "là-bas" mais aucun ne lui revenait en tête. En même temps, elle ne savait même pas ce qu'ils voulaient dire... Un " Ca ne marche pas... " grincheux s'échappa d'entre ses lèvres. Elle n'y arrivait pas... Ce fut ce moment que choisit sa boîte pour scintiller. Un fin rayon lumineux s'échappait de l'interstice, la même lumière qui émanait des mains d'Eärfalas, mais en bien moindre intensité. Un regard à la boîte de Natacha lui informa qu'elle subissait le même sort. Charlotte affirma qu'elle allait réessayait... Elle se concentra à nouveau, durant plusieurs secondes. Et, alors qu'il n'y avait pas une brise de vent, une mèche de cheveux de Natacha se souleva, juste après qu'une pensée ait traversé l'esprit de la jeune brune... ~†~

* Eáránë. *


"Il faut utiliser la magie Charlotte, pas souffler dans mes cheveux..."

* Humpf. *

" Tu m'as vu souffler ? Est-ce que tu m'as vu ouvrir la bouche ? Non. C'était de la magie.
Essaye-toi, puisque tu es si maligne. "

"D'accord."

* Itarillë. *

~†~ Natacha se concentra à son tour, tandis que Charlotte l'observait avec un petit air supérieur sur le visage. Soudain, elle sentit en elle l'envie d'aller vers... Natacha. Enfin non, elle n'en avait pas envie - pourquoi en aurait-elle eu envie ? - mais sans qu'elle ne puisse rien y faire, elle franchit les quelques pas qui les séparaient et se retrouva collée à Natacha, pendue à son cou. Double humpf. ~†~

" Melikov.... Qu'est-ce que tu m'as fait... ?
Retire-moi ça tout de suite ! Le Mimoune "

"Moi ? Mais j'ai rien fait moi ! Tu devais aller vers un arbre de Lansley !"
" Mais si t'as fai.... Quoi ? Un arbre à quoi ? Mais qu'est-ce que tu baves ?!
Un arbre à de Lansley... N'importe quoi...

Retire-moi ça je te dis. Le Mimoune "


~†~ Après avoir râlé un peu, Natacha se concentra à nouveau. Probablement trouva-t-elle le contre-sort car bientôt, elles ne se retrouvèrent plus l'une contre l'autre. Ce qui plaisait forcément beaucoup plus à la jeune Shadow... Il lui fallait son espace vital et seules quelques personnes étaient autorisées à s'y immiscer... Natacha commença à s'épousseter, tout en exagérant bien ses gestes. Mouais... En attendant, c'était elle qui lui avait lancé ce sort, et non l'inverse... ~†~


"Heureuse ? En tout cas, on sait que ça marche, même si on ne maîtrise pas du tout nos sorts."
" Je t'embouse, Nat.
Ok, ça marche. Je t'interdis de me relancer un sort comme ça. Et, que tu sois mon double Ancalìmon ou pas, je n'aurais pas de remords...

Bon... Et maintenant ? "

"Maintenant ? Tu rentres chez toi, tu vas faire un câlin à ton mari et tu vas te coucher. Et gardons chacune une boîte. S'il y en a deux, ça ne doit pas être pour rien."
" Si tu crois que j'allais attendre ta permission pour faire quoi que ce soit à mon mari...

Bien, donc je te souhaite une bonne soirée, Ancalìmon, et attends-toi à me voir débarquer s'il y a le moindre truc bizarre... TASKS ou Unicorn Ring, je n'aurais de cesse de te poursuivre. "

"TASKS, quelle bonne idée ! J'attends ça avec impatience alors Very Happy Bonne soirée."

~†~ La jeune anglaise adressa un mince sourire à son... amie ? Non. Il était vrai que cette "aventure" les avait rapprochées, c'était inévitable. Elles avaient sauvé tout un peuple, peut-être un pays - wahou ! - ensemble... Cependant Charlotte ne connaissait pas encore assez bien Natacha pour lui accorder sa confiance. D'accord, elles étaient - avaient été ? - toutes les deux des Ancalìmon mais, à part cela... Elle savait juste que Natacha était à Unicorn Ring et qu'elle faisait partie de l'association TASKS. Ce n'était pas suffisant pour intégrer une personne dans son cercle tellement fermé d'amis... Néanmoins, elle se montrerait à présent moins distante avec elle et moins froide. C'était certain.

Il faisait presque nuit à présent, ce qui la laissa penser qu'elles étaient partis durant plusieurs heures. Les plumes qu'elle devait aller chercher à Pré-au-Lard ? Rien à faire. Elle verrait cela le lendemain. De toute manière, les magasins seraient fermés le temps qu'elle arrive. Et puis elle n'avait qu'une envie : rejoindre Sacha. Même si cela n'avait duré que quelques heures, elle avait l'impression que des jours s'étaient écoulés... Sans se soucier de ce que faisait Natacha, la jeune brune reprit le chemin du château. Sa cape noire était bien déchirée en plusieurs endroits, elle avait la pierre noire autour du cou et la boîte dans sa poche. Non, tout cela n'était pas un rêve... Elle rejoignit rapidement Unicorn Ring et trouva son mari dans sa chambre. Sans dire un mot d'abord, elle alla se blottir dans ses bras. Juste pour profiter de sa présence... Ce fut à cet instant qu'elle réalisa qu'elle était bien rentrée... Elle redécouvrit en silence son odeur, ses cheveux trop longs, ses lèvres amoureuses. Et lorsque ses yeux sombres se firent trop interrogateur, elle daigna enfin s'expliquer... ~†~


" Il m'est arrivé un truc de fou. Tu vas jamais me croire... "



¤~¤ Fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La boite de Pandore   

Revenir en haut Aller en bas
 
La boite de Pandore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Hawai]A la recherche de la boite de Pandore
» Boite de Pandore # Liste des avatars
» La boîte de Pandore - Link's
» Haiti : 200 gourdes /Les ouvriers haïtiens sont bien seuls…
» La boîte de Pandora.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Extérieurs du château :: Parc et Forêt Interdite-
Sauter vers: