PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7803

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Mer 7 Mai 2008 - 11:18

Les racines des grands arbres étaient faciles à éviter. Elles dépassaient du sol d'une bonne vingtaine de centimètres en pricipe. Leur présence rythmaient leur progression d'une démarche particulière qui ressemblait beaucoup à celle des troll de montagne. Le faisceau croisé de leur baguette assurait une progression rapide jusqu'à ce que la végétation se fasse un peu plus dense. Elinor n'avait jamais mis les pieds dans cet endroit. Elle ralentit donc l'allure pour éviter de se prendre les pieds dans des fougères ou sur un caillou.

« Quel serait ton vœu, si l'on voit une Licorne ? Si ce n'est pas indiscret ... »

Elle n'en savait rien pour le moment. Elle avait dit ça comme ça l'idée des voeux.

Que pouvais-je souhaiter? Un truc bateau du style "que mes proches ne manquent jamais de rien..." Ringard. " La plus belle des vies pour Noah." Idem. Tant que je serai là, je ferai en sorte que cela arrive. Et si pour une fois je pensais un peu à moi?
Que pourrais-je souhaiter pour moi?

Ce n'était même pas la peine qu'elle réfléchisse ou qu'elle fasse semblant. Elle savait déjà, même si elle avait une hésitation dans la personne envisagée.
Dans sa vie elle n'avait aimé qu'une personne qui selon elle était la bonne: Ecko. Mais à son retour de France Ecko avait changé, un peu du moins. Le titillement qu'elle ressentait toujours dans ses entrailles quand elle la voyait ne mentait pas, elle l'aimait encore. Par contre, avait-elle encore une chance avec elle? Le voeu pourrait sans doute l'aider. Dans cet imbroglio Loévi était venue se rajouter. Elinor éprouvait toujours de l'attirance pour elle et ne savait pas comment gérer cela. Avant, comprenez avant que Loévi ne change aussi radicalement, Eli pensait que cette attirance lui ferait oublier Ecko. Pour l'instant, elle se retrouvait en pleine confusion sentimentale.

- Je crois que je ne devrais pas te le dire, du moins, pas tout de suite. On ne doit jamais révéler un voeu, non? Si tu es plus courageuse que moi sur ce point, révèle-moi le tien et je te dirai quel est le mien. De toute façon, ça m'étonnerait qu'il se réalise.
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7400

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Mer 7 Mai 2008 - 16:01

Lanah hocha la tête sans insister. C'est vrai, un vœu ne se divulguait pas, ni avant, ni après et même si elle n'y croyait guère, elle accepta les croyances d'Elinor concernant les vœux. Quand au sien, ce n'était pas du courage que de le prononcer. Elle avait depuis longtemps arrêté d'espérer qu'un miracle vienne tout à coup délivrer sa demi-sœur de l'enfermement mental qui était le sien.

« Eleanor. Il serait pour elle mon vœu. »

La cousine de Loevi. Internée à Ste Mangouste depuis plusieurs mois maintenant. Et ce ne serait pas la magie qui l'aiderait à retrouver une existence normale. Etait-ce même possible ? Lanah avait plus l'impression que la vie d'Elea ne serait plus jamais comme elle l'avait été avant. Un bien ou un mal, elle n'en savait rien. Seule Eleanor pourrait en juger.

« Elle est à Ste Mangouste. »

Elle n'en dit pas plus, plus intriguée par le soudain silence qui s'était abattu sur la Forêt Interdite. Oui, la forêt était toujours silencieuse mais ... ça allait plus loin que ça. Plus oppressant. Plus ... angoissant. Il lui revint rapidement en mémoire d'autres histoires ... celle de ses nouveaux animaux magiques, créaient à cause de l'action d'Antarès. Y en avait-il si près de Poudlard ? Non pas qu'elle veuille vérifier l'exactitude de cette information ... mais elle regrettait maintenant de ne pas plus s'intéresser aux changements provoquer par Antarès. Ça aurait éventuellement pu servir ...?

A savoir le nom de ce qui me ferait face ? Ah ouais, sûr que ça me servirait ...

Elle convint avec elle même que c'était stupide. Donc finalement, peut-être était-ce mieux de ne rien savoir. L'inconnu pouvait se révéler être mieux que les connaissances intarissables. Sauf quand cela vous prenez par surprise. Une envolée salua l'arrêt momentanée de la marche de Lanah. Elle n'avait pas spécialement peur - cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus ressentit ce sentiment - mais elle était mal à l'aise.

« Ce n'était que d'inoffensifs volatiles n'est-ce pas ? »

Bien sûr que oui, se morigéna-t-elle. Que veux-tu que ce soit d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7803

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Mar 20 Mai 2008 - 11:58

- Eleanor... Eleanor Moon?

Un voeu pour une autre personne que soi est la marque d'une belle âme. Je ne savais rien d'Eleanor Moon mis à part qu'elle était de la famille de Loevi. Une fois nous en avions discuté comme ça. Je me perds sans arrêt dans les méandres de sa famille ce qui m'agace profondément. De ce côté, je n'ai pas de difficulté moi. c'est tout simple. Mes parents n'ont pas de frère et soeur, je ne connais pas le côté de ma mère... Enfin, j'ai un grand-père, un papa, un frère qui vit à Paris et que je ne connais pas plus que ça, et un bébé. Tout cela ne fait pas pour moi une histoire plus simple, bien au contraire.
Mon bébé par contre, il en a des liens du côté de son père. Là d'ailleurs, j'ai fait un effort pour apprendre. Du côté De Lansley, la famille a une grande importance et je ne veux pas passer pour une truffe devant Charlotte si une fois dans ma vie on me pose une question sur le cousinage de mon fils.


Plus ête plus précis, Elinor à ce moment là réalisa qu'elle était toujorus à temps de faire un voeu pour faire disparaître Charlotte De Lansley Leonhart de cette galaxie. Oui, pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, les relations enter Elinor et Charlotte n'étaient toujours pas au beau fixe. Il leur faudrait encore quelques années et un évènement malheureux pour qu'elle puissent déclarer un cessez-le-feu.

Eli avançait à pas feutrés, comme pour respecter le silence des lieux. Le silence. Depuis ses derniers mots, elle aussi s'était aperçue qu'il s'était abattu sur elles sans crier gare. Si elle ne se sentait pas une responsabilité envers cette jeune fille qui était plus jeune qu'elle, Eli aurait sans doute cédé à sa nature verte. Mais là, elle ne pouvait pas avoir peur. ce n'était tout simplement pas possible.

Bruissement d'ailes. Envolée de bestiaux. C'était quoi ça? Un sentiment d'angoisse la prit à la gorge.

- Des oiseaux, ce ne sont que des oiseaux.

Saperlipopette. Pourquoi je n'arrive pas à m'en convaincre moi-même? Oppressée par les petits bruits qui s'appliquaient à présent à braver le silence de la forêt, Eli porta la paume de sa main gauche à sa vue. Il faisait trop sombre. Elle l'éclaira avec sa baguette. Dans sa tête elle se remémora les explications d'Adel quant aux propriétés de son tatouage.

"Quand la ligne de vie brunira pour virer au violacé, c'est que la branche te représentant est active. Quand ton fils ou son père seront concernés, cela sera la ligne de cœur. Et, enfin, en ce qui concerne les tiens, si la ligne de tête se fonce à son tour, c'est qu'une personne de ton entourage souffre ou est en danger. Mais attention, l'effet disparaîtra dès que tu auras pris connaissance de l'information... pas quand la menace sera passée."

Dans son cou, Eli sentit une violente morçure. Elle eut juste le temps de prendre conscience de l'état de sa ligne de vie. Elle avait dépassé le stade du violet pour se retrouver pourpre. La douleur la fit lacher la baguette qui perdit l'effet du lumos. Eli massait son cou comme elle pouvait. c'était la première fois qu'elle ressentait une douleur aussi vive à l'endroit de son tatouage.

Les deux étudiantes se retrouvèrent encore un peu plus dans l'obscurité. Seule la baguette d'Allanah leur fournissait un peu de visibilité. Mais Eli comprit vite qu'il vallait mieux se retrouver dans la discression.

- Tu devrais prononcer un nox. Je... je crois qu'on va avoir de sacrés problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7400

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Mer 21 Mai 2008 - 18:45

« Nox. »

Plus de lumière. Plus de phare dans la nuit. Leur nuit mais aussi celle de ... la chose. Celle qui avait fait fuir les oiseaux de la Forêt Interdite et accélérer le rythme des battements de leur cœur. Les problèmes - doux euphémisme - étaient pour l'instant encore invisible et seul le silence trahissait une présence indésirable près d'elles. Le genre de courage qu'il fallait avoir dans ce genre de cas, devant l'inconnu, Lanah n'était pas certaine de l'avoir, justement. Et c'était surement cette carence qui lui fit dire ce qu'elle dit :

« On devrait partir non ? »

La Serdaigle commençait déjà à tourner les talons quand un regard posé sur sa nuque la figea sur place. Qu'avaient-elles fait ? Elles étaient dans la bouse. Elle ne voulait pas se tourner pour faire face à ce qui était apparu. Elle était une nullité finie en sortilège alors comment Elinor s'en sortirait-elle seule ? Elles auraient dû prendre beaucoup plus garde aux recommandations concernant ce qui se terrait dans la Forêt Interdite. Au lieu de ça ...

La baguette toujours en main comme un léger rempart contre ce qu'il y avait derrière elle, Lanah se tourna pour voir en face l'objet de sa peur soudaine. Conscient du danger et malgré la distance qui ne représentait finalement rien pour lui, l'Arbre-Mère emplit sa tête, comme un encouragement à poursuivre sur sa lancée. Elle verrait pire que ça dans sa vie, à n'en pas douter. Et il serait là, toujours. Le message était correctement passé.

Le Ministère avait pris soin il y avait quelques semaines de distribuer - gratuitement - un descriptif de ces nouveaux animaux magiques qui étaient apparus depuis qu'Antarès faisait des siennes, dans la but de mettre en garde la population contre ce qu'elle pourrait bien rencontrer. Comme Elinor et Lanah. Sauf que celle qu'elles avaient en face d'elles n'était pas dans la liste du Ministère, Lanah en était quasiment certaine. Elle revoyait comme dans un film ce petit livret et rien ne ressemblant à la créature n'y était écrit. Elle était perchée sur un arbre, cachée à moitié par les branches, les feuilles et l'obscurité qui régnait aussi profondément dans la forêt. Mais ses yeux, eux, brillaient d'un éclat rouge qui ne laissait rien caché de sa nature belliqueuse. Pour le reste du corps, Lanah pensait sans ironie que cela se rapprochait sans doute possible à un poulet. Cette comparaison lui était venue sans réfléchir. C'était une boule de plume à la couleur indéfinissable, ni trop grande, mais pas petite non plus, avec un bec qui devait plus être le bec d'un rapace que d'un poulet de ferme. Ses ailes étaient repliées et impossible donc d'en juger l'envergure. Même dans le noir quasi complet et avec la peur au ventre, les serres enfonçaient dans le bois tendre de l'arbre sur lequel le poulet - dorénavant, elle l'appellerait le poulet, pour dédramatiser la situation - s'était posé étaient impressionnantes. Oui, ce n'était définitivement pas un vulgaire poulet mais bien plutôt un redoutable prédateur.

Et Elinor et elle étaient les proies


« Elinor ... »

Sa voix tremblait et elle s'accrocha au bras de l'étudiante en un geste incontrôlé. Il ne fallait pas bouger, ne pas donner d'occasion au poulet de fondre sur elles. Une, deux secondes plus tard ... et le volatile se retrouva au sol, les prunelles toujours fixaient sur les deux intruses. Lanah poussa un petit gémissement audible en percevant, en arrière, une, deux, trois autres paires d'yeux à l'éclat rouge. Les renforts arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7803

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Jeu 22 Mai 2008 - 13:42

Et maintenant?

Evidemment qu'il fallait qu'on se taille d'ici au plus vite. Mais pour notre malheur, le balisage que j'avais pris soin de faire avait été enlevé. Je ne savais pas de quelle manière, mais il ne restait plus rien.

Sur la peau de son cou, les griffes du dragon continuaient à serrer sa proie psychologiquement, même si la douleur n'était que physique. Des maux de tête à n'en plus finir. Ce n'était pas normal. Adel n'avait jamais parlé de cette douleur dans ses explications.

Réfléchir. Elinor n'avait jamais été une super héroïne. Même si de temps en temps elle avait subi quelques expériences hors du commun, elles s'étaient surtout révélées traumatisantes pour la jeune fille qui ne se sentait absolument pas l'âme d'une aventurière, bien au contraire. Pour l'instant, la seule chose qui lui vint à l'esprit fut de serrer Allanah contre elle en tenant en joue leurs adversaires.

Et après?

Si Sacha était là, il saurait quoi faire. Oui, mais il ne l'était pas. Sacha et son rôle de protecteur, Sacha le sauveur, Sacha le guide, le frère.
C'était à elle de les sortir de là avec ses petites cellules grises. Réfléchir dans l'urgence n'était jamais bon. L'adversaire était assez grand et ses ailes, bien que pliées laissaient quand même présager une grande envergure. Eli aussi avait lu le petit livret du Ministère, mais il n'y avait rien là-dedans qui pourrait leur servir à quoi que ce soit. Tant qu'on ne bouge pas, on ne risque rien. Constat d'évidence puisqu'elles étaient toujours en vie. Le volatile attendait et ses congénères aussi.
Eli osait à peine respirer de peur de leur donner de mauvaises idées. Il fallait pourtant faire quelque chose car ils passeraient sûrement à l'attaque dans pas longtemps.

Dans la forêt, le temps semblait suspendu. Le temps, c'était ce qui leur fallait pour fuir. "Ferme les yeux et tiens-toi prête à courir" glissa-t-elle à l'oreille de la jeune fille.

- Lumos solemns!

Un puissant jet de lumière sortit de la baguette de l'ancienne Serpentard. Il ricocha sur les branches des arbres géants et innonda ce plafond végétal d'une lumière mordante. Les créatures ne s'attendant pas à un tel coup restèrent prétrifiées quelques instant, ce qui permit à leur deux proies de déguerpir.

Eli tira Allanah par la main et l'entraîna dans une course effreinée. Elle savait pertinemment que l'effet de l'aveuglement qu'elle avait provoqué pour les créatures ne durerait guère. Partir, pour aller où? Dans l'affolement, elle s'acrocha à une branche qui ouvrit une plaie sur son flanc droit et lui coupa le souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7400

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Jeu 22 Mai 2008 - 22:48

Yeux fermés, prête à courir. Comme demander. Mais elle aurait préféré les avoir grands ouverts, pour avoir le danger en face. Ce n'était pas un manque de confiance mais quand on ne comptait le plus souvent que sur soi même pour régler les problèmes, il était difficile de passer la main à quelqu'un d'autre.

Les piaillements de fureur des poulets sonnèrent le départ de la course effrénée à travers les arbres. Sans lumière, les obstacles éventuels pouvaient se révéler être traitre. Elinor en fit les frais. Une branche au mauvais endroit, au mauvais moment, avait laissé une profonde entaille sur le corps de la Serpentard et Lanah hoqueta de stupeur en la voyant. Elle arrêta leur course et entraîna Elinor à sa suite, quittant la piste qu'elles suivaient. Repoussant les branches des arbustes qui gênaient leur progression. Quand la distance parut suffisante à Lanah, elle s'agenouilla et pressa Elinor à en faire de même en tirant sur son bras. Au même instant, elles entendirent le galop furieux des poulets qui ne les avaient pas vu s'enfoncer perpendiculairement à eux, trop obnubilé par leur colère. Elles étaient sauves jusqu'à ce qu'ils comprennent leur erreur. Et Lanah espérait qu'elle et Eli seraient déjà loin d'ici et en sécurité à ce moment là.

Avant ça, il fallait s'occuper de la blessure d'Elinor pour l'empêcher de s'infecter. Elle lui demanda doucement de relever son maillot et l'entaille lui arracha une grimace. Pas vraiment beau à voir. C'était tout de même loin d'être une simple éraflure qui se contenterait d'un simple nettoyage et basta. Un Aguamenti prononcer à voix basse enleva le sang et laissa la plaie plus ou moins propre.


« Lineno. »

Des pansements rudimentaires apparurent et Lanah les appliqua pour couvrir la blessure. Elle observa finalement son travail d'un œil critique. Ce n'était pas le mieux, mais espérons suffisant en attendant les soins de l'infirmier de Poudlard.

« C'est le mieux que je puisse faire. On ferait mieux de bouger maintenant, avant qu'on ne retrouve nos petits amis les poulets. »

Pas besoin d'ajouter qu'elle préfèrerait l'éviter, autant qu'elle le pouvait.

Elles sortirent du couvert des arbres, pour retrouver la piste. Seulement ... Lanah fronça le nez. Elle était bien incapable de retrouver son chemin ou simplement savoir par où partir pour retrouver le parc de Poudlard. Les petites flammes bleues créent par Elinor avaient disparu mais le pire, c'était bien qu'elle ne reconnaissait même pas le chemin qu'elles avaient emprunté, depuis leur course et leur rencontre avec les poulets. Tout semblait avoir ... bougé. Ce qui était impossible ... n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7803

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Sam 24 Mai 2008 - 10:51

- Merci.
Tu compares ça à des poulets? J'aurais plutôt dit dindons. dit-elle à voix basse.

La douleur n'avait pas disparu. Allanah n'avait fait que nettoyer la plaie et la panser. Elinor serait bien restée là, recroquevillée en méditant sur leur malheur. Mais sa compagne d'infortune n'en avait pas décidé de la sorte.


Alors qu'elle se relevait pour la suivre, Eli continuait ses multiples réflexions. On ne peut pas lancer un Lancetincelles. Le faire aurait été suicidaire. Les poulets s'en seraient servi pour les retrouver.

Elle regarda Lannah chercher le chemin du retour.

- Je n'ai aucune idée quant à la direction dans laquelle nous sommes arrivées. Tout se ressemble tellement ici. Et en plus dans l'obscurité! Nous n'avons pas tellement le choix. Filons.

Elle enjoignit Lannah à la suivre dans une direction au hasard en faisant de son mieux pour ne pas montrer que sa plaie la faisait souffrir. Pour s'aider encore plus, elle ramassa un bâton et commença la marche. Comment se sortir de là? Si elles avaient de la chance elles s'élançaient en direction du lac ou de la lisière de la forêt qui donne sur le parc de Poudlard. Dans le cas contraire... Mieux vallait ne pas y penser.

Après un bon quart d'heure de marche silencieuse, l'impression que les poulets les avaient lâchées gagna Eli comme une évidence. Pourtant, elle devait rester sur ses gardes. Elle faisait de son mieux pour garder un bon rythme malgré la douleur. Soudain, au détour de deux chênes... une apparition.

Trois licornes d'un blanc éclatant les regardèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7400

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Sam 24 Mai 2008 - 21:07

Elles n'avaient pas discuté de ce qu'elles feraient si elles rencontraient une licorne. Un vœu, d'accord. Mais ensuite ? Ce n'était pas tous les jours que l'on rencontrait ce genre de créature assez craintive avec les êtres humains. Comment se comportait-on devant une majesté de ce genre ? Et devant trois d'un coup ?

Lanah, elle, s'arrêta, subjuguée par l'apparition. Le visage d'Eleanor si distante s'imposa dans son esprit avant qu'elle ne l'en chasse. Maintenant qu'elle avait devant ses yeux l'objet de leur folle escapade dans la forêt, elle trouvait que ce serait une aberration de faire un vœu sur de si pure créature. Pouvoir voir ça et être toujours en vie et non pas dans le gosier de poulets mutants étaient déjà une merveille en soi pour qu'une seconde vienne occulter la première.

Elle fit un pas en avant tandis que la licorne la plus en avant et la plus proche des deux filles ne recule au même instant, libérant la vue sur le poulain derrière elle quelques secondes.


« Elle a un bébé licorne ! »

L'adulte renâcla en reculant encore et Lanah plaqua ses mains sur sa bouche instinctivement. Elle avait haussé la voix sans s'en rendre compte, effrayant sans le vouloir le trio. Mais ils n'avaient pas fuit, comme elle l'avait cru un instant. La seconde licorne adulte se trouvait derrière le poulain qui se trouvait lui même derrière la première licorne, la plus proche. Seule celle ci regardait Allanah et Elinor, comme pour jauger de leur dangerosité. L'autre avait retourné son regard de l'autre côté, vers le sentier qui continuait sa course en travers de la forêt.

En regardant de plus près, on pouvait distinguer une vague forme dans l'obscurité plus profonde, droit devant. Impossible de voir ce que c'était, comme il était impossible de prendre un autre chemin pour l'esquiver. La forêt s'était densifiée, rendant une hypothétique fuite par la droite ou la gauche impossible, que ce soit pour elles ou les licornes.

Ceci expliquait peut-être cela.


« Tu arrives à voir ce qui bloques le chemin ..? »

Elle avait cette fois pris garde à baisser le volume de sa voix.
Ce qu'elle craignait maintenant, c'était bien de rencontrer un cousin ou cousine des poulets, en plus dangereux. Il ne fallait pas se leurrer : pour effrayer une licorne, il fallait que ce qui se tapissait dans le noir soit quelque chose d'imposant et seul le poulain pouvait expliquer la réticence des licornes adultes à ne pas forcer le passage pour s'enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7803

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Lun 2 Juin 2008 - 16:54

Non, elle ne le voyait pas. D'ailleurs depuis quelques secondes, son champ de vision s'était considérablement rétréci. Sa blessure la faisait atrocement souffrir et peu à peu ses forces l'abandonnaient. La seule chose qu'elle arrivait à distinguer dans la faible lumière qu'émettait encore sa baguette, c'était la blancheur des deux licornes adultes. Allanah était loin d'elle, de sa présence, de sa conscience.

Sa respiration se fit haletante. Elle n'en avait pas pour longtemps à vivre c'était sûr. Ses jambes ne la tenaient plus, elle se laissa tomber à terre. Seul le soulèvement de sa poitrine marquait qu'elle était encore en vie.

Pendant que ses pensées se perdaient dans les méandres de la confusion, le bébé licorne s'approcha d'elle malgré les récriminations de ses parents. Avec une douceur infinie, elle caressa le visage d'Eli qui ressentit les bienfaits de cette innocence. Rassurée par les gestes du poulain, La licorne mère vint auprès de la jeune fille étendue et s'agenouilla près d'elle. Avec la pointe de sa corne, elle ouvrit une petite plaie dans son propre flanc qui eut pour effet immédiat de laisser couler de son sang argenté sur la blessure d'Eli.

La créature cachée se rapprochait de la petite bande. Le bruit n'en laissait pas penser autrement.

Sa respiration se fit plus régulière tandis que le sang coulait toujours à travers sa chemise et son bandage de fortune. Le petit poulain continuait aussi à s'occuper d'elle. Cett affection fit son chemin dans le corps et dans le subconscient de la jeune fille qui revenait à elle progressivement. Elle savait ce qui se passait, elle le ressentait au plus profond d'elle-même. La plaie était toujours là mais ne saignait plus. Le bandage serait suffisant jusqu'à ce qu'elle retourne à Poudlard.

Une énorme bête se découvrit enfin à eux. Un énorme cri strident fendit l'atmosphère de la forêt interdite.

Lorsque le sang arrêta sa course folle, Eli ouvrit les yeux pendant que son corps recouvrait progressivement toutes ses facultés.Totalement déconnectée de la situation, la jeune fille parvint à rassemblée toutes ses facultés de réflexion. L'expérience était hors du commun.

Maintenant je sais. Le voeu que je formule n'appartient qu'aux licornes et à leur vie. Je souhaite que jamais personne n'essaie d'attenter à leur vie.

A commencer par maintenant. Eli se releva précautionneusement et serra ses doigts autour de sa baguette. Un coup d'oeil inutile à son flanc et elle se rendit compte que la douleur avait disparu.

La bestiole n'était pas une de ces nouvelles créatures recensées par le Ministère. Elle avait sa place dans le bestiaire de Scamander à la lettre "m": une manticore. Tête d'homme, corps de lion, queue de scorpion. Ils avaient étudié ça avec Hagrid en cinquième année. Celle-ci n'était pas un bébé et semblait très au faite de ce qui se passait. Elle affichait un visage déterminé et serain.

- Que nous veux-tu ? demanda Eli avec plus d'assurance qu'elle n'aurait cru.
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7400

MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   Lun 2 Juin 2008 - 20:28

Devoir être celle qui allait dire à Sacha que la mère de son fils était morte ? Elle n'y arriverait jamais. Avait-elle donc perdu son intelligence en même temps que sa capacité à reconnaître ceux qui avaient été ses amis ? Lanah se posait la question quand elle voyait leur situation.

Ses jambes se dérobèrent sous elle, incapable de la faire tenir debout. C'était le chaos dans sa tête, ses mains se mirent à trembler sans pouvoir s'arrêter, son regard allait du visage blanc d'Elinor à la plaie qui laissait s'écouler le liquide rouge. Le sang de l'étudiante que le pansement de fortune ne parvenait plus à endiguer. Aucune pensée ne restait en place, aucun sortilège génial ne lui venait en tête pour empêcher la perte du fluide vital. Tétanisée. Abrutie par la peur et la perte subite de toute possibilité de sauver Elinor. Elle se laissait lentement engloutir par les images du petit Noah, amour perdu du passé toujours, qui l'accusait de n'avoir rien fait pour sauver sa mère.

L'imposante masse de la licorne adulte la sortit de la léthargie, repoussant de sa présence et de ses actes les vagues menaçantes de l'apitoiement et du dégoût de soi même.

Yeux brouillés par les larmes que Lanah n'avait pas senti couler dans son désespoir, elle laissa place et temps à la licorne pour rendre sa vie fuyante à Elinor. Puis un autre problème vint s'ajouter au premier. La manticore. Assemblage contre nature de plusieurs êtres : humain, fauve et insecte. Mangeuse d'Homme au dernière nouvelle et d'après les restes de cours de Soin aux Créatures Magiques que Lanah avait suivit. Pas bon du tout. Elle allait conseiller à Eli de rester sagement à terre et éventuellement de ne pas bouger pour ne pas attirer le regard du prédateur vers ses vêtements tâchés de sang, quand celle ci se leva avant que la Serdaigle ne put faire un geste pour l'en empêcher.

La manticore ouvrit la gueule - elle ne parvenait pas à dire 'bouche' malgré sa physionomie à un quart humaine - et découvrit trois impressionnantes rangées de dents. Réponse à la question d'Elinor ? Lanah, elle, avait une réponse toute simple : il voulait faire d'elles son petit déjeuner. Des humaines, c'étaient décidément plus intéressant que trois pauvres licornes qui le rendraient surement malade. Pas de mauvaise surprise avec la chaire humaine.

Le bébé licorne était derrière elles. Les deux licornes adultes protégeaient aussi de leur corps le plus jeune, tout autant que les deux filles. Deux créatures magiques parmi les plus puissantes et une baguette et demie. Elles devaient s'en sortir.

Changement de registre. La manticore s'assit sur ses pattes arrières et observa aussi humainement que cela était possible dans leur direction, comme si elle se moquait de leur dérisoire tentative de se défendre contre lui. Et en effet, la main de Lanah qui tenait la baguette tremblait d'appréhension. Ce ne serait donc pas elle qui allait lui faire peur, assurément.

Une suite de craquement fit sursauter la Serdaigle. Derrière. Elle se tourna pour voir avec horreur le retour des poulets. Moins nombreux que précédemment mais encore trop à son goût. Sentant peut-être le danger potentiel de nouvelles créatures dans son périmètre, la manticore bondit en leur direction, déviant l'attention des poulets vers elle plutôt qu'en direction de Lanah, Elinor et des licornes. Tout fut terminé très vite, les poulets n'ayant eu aucune chance véritable contre un ennemi plus fort qu'eux. Et ce fut les crocs dégoulinant de sang, que la manticore tourna son regard bleuté vers elles.


- Vie ...

Perplexe, Lanah retourna une moue étonnée à Elinor. Vie ? Il voulait ... de la vie ? La leur ? Non, ce n'était pas ça. Elle plissa les yeux, incapables de mettre le doigt sur ce qui la chiffonnait tellement dans ce mot balbutiait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Parc, sous le chêne] Une bouffée d'air frais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mel&Nate ? Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.
» Sous un échangeur près de la porte d ela chapelle
» Séjour au parc aquatique ! [RP commun]
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Extérieurs du château :: Parc et Forêt Interdite-
Sauter vers: