PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha de Lansley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 646
Age du personnage : 23 ans
Habitation : SDF, c'est un comble...
Occupation : Retraité surchargé
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 251
Gallions : 8414

MessageSujet: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Dim 24 Aoû 2008 - 17:33

Bureau de Mélusine McEwan



Tu peux poster ce que tu veux sur ton intrigue ou la façon dont ton personnage évolue ici.
Si tu ne veux pas que les autres membres de la Résistance voient ton travail en cours, tu peux poster avec les balises [hide][/hide] certains ou la totalité des passages de tes posts ici.






Walked out this morning
Don't believe what I saw
A hundred billion bottles
Washed up on the shore
Seems I'm not alone at being alone
A hundred billion castaways
Are looking for a home
(Police)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/forum
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Mar 9 Fév 2010 - 11:03

Le Miroir c'est l'âme des Iccams, du monde de la magie, un miroir sur quelque chose ou quelqu'un. Quand les Iccams auront compris la façon dont doit fonctionner leur magie pour "sauver le monde", c'est à travers le Miroir que le nouveau Calice va être généré, c'est le Miroir qui trouve le Calice ou un truc comme ça.
(Mareva Coolwater, Hj)

***

Une fois réunis, les quatre clé doivent trouver une façon de comprendre la manière dont ils peuvent se liguer contre Antarès.

Dans les faits, personne ne le sait encore mais les deux Iccams + les 4 clés vont créer un deuxième Calice.

(Sacha de Lansley, Hj)

***

Mais vous êtes leur protecteur. Vous avez les clés, en revanche il vous faudra trouver les portes... Vous êtes celui qui leur ouvrira les voies.
- C’est dément ! Je ne connais aucune de ces personnes...
- Ces personnes ignorent encore ce qu’elles sont. Je ne les connais pas non plus.
- Comment savez-vous tout cela mieux que nous autres ?
- Je suis comme vous, Emmett, je ne suis qu’une Passeuse or, quand j’aurai rempli mon rôle, je m’en irai...
- Où ça ?
- En Myr.
- Vous mourrez ?
- Je suis déjà morte, je suis une femme malade... Il faut seulement que je tienne jusqu’à leur arrivée. Ils me trouveront seuls ou je me ferai remarquer par eux. Par la force des choses. En outre, voyez-vous ? Vous m’avez trouvé. Guidé par les mêmes forces qui vous ont amenées jusqu’ici, vous parviendrez à retrouver les autres... ou, par la force des choses, ils vous trouveront. Recherchez le Gardien, les deux Iccams, la Kalista et le Miroir. Tous ensembles, vous vaincrez la force maléfique qui nous menace... Vous êtes le Passeur et vous êtes le Guide. C’est naturellement que tous ces gens vous feront confiance... La Prophétie peut être comprise de différentes façons mais elle n’a jamais tord. Vous en êtes l’exégète.
(Emmet Aeterna)

***

Si le Passeur est celui qui rassemble, le Gardien celui qui protège, le Miroir celui reflète la vérité et bien La Kalista est celle qui initie. Elle va former les trois autres clés et les deux Iccams à utiliser leur potentiel.
(Emmet Aeterna)

***

- "Le Gardien, sans peur et impérieux, gardera son glaive et son oeil au-dessus de la Kalista. Ci est la disposition des quatre clés et de leurs obligés: le guerrier au centre marche vers l'avant. Le Passeur le précède est marche à reculons. La Kalista, à côté du Passeur, avance tout droit et l'arme au poing. Au-dessus d'eux, l'œil perçant et intransigeant du Gardien surveille leurs mouvements. Le Miroir ferme la marche et multiplie leurs prétentions. La femme du guerrier marche sous terre. Elle attend l'heure de la renaissance."
- Tourdemain, vos fables sont incompréhensibles.
- Vous les comprendrez bien le moment venu...
- Ahhh! Vos mystères m'agacent! Et quand vont-ils venir vos Iccams?
- Bientôt, j'espère. Bientôt... il faut d'abord attendre qu'ils se reconnaissent eux-mêmes.

(Mareva Coolwater)

***

Les clés sont un groupe de quatre personnes censées entourer les deux Iccams à l’approche d’évènements sensibles. Le Passeur, moi, je suis la première clé. Je détermine la réalité des autres clés et dois veiller à rassembler ceux qui doivent être rassemblés. Avant moi, vous avez connu madame Bergamote. Elle était Passeuse. Après sa mort, je suis devenu le nouveau Passeur.
Ensuite, il y a le Gardien. Sacha. Son rôle est de veiller sur les Iccams et ce qui entoure leur légende... le livre du Centaure, le Cadran, la Cuerta Istorico... mais aussi les autres Clés et surtout... (je ne peux m’empêcher d’hésiter entre gêne ou moquerie. Les deux intéressés doivent être en train de rouler des yeux...), et surtout, disais-je, il garde un œil sur la Kalista. Une autre des Clés.
La Kalista, intervient Sacha avec ce même air ennuyé, va vous permettre d’apprendre à être des Iccams et à maîtriser le potentiel qui dort en vous. La Prophétie du cheval drogué prétend qu’on doit la laisser faire à sa guise, même si ses manières sont discutables. Personnellement, après avoir ouvertement fait montre de ma perplexité face aux dires de la Prophétie et me trouvant cependant en minorité ici puisque vous êtes tous des cinglés de la boule de cristal, je laisse faire. Néanmoins, à la première anicroche, madame Coolwater...
Je sais, je sais, roula-t-elle des yeux comme attendu, vous me coupez la tête et vous la donnez en pâture à ces deux monstres.
Et enfin, reprends-je, la quatrième clé s’appelle le Miroir. A ce jour, je ne l’ai toujours pas trouvé. Et j’ai encore de la peine à comprendre son rôle exact.
(Emmet Aeterna)

***

- J'ai relu les versets des incantations de la Prophétie et depuis le début je bute toujours un passage qui ne me satisfais pas. J'ai essayé de lui trouver une autre traduction en supposant que le mot "boh'énwen" ne signifiait pas seulement "l'autre" mais "le double" et que le "tar" mis à la fin soit en fait la contraction antique de "taïm denwar", alors "deux" et "autour" ne se rapporterait plus aux mêmes... heu... je vois que je vous ai perdu...

Dans mon emphase, j'oublie souvent que personne ici ne lit ou ne comprend la langue antique des Centaures. Et pour ainsi dire, personne n'a jamais lu la Prophétie en entier. Ca me brise presque le coeur. Je reprends plus doucement mais j'ai du mal à cacher l'optimisme que cette découverte a fait naître en moi:

- ... Ca change beaucoup de choses notamment dans cette phrase: "Gen Zeyn töet Ichams o harahim Gen Keyn tern'em boh'énwen agrieff tar" etc... elle ne voudrait plus dire "Le Passeur rassemblera les deux Iccams et autour d'eux il doit trouver chacune des autres Clés" mais "Le Passeur rassemblera deux clés autour des Iccams et chacune aura le devoir de trouver son double."

Avant de me faire critiquer, je me calme et je traduis en langage sorcier:

- Et si depuis tout ce temps je n'avais eu que deux Clés à trouver ? Clés qui seraient donc le Gardien-Sacha, et La Kalista-Mareva. Dans la Prophétie, tout fonctionne par paire, vous n'avez pas remarqué ? Donc, admettons selon cette nouvelle traduction, qui me paraît plus littérale, que chacune des deux Clés que j'ai trouvé doive trouver son double. Je... heu...

Je rougis bêtement. Il apparaitrait que je doive révéler un pan de ma vie privée que j'aurais préféré garder pour moi:

- Je crois que La Kalista a choisi Le Passeur... elle... heu... enfin, Mareva et moi nous sentons comme une heu... une communion, ouais, c'est ça, une communion. D'une façon étrange, elle me complète et je la complète. Bref, tout cela voudrait dire que c'est le Gardien qui détient l'identité de la quatrième Clé. Le Miroir est en fait le miroir de l'un d'entre nous tout comme Mareva est mon propre miroir. Kalista en langage des Centaures, signifie "celle qui élève" mais aussi "celle qui montre le passage", "celle qui réfléchit la route"... Ca se trouve, sans le savoir, Sacha connaît déjà son Miroir... Heu, vous suivez ou je vous la refais ?

(Emmet Aeterna)

***

- Si je résume ta découverte, Sacha doit trouver son double qui sera la quatrième clé sensé aider les iccams à vaincre la menace. J'ai plusieurs interrogations qui n'ont pas de réponse. Je vais essayer d'être pragmatique. Sacha est obligé d'éprouver des sentiments pour cette personne ? Peuvent-ils être négatifs, ces sentiments ? Parce que sincèrement, entre lui et Mareva, j'ai ma dose, alors un troisième comme ça, et je les massacre à petit feu. Quoi que ça sera une troisième, vu que tu as dit que tout va de paire, on a déjà deux mâles alors il y a de forte chance que cela soit une femme, et connaissant Sacha serait plus que probable. Ce qui nous amène.... me dit pas que sa femme à une chance d'être une clé... Non parce que je ne sup....
Isis Kitlee

***

Il nagea comme un forcené. Le plus loin possible de la côte. Il voulait s'épuiser, faire tomber les derniers sursauts d'énergie pour que sa cervelle ne lui inflige plus ses éclats de réflexions au sujet de Charlotte. Ca le parasitait pour ses réflexions sur le Miroir. Emmett et les deux Iccams étaient persuadés que pour respecter l'équilibre de la parité prophétique, le Miroir devait être une femme.

Il avait d'abord songé à Charlotte mais il s'avouait qu'à l'affleurement même de la pensée il avait su que ce n'était pas elle. Les Clés avaient cela en commun que toutes avaient fait le choix de s'unir les unes aux autres autour d'Isis et Egon, dans une Résistance aux forces du mal, en dépit de leurs provenances et de leurs affinités. Charlotte avait été soumise. D'une manière ou d'une autre, elle n'avait pas combattu. Cela la mettait sur la touche.

Ca ne simplifiait pas la recherche de Sacha. Il aurait préféré que le Miroir soit un homme, cela aurait grandement restreint le champ d'investigation: 'Une femme dans mon entourage...? Emmett a fumé de l'herbe à Centaure. J'en ai pour deux siècles de recherche... pourvu que ça ne soit pas Méla... Jul... bref, une troll.'

Sacha atteignit la petite crique de ses souvenirs. Il sortit de l'eau, nu comme Umbrès à l'origine. Il alla s'allonger sur le sable. Il demeura alanguit par la douceur du temps de Cool Paradise plusieurs minutes. Il laissa au soleil le loisir de brunir sa peau cependant qu'il entrait dans un demi-songe... il somnolait. A contre-jour par rapport au soleil levant, une silhouette de femme, aussi nue que lui actuellement, se tenait devant lui et pansait une blessure qu'il avait au flanc. Il la regardait faire, sans bouger, jusqu'à ce qu'elle lui tourne le dos pour s'en aller quand la plaie fut refermée. Il amorça un petit mouvement pour la retenir mais la vision d'une large cicatrice qui profanait sa peau lisse l'arrêta dans son élan. Il eut la sensation de reconnaître la cicatrice. Il enlaça la silhouette de l'inconnue. Refermant ses bras autour d'elle pour l'empêcher de s'en aller.

Dans son rêve, son alter ego avait compris l'identité de la femme mais, dans la réalité, Sacha ne parvenait pas à savoir qui elle était et pourquoi cette cicatrice lui paraissait familière.

Il lui murmura qu'il était désolé, qu'il la protégerait et qu'elle ne devait pas s'inquiéter. Il n'était pas ce qu'elle croyait. La silhouette lui répondit qu'elle n'était pas non plus ce qu'il croyait. A l'instant où il la retourna pour voir son visage, Sacha sentit que quelqu'un lui faisait de l'ombre. Là, sur plage, en dehors de son rêve. Il s'était alors extrait de sa rêverie doucement. Il oublia vite la femme à la cicatrice. Il rêvait tout le temps des femmes, ce rêve n'avait rien d'exceptionnel.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon


Dernière édition par Mélusine McEwan le Mar 7 Sep 2010 - 22:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Mar 9 Fév 2010 - 11:06

    Le miroir plan renvoie une image fidèle (mais inversée) de la personne qui se regarde dedans ; il est donc chargé d'une forte connotation symbolique. Il permet de se voir tel que l'on est, mais toujours sous un seul et même angle (face à face et inversé), notamment avec ses défauts. Il est souvent associé à la vérité, comme par exemple le Miroir Magique de Blanche-Neige.
    Le miroir est également l'inverseur de la vérité. Dans Don Quichotte, le Chevalier des Miroirs est l'ennemi mortel de l'Hidalgo dont il renie l'inspiration.
    C'est aussi un symbole fort de la mythologie japonaise, et du shintoïsme ; c'est également un des attributs de la déesse japonaise du soleil Amaterasu.
    Le psychanalyste Jacques Lacan définit le « stade du miroir », qui est le moment où l'enfant a conscience que c'est lui-même qu'il voit dans un miroir. Cette connaissance de soi (et non cette reconnaissance, puisqu'avant de se voir dans un miroir, un enfant ne connaît pas l'apparence de son visage) intervient entre 18 et 24 mois, en général. Elle participe de la mise en place de différents sentiments, telle que l'empathie, la fierté, la honte et l'inversion (apparition de la négation).
    C'est aussi le symbole d'une porte, d'une limite vers un autre monde, particulièrement mis en valeur dans Alice au pays des merveilles.
    Le miroir est présent dans de nombreuses religions en tant qu'instrument magique ou sacré. Par exemple dans le bouddhisme tibétain, il est symbole de l'une des plus hautes connaissances : que la réalité de toute manifestation n'est que vacuité.


    Dans Blanche-Neige des frères Grimm, il appartient à la reine, marâtre de l'héroïne. Il répond à sa maîtresse lorsqu'elle lui demande si elle est la plus belle. Incapable de mentir, il est le symbole de la Vérité.


    Dans La Belle et la Bête de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, il révèle des vérités invisibles ou lointaines.


    Le Miroir du Risèd est un miroir magique qui permet de voir les souhaits les plus profonds. Le Miroir du Riséd est très grand (jusqu'au plafond), avec un cadre d'or sculpté et posé sur deux pieds pourvus de griffes. L'inscription gravée dessus dit : « Risèd Elrue Ocnot Edsi Amega Siv Notsap Ert Nomen Ej ». En réalité, il faut lire l'inscription à l'envers, ce qui signifie : « Je ne montre pas ton visage mais de ton cœur le désir. », tout comme le nom même du Miroir, Riséd, qui en fait n'est autre que le palindrome du mot "désir".
    À Harry, le miroir a fait apparaître sa famille : dans le cas d'Harry, il s'agit d'un rêve prévisible pour un orphelin qui a toute sa vie (sauf à Poudlard) manqué de l'amour et des repères que ses parents auraient pu lui donner s'ils avaient été en vie. Ron s'est vu plus âgé, seul, brandissant la coupe de Quidditch en tant que capitaine de l'équipe, et arborant l'insigne de préfet-en-chef. Ron, quant à lui, est le 6e né d'une famille de 7 enfants, et ses frères ont eu tendance à s'accaparer pour eux toute la gloire (au Quidditch ou avec de brillants résultats par exemple), a toujours vécu dans leur ombre et s'est enfin vu seul, couvert d'honneur. Dumbledore, lui, prétend y voir une bonne paire de chaussettes. J.K. Rowling a indiqué[réf. souhaitée] qu'en réalité, il y voit toute sa famille réunie et heureuse (notamment sa sœur Ariana, dont il ne parvient pas à se pardonner le décès car il n'a pas eu le courage de la protéger face à son envie de rassembler les Reliques de la Mort.)
    Dans Harry Potter à l'école des sorciers, le Miroir va être l'une des protections aménagées par les professeurs pour protéger la pierre philosophale dont Lord Voldemort cherche à s'emparer pour retrouver forme humaine. Le serviteur de ce dernier (Quirrell) va réussir à franchir tous les obstacles, mais va se retrouver coincé devant le miroir, ne se voyant qu'offrir la pierre à son maître, sans comprendre comment la récupérer. Dès que Harry va se trouver face au miroir, la pierre va lui tomber dans la poche, sans comprendre de quelle façon il a pu s'y prendre. C'est Dumbledore qui va lui fournir l'explication un peu plus tard : "C'était une de mes idées les plus brillantes, ce qui n'est pas peu dire, entre nous... Seul quelqu'un qui désirait trouver la pierre - la trouver, pas s'en servir - pourrait la prendre au miroir."


(Wikipedia)




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Mar 9 Fév 2010 - 11:09

    Avant d'être une image de poète, le miroir est lui-même un producteur d'images. Source de réflexion, surface rigide sans laquelle les choses seraient absorbées dans l'oubli, il nous invite à réfléchir.

    [...]

    "Je suis Toi-Même". C'est ce que répond impitoyablement le miroir à celui qui l'interroge.

    [...]

    Le miroir nous apparaît donc, dans un second temps, comme la clef des correspondances entre le monde extérieur et l'âme humaine. [...] Ce n'est pas tout. Si l'âme humaine est un miroir où se reflète la nature extérieure, elle est aussi, pour le poète symboliste l'image de la réalité spirituelle ou, si l'on veut, du monde divin. L'homme et la femme, bande de machos Smile, et singulièrement le poète, apparaît alors non seulement, selon la formule de Balzac, comme "un homme ou une femme habituée à faire de son âme un miroir où l'univers tout entier vient se réfléchir", mais comme un intermédiaire, un intercesseur entre l'esprit et la nature, un double miroir ou, plus exactement, une glace sans tain, un verre transparent qui permet le passage de l'un à l'autre.

    [...]

    Du même coup le miroir devient le symbole type, le symbole par excellence, puisqu'il assure le passage de l'Idée à l'apparence, puisqu'il a pour rôle de les réfléchir, de les répercuter l'une dans l'autre et, réciproquement, de suggérer par l'apparence le monde des Idées.


(Cf Le thème du miroir dans le symbolisme français par Guy Michaud).




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Mar 9 Fév 2010 - 11:20





« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Lun 21 Fév 2011 - 23:25

Izabena a écrit:
« Gardien!
Tu cherches un sentier sur lequel tu marches déjà.
Plus tu te rapproches de la fin du chemin, plus tu te brûles.
Tu dois affronter la douleur, déshabiller ton âme des apparats,
Comprendre, fendre en son cœur l’origine de tes scrupules.

Miroir!
Comment pourrais-tu réfléchir si tu refuses d’être vu?
S’il est la silhouette, tu es le trait. S’il est le feu, tu es le froid.
Ouvre d’abord les yeux et, alors seulement, lui, te verra.
On se choisit, rien ne s’impose. Si tu étais un sens, tu serais sa vue.

On cherche toujours si loin,
Ce qui se trouve à côté.
Miroir ou Gardien,
Vos contraires vous ont attiré. »



@Seth Cullen a écrit:
C'est ce dont on avait parlé avec Elliot. On se demandait ce que les Clés signifiaient philosophiquement et d'un point de vue symbole.

Pour moi tout ce qui compose l'intrigue est construit dans une certaine symétrie et sur deux principes contraires et complémentaires:

Qui se ressemble s'assemble,
Les opposés s'attirent.

Ca retire toute vérité à l'un et l'autre des idiomes.

2 divinités: Ombre et Rose.
2 Iccams: une fille et un garçon qui sont très opposés de caractère.
4 Clés dont deux filles et deux garçons. Dans les paires, Kalista et Emmett sont eux aussi opposés. Et Sacha et Mélusine n'en parlons pas.

Sur tous ces personnages, les rencontrent ont changé le destin de chacun et ils se retrouvent liés les uns aux autres sans en avoir conscience et d'une manière "organique" comme l'a écrit Sacha (j'avais bien aimé ce terme). Je pense que ces personnages jouent des sentiments complexes parce qu'ils sont remués par des enjeux complexes. Ils ne sont complets qu'en présence de leur antagoniste qui va compenser leurs différences. Je vois leur attachement et leur rassemblement comme un lien qui transcende l'amour et qui est inscrit dans la chair, dans la nature des choses. C'est l'amour de l'autre au sens spirituel et charnel qu'on ne peut pas commander. Pas un amour amoureux où, finalement, le futur se construit sur des bases comme fonder une famille ou avoir une maison. Je trouve que leurs unions sont beaucoup plus basées sur la nécessité de s'accomplir en tant qu'être universel (attention, mes réflexions partent en charabia philosophique mais moi je me comprends lol). Ce que je veux dire, c'est qu'à mes yeux, ce n'est pas histoire de coucherie sinon ça serait trop simple. Ces pairs se complètent dans leur différence et sont inexorablement attirées l'une vers l'autre et, comme toute forme d'énergie, ce qui les meut sont l'attirance et la répulsion de leur similitudes et de leur contraire. Ca crée la dynamique de ces duos.

Sacha et Charlotte, par exemple, sont liés par un sentiment amoureux basé sur des projets communs, sur le couple et sur l'amour. Ils traversent des drames comme tous les couples en traversent mais je ne pense pas que ça remette en question leurs sentiments.

Mélusine et Sacha sont attirés d'une façon irréfléchie et "organique" qui trouve plus son essence dans un besoin de se refléter en l'autre et de se compléter comme être humain. Après, l'attirance physique est spontanée parce que ce sont un homme et une femme mais en lisant leur sujet, je n'ai jamais trouvé que Sacha (si c'est ton inquiétude) aimait moins Charlotte parce qu'il aimait de plus en plus Mélusine. Ces amours sont différentes. Enfin, moi, je les trouve complètement différentes. Ce qui est peut-être en train de naître en Mélusine et Sacha est d'ailleurs tragique.

Egon et Isis, quand je lis leurs sujets, je ne les vois jamais penser au futur. Ils vivent dans le présent et cherchent s'accomplir en tant que personne en se couvant l'un et l'autre, et parfois en s'Opposant à l'un et à l'autre. C'est que j'appelais la dynamique des forces tout à l'heure. La seule fois où je les ai vu parler du futur, ça a été un échec Very Happy C'est comme s'ils avaient besoin de vivre des choses intenses dans leur vie pour comprendre la raison pour laquelle ils s'aiment (même si je les ai souvent lu en train d'écrire qu'ils auraient aimé une vie plus simple). Pour moi, en les lisant, je me questionne avec eux et je m'interroge avec eux: c'est du à une prophétie ou c'est juste parce qu'ils s'aiment qu'ils sont ensemble ? quand ils trouveront la 4ème Clé peut-être qu'on saura.

Emmett et Mareva ont besoin de l'un et de l'autre parce que dans la claustrophobie de leur idéaux, je ne pense pas qu'ils trouvent d'autres personnes que l'un et que l'autre pour les comprendre et pour partager la complexité de la situation dans laquelle ils sont. Emmett aide Mareva à avancer et à oublier son passé et Mareva donne à Emmett la force et la motivation nécessaire à poursuivre ses buts quand sa détermination à chercher des explications à tout est dûment critiquée. A mes yeux, Emmett et Mareva sont deux énergies différentes: la douceur et la force qui se complètent pour se temporiser l'un et l'autre.

Je trouve que ces quatre Clés et les Iccams sont tous des miroirs les uns des autres.
Il y a l'Homme et la Femme, la Force et la Douceur, l'Intelligence et la Spontanéité.

Si Charlotte avait été la 4ème Clé, la dynamique se serait jouée sur un autre aspect mental... mais vraiment, pas physique. Je crois pas que ça se résume à un échange d'orgasme tout ça Wink

Encore, là, je ne parle que des Clés mais le principe de dualité marche pour toute l'intrigue.

ah ! Aussi je mets l'accent sur le fait que seuls Mareva et Emmett savaient qu'ils étaient Kalista et Passeur, deux clés, avant de mettre ensemble (et pour te contredire, ils couchent pas Emmett et Mareva Laughing). Les autres l'ignoraient (et l'ignorent) quand leur rapprochement s'opère. Egon et Isis ont su qu'ils étaient Iccams après s'être mis ensemble et Sacha et Mélusine ne sont pas ensemble à ce que je vois Very Happy .



Le Passeur~ Emmett Aeterna (former one: Bergamote Tournemain)
La Kalista~ Mareva Coolwater (former one: ? ~ toujours une femme)
Le Gardien~ Sacha de Lansley (former one: Laerte)
Le Miroir~ Mélusine McEwan (former one: Jitka Spisovná)






« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon


Dernière édition par Mélusine McEwan le Lun 28 Fév 2011 - 23:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Lun 21 Fév 2011 - 23:47







« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8631

MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   Jeu 26 Avr 2012 - 23:14





Where ? • Emplacement et spécificités du QG

Localisation : quartier de Covent Garden, Londres, UK.

Le pub The Marquess of Anglesey sert de couverture au QG (géolocalisation dudit pub). Le patron du lieu, Machin Truc, vieux lord anglais au bord de la retraite, est un sympathisant de la Résistance, dont il est également un membre honoraire. Le bâtiment a bien évidemment subi quelques modifications en vue d'accueillir le QG principal de la Résistance mondiale. Le bureau du big boss donne accès à un placard... qui est bien plus qu'un placard. Doté du sortilège de Mouchoirdepoche (là, c'est moi qui craque), ledit placard est l'heureux bénéficiaire d'un sortilège d'extension indétectable façon architecture. Un peu à la manière du maléfice qui transforme la minuscule tente de Perkins en un trois pièces meublés. En carrément plus colossal et maîtrisé. Les experts de la baguette ont planché dessus deux mois non-stop et ne cessant d'y apporter des améliorations, tant et si bien qu'en dehors des très hauts gradés de la Résistance, rares sont ceux qui connaissent l'étendue du QG.
Une fois dans le placard, on découvre une petite roulette (comme une loterie mais en plus petit) dont le cercle est divisé en quatre couleurs : rouge, jaune, noir et blanc. Selon la couleur pointée par le curseur, la porte du placard en question se rouvre sur différents lieux. Blanc : le bureau de Machin Truc au sein du pub. Jaune : hall d'accueil du QG. Rouge : quelque part. Noir : autre part. A définir.


A l'intérieur du QG :

Le rez-de-chaussée est ouvert à tous les Résistants (comme les QG précédents, celui-ci est bien évidemment protégé magiquement contre les intrusions en tout genre) et regroupe des salles diverses et variées parmi lesquelles on compte un centre des premiers soins, une bibliothèque, quelques salons et lieux de vie. Au sous-sol se situent les salles de réunion à proprement parler ainsi que les espaces réservés aux entraînements. Au premier étage, on trouve les bureaux des Hauts Gradés (tadan !), l'infirmerie des soins intensifs, un centre de recherche, etc.

Aménagé, en premier lieu, par des sorciers, le QG est plutôt old style. Architecture de pierre et de bois, éclairage à la bougie. Peu ou prou d'appareils électriques (si je ne m'abuse, personne n'est encore très doué pour faire cohabiter technologies moldues et magie, or le lieu même du QG n'existe que grâce à la magie, right ?). La décoration est à mi-chemin entre Poudlard et l'habitation du sorcier moyen. L'endroit est plus accueillant et fonctionnel qu'esthétique et designé. Peut-être pour s'opposer au faste de la Tour Antarès.
Dans l'ensemble, ça ressemblerait plus à certaines créations de Zardo sur D.A. (ici ou ). Dans cette veine ou cette atmosphère ou encore ce genre.
Oui, il y a encore de la recherche d'images à faire Smile .



How ? • Voies d'accès pour rallier le QG

[list=1][*]Les portoloins, comme précédemment (voir le chapitre sur les portoloins dans la description actuelle)
2. Le pub lui-même, via le bureau du big boss, par le petit placard. Bien qu'il soit vivement déconseillé de n'employer que cette voie d'accès. Les Résistants entrant et sortant peuvent facilement se mêler aux clients du pub qui a la chance d'être toujours très animé.
3. Via un passage secret situé dans le "Central Market" où circulent chaque jour un public vaste et varié.
4. un autre moyen (// les toilettes qui permettent de se rendre au Ministère de la Magie : un truc pas nécessairement glorieux mais efficace et discret → genre les cabines d'essayage d'un grand magasin ou quelque chose du genre.)
5. ?




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pense-Bête] Mélusine's Work Desk   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pense-Bête] Mélusine's Work Desk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélusine
» Honni groit qui mal y pense des Hongrois
» Je pense à toi plus qu'à n'importe qui [PV]
» Mélusine
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Contact avec un administrateur :: Autour du forum... :: L'Atrium des Partisans-
Sauter vers: