PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Les Réponses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12709

MessageSujet: Les Réponses   Mer 31 Déc 2008 - 19:17

Le sapin paraissait minuscule à côté de l’amas de cadeaux. Pourtant Rhidow en avait bien ouvert une bonne dizaine et pas des plus petits. Il avait abandonné sa rude tâche dès qu’il vit le balai poussin Nimbus Speed (le dernier de la gamme). Le pire c’est qu’il n’avait pas encore découvert le jeu de Bombabousse De Luxe ni le babyQuidditch ou encore la cape d’invisibilité éphémère (durée de vie de 100 jours garantit) et encore moins la boite de farce Weasley.

- Tu as l’air soucieux.

Rhidow venait de rater son atterrissage sous les rire d’Egon. Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas rit. Soucieu. Ils faisaient la paire.

- T’inquiète pas, Mallhou. Je suis heureuse d’être là. Et Egon aussi. J’ai passé le stade ou je te détestais, tu es la seule famille que j’aie.
- Pas la seule.

Mallhouwen finissait de couper le gâteau. Les deux jeunes femmes étaient seules dans la cuisine du loft Piterski. On se partage entre les différents endroits pour passer les fêtes.

Je ne suis pas sur d’être la personne qui leur faut.

Câlin et baiser sur le front, un regard qui dit "arrete de dire n'importe quoi de temps en temps". Une enveloppe apparaît.

- Comme promis, l’adresse de Brenam. La dernière connue. Tu auras peut être une chance d’en savoir plus.
- Merci.
- Tu devrais lui parler
- Je le ferais… plus tard
- Je ne parlais pas d’Egon. Je parlais de celui qui a les réponses.
- On va faire une partie de babyquid, les gars contre les filles… Egon il dit qu’on va vous laminer

Rhidow heureux et intenable met fin à la discussion.


Deux jours plus tard. Retour d'Ecosse.

Brenam est décédé. Voyage en Ecosse pour découvrir les réponses enfouies à jamais dans le silence d’une tombe.

Bill Brenam. Auror dirigeant une section classée secret défense par le ministère il y avait quelques années. Au temps où Antares était interné à Sainte-Mangouste dans la section psychiatrique.

Mallhouwen avait tout révélé à Isis il y a une semaine.
Elle lui apprit les événements liés à la fuite d’Antares. Etonnée de faire partit de l’histoire, l’Iccam resta bouche bée pendant tout le récit. En résumé, une taupe se trouvait au sein de l’équipe de Brenam, cette défaillance avait permis à l’un des disciples d’Antares de libérer son maître. Il se trouve que deux jeunes patients à cette époque l’avaient pris en chasse, Adrian Lawrence et Isis. On avait fait oublier cet événement à Isis, mais pas à Adrian. Toutefois celui-ci ne semblait pas s'en rapeller "son bras gauche à la réponse", c'est tout ce que Mallhouwen lui expliqua. Mystère.
C’était les seules informations valables que sa tutrice lui fournit. Le reste était détenu par Brenam.


Bien entendu, il y avait le fait que Piterski ait travailler sur quelques passages de livres du centaure. Mais elle n’avait pas la moindre idée de qui était Rosà et Umbrès. Ni qu’il existait des Iccams. Enfin pas depuis 1 semaine. C’est pour cela que la trentenaire avait décidé de ne plus dissimuler ces faits.
Des rumeurs circulaient au sein des élites. Mallhou avait fait ses recherches et savait très bien s’y prendre pour avoir toutes les informations qu’elle souhaitait. Elle fit plein de rapprochement entre plusieurs éléments et découvrit qu’Isis avait une place dans l’histoire.

Par contre c’est Isis qui lui avoua qu’elle était l’iccam. Enfin la supposée Iccam.

Un autre point fut la découverte de la source de la richesse d'Isis. Il se trouve que Marajne prit contact par le biais de Lessa - une lessavka - connaissance des deux femmes avec la tutrice de sa fille. Mallhouwen fut mise au courant de ce que contenait le coffre d'Isis.


Spoiler:
 



Jour de l’An passé. Les fêtes sont finies et la vie reprend son cours dans uen nouvelle année. Une année qui commence mal.
On ne comptait plus le nombre d’incendie criminel, de famille sorcières ou moldus tuer, des quartiers entiers sont détruits. Les loups garou, vampires et autres créatures infâmes pullulent tandis que le nombre de naissance sorcier n’a jamais été aussi faible. Les créatures pacifistes tel les licornes sont décimées par un étrange virus alors que les nouvelles races apparaissent tous les jours.

"Arrête de rejeter tout en bloque. Tu ne peux continuer à vivre en étant incertaine. Si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour ton fils, pour Egon, pour ta famille."

La main était en l’air, prête à cogner. Elle devait être ridicule comme ça, stoïque depuis 5 bonnes minutes à lire la plaque qui ornait la porte. La boule dans son ventre devenait plus oppressant, partir. C’est uen bonne idée. Partir. Prendre la fuite.

"Fais le pour ton fils, pour Egon, pour ta famille."

Au pire, un mauvais moment à passer. Alors la main cogne contre le bois de la porte. Bureau Emmett Aeterna.
Au mieux, il n’est pas dans son bureau.


Dernière édition par Isis Kitlee le Lun 5 Jan 2009 - 11:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7370

MessageSujet: Re: Les Réponses   Ven 2 Jan 2009 - 2:13

Elle vous plait tant que ça ma porte ? finis-je par lui demander quand elle se décide à frapper, après l’avoir observé durant deux bonnes minutes avec amusement. Ce n’est pas très sympa mais la voir ici me surprend suffisamment pour que ça me donne envie de prendre les choses à la légère. Décidément, cette journée est étonnante. Heureusement qu’elle s’achève bientôt.

Pour la petite histoire, je viens de me faire un seize/dix-sept des plus surprenants dans le fond de la salle des archives qui n’intéresse personne d’autre que moi et deux ou trois stagiaires de Poudlard. Personne n’y met jamais les pieds. L’endroit est sombre, éclairé par quelques lampes à huile que je suis obligé de recharger seul tant même le personnel pour l’entretien a oublié que cette salle pourtant grande existait au ministère.

Avant de la quitter, j’ai gentiment remercié l’entrepreneuse pour cet instant privilégié auquel je ne m’attendais pas du tout de sa part. Vu l’état dans lequel je l’ai laissé, elle ne me remerciera jamais. C’est comme si notre petit écart était déjà oublié.

Spoiler:
 

Revenons à Isis :

Entrez… c’est bien de vous avoir dans le bâtiment aujourd’hui, confis-je en ouvrant la porte du bureau.

Je la laisse entrer la première, lui propose un siège dans un coin du bureau mais pas près de mon espace de travail. Je n'ai plus envie de travailler, je ne suis plus très concentré. Je me sens tourmenté et à la fois placide.

Quelque chose à boire ? Moi, j’en ai besoin.

Sortie tout droit de mon placard et caché derrière deux grosses piles de parchemins, je sors de quoi boire. Je me sers un whisky pur feu sans glace et lui tends ce qu’elle a demandé en prenant le siège se trouvant face au sien.




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12709

MessageSujet: Re: Les Réponses   Lun 5 Jan 2009 - 12:07

Attente interminable.
Elle joue avec son verre d'eau tandis que son hôte sirotait son whisky pur feu.

La pièce était bien plus grande qu'elle ne l'aurait pensé. Le bureau avait été délaissé dès son arrivé, il préféra s'asseoir dans le coin détente. Deux confortables fauteuils et un long sofa en décors. Le sofa n'étant plus praticable vu la tonne de missive dont il était recouvert rangé convenablement par ordre d’importance au vu du code couleur du ministère. Derrière lui se trouvait une petite bibliothèque. Elle semblait minuscule et surtout inutile. La plupart de ces livres n’avaient plus leur place dans la bibliothèque, et était rangé ailleurs dans la pièce.
Il y avait même un tableau dans le coin de la pièce ou plusieurs dessins étaient accrochés. Le seul quel distingua de sa place ressemblait à un hippogriffe sauf que sa queue était recouverte d'écaille pointue et qu'il crachait de la glace, ou un feu froid, ou de l'eau. Elle ne sut quoi au juste.

Elle joue avec son verre et laisse filer le temps.

Elle s'intéresse plus en détail au-dessus du bureau. Il y avait deux livres ouverts, trois autres avec des marques pages différents, un qui semblait être sur le point de dégringoler d’une des hautes piles. Malgré tout, le bureau semblait ranger et ordonner, pas bordélique contrairement à ce qu’on pouvait imaginer.

A force de jouer, son verre se renversa. Elle nettoya les quelques gouttes d'eau d'un revers de main et n'eut d'autre choix que d'affronter son regard bleu. Elle avait passé tout son temps à l'éviter. Après avoir pris sur elle, avoir franchit la porte avoir décidé de savoir, elle prenait la fuite de nouveau.
Elle se rendit compte que connaître les réponses l'effrayer, mais lui poser es questions la terrifier bien plus. Elle regretta de ne pas en avoir parlé à Egon. Regret amer.

Elle continua à jouer avec son verre vide. Il fallait qu'elle s'occupe les mains.


- Je... je suis désolée de vous avoir fait fond bond la dernière fois. Je... je... n'étais pas prête à en parler. Je ne le suis toujours pas, mais...

Elle repense aux paroles de Mallhouwen. Elle se rappelle la pugnacité de Mélusine ou d'Ecko. Elle revoit le regard d'Egon quand elle évite par tous les moyens les conversations qui commencent par Antares, Iccam, Guerre. Il garde alors sous silence ses paroles.

- Qu’est ce que je suis ?


Dernière édition par Isis Kitlee le Lun 12 Jan 2009 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7370

MessageSujet: Re: Les Réponses   Dim 11 Jan 2009 - 22:49

HJ : Je ne crois pas qu’Emmett soit bordélique mais admettons qu’en temps de crise il se soit un peu laissé aller. L’elfe de maison de son étage fera du rangement dès demain.


DJ : Je l’ai écouté mais je ne sais pas ce que j’ai. Je reste enfermé dans un profond silence, tiraillé entre plusieurs pensées et envies parfois contradictoires. Principalement, mon esprit vagabonde dans la salle des archives où se trouve une jeune femme que j’ai ligotée comme une misérable créature. Je me trouve cruel et hypocrite d’être assis devant Isis à qui je voudrais demander de nous aider à rétablir la paix alors que, dans le fouillis de ma vie, il y a des jeunes femmes ligotées qui regrettent leurs actes et à qui je ne peux pas promettre un retour à la vie normale malgré leurs sanglots déchirant.

Contradictoire aussi l’envie de partir maintenant et de la fuir alors qu’il y a moins d’une heure elle était exactement la personne que j’aurais voulu voir aujourd’hui.

Ses yeux foncés et indécis me détaillent avec espoir tandis que je noie ma fièvre dans un deuxième verre de whisky que je descends aussi vite que le premier. Je pose le verre sur la table sans essayer de cacher ma nervosité. Je ferme les yeux et me laisse envahir doucement par la sensation d’ivresse qui commence très vite à grimper. Pour ne pas la faire attendre trop longtemps dans ce silence qu’elle ne doit pas comprendre, je soupire en souriant :

Qui vous êtes ?

La question répétée n’est pas moqueuse mais il me semble que j’anticipe sur la complexité de la réponse que je pourrais fournir. Quelque chose de l’ordre de la lassitude transperce dans le ton de ma voix mais ce n’est pas d’elle dont je suis lasse. Seulement, je me délasse. Je me détends en penchant ma tête en arrière sur le dossier de mon large siège et en fermant les yeux. Mes mains au repos entrecroisent leurs doigts sur mon ventre :

La question est difficile alors commençons par ce que vous savez déjà pour que nous soyons tous les deux certains que nous allons parler de la même chose...

Je rouvre mes yeux sans me redresser de la position vulgaire dans laquelle je me trouve. D’ores et déjà, je ne me sens plus au travail. Je délie la cravate qui ceigne mon cou et étouffe les gorgées de whisky qui me brûlent encore la gorge. Je laisse tomber le morceau de tissu sur la table, près de mon verre, et je regarde Isis. Deux fois plus calmé qu’en arrivant :

Vous êtes Iccam Rosà, le corps de La Rose. De même que votre compagnon est Iccam Umbrès, le corps de L’Ombre. Selon la Tantra Genèse, régulièrement depuis la nuit des temps, les deux déités mettent une partie d’eux-mêmes dans deux êtres qu’ils choisissent méticuleusement avec les années. A l’origine, c’était pour protéger les enfants de Shalimance, après, quand les créatures ont quitté Thiam Phucci, le rituel s’est poursuivi pour protéger l’ensemble des sorciers et des créatures magiques qui vagabondaient sur Terre. L'arrivée des Iccams est souvent synonyme avec l'arrivée de périodes de trouble.

Je dois mettre ça sur le compte de l’alcool mais j’ai l’impression de raconter une histoire à ma fille avant qu’elle s’endorme. C'est en quelque sorte ce que je suis et l'image me traverse sans un rire :

¤ Je suis la baby sitter de deux Iccams complètement paumés... ¤

J’essaye d’y mettre autant de clarté que je peux sans que les mots et l’empressement ne se bousculent. Cette fois, je me sers un verre d’eau et je poursuis, appâté par tout ce qui n’est pas elle pour m’aider à continuer sans rougir :

Le rôle des Iccams est avant tout celui qu’ils se donnent, Isis... Egon a choisi très tôt et très vite ce en quoi il voulait croire et il vit maintenant en parfaite harmonie avec l’âme de celui qu’il porte. Je... j’ai eu vent de ce que vous avez vécu... Myr... sa mort... les Galléas... je suis désolé que vous ayez eu à traverser ces obstacles et je comprends qu’aujourd’hui vous souhaitiez baisser le voile sur ce passé pour vivre paisiblement... seulement, ce n’est pas possible, Isis. Pas tant que vous n’aurez pas accepté ou refusé clairement ce que La Rose vous a donné. Quand vous me demandez ce que vous êtes, je suis tenté de répondre que vous êtes ce que vous voulez être...




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12709

MessageSujet: Re: Les Réponses   Lun 12 Jan 2009 - 16:43

HJ : j'ai rectifié. Et désolée pour l’amas d’information. Répond à ce que tu veux.


Je suis ce que je veux être.


Les mots résonnaient dans sa tête.
Ce que je veux... ce que je veux n'est pas compatible avec une existence ou Antarès fait régner la terreur. Ce que je veux n'est pas réalisable tant qu'il se bat pour enterrer ce Mal. Ce que je veux est bloquer par trop de barrière. Ce que je veux, c'est comprendre. Ce que je veux... être heureuse.


Deviens ce que tu es.


Une amie lui avait susurré une fois. Elle disait que cette citation du cracmol Nietzsche lui allait bien.


Ce que je veux être.
Libre de toute contrainte et vivre tel que je le souhaite sans avoir des yeux pleins d'espoir braqué sur moi. Ses yeux bleus, je ne les comprends pas. Ses yeux me font peur autant qu'ils me blessent. Ses yeux sont pourtant ceux d'une personne à qui je fais confiance instinctivement. Ses yeux me rassurent car ce sont eux qui m'apporteront des réponses. C'est ce que je crois.


Ce que je veux devenir.
Une bonne mère. Une femme heureuse. Une amante épanouie. Un apothicaire reconnu qui passera son temps entouré de plante, de potion, de vie, de tracas, qui se prendrait la tête avec sa compatibilité avant de retourner chez elle, s'exaspérer des bêtises de leur dernier petit nous pas encore en âge d'aller à Poudlard et lire les missives de ses autres grands loin de la maison familiale pour leurs études. Elle ne veut que les malheurs du temps des paix, des détails anodins du quotidien, le bonheur dans sa forme la plus simple.



- Ce que je suis ? Paumée. Paumée, et perdue. Perdue et gangrenée.

Ses yeux avaient quitté Aeterna pour se fixer sur la bouteille de pur feu. Après le whisky, il était passé à l'eau. Elle devrait peut être se mettre au whisky.

Paumée.


- Qu'est ce qu'on attend de moi ? Pourquoi m'ont-ils choisis ? Je suis le pire choix qu'ils auraient pu faire. Je suis incapable d'aller sur les champs de bataille, je n'en ai ni le courage ni la capacité de combattre. Je ne suis pas une politicienne et déteste parler en publique. Les seules décisions que je prends sans état d'âme sont de savoir s’il faut commander ou non du pollen de tournesol ou choisir entre deux engrais pour que les belladones ne soit pas infesté de puceron. Je suis une botaniste, je fais des potions, je ne suis ni une guerrière, ni une chercheuse de vérité, ni une sauveuse. La seule chose que je peux faire pour lutter contre Antarès réside en ma capacité à aider les alchimistes de Sainte-Mangouste a préparer des remèdes pour les patients.

Isis releva la tête vers celui qui ce révéle être le seul à détenir les réponses.

Perdue


- Vous me demander d'être quelque chose. Vous espérez que je le sois, vos yeux me le disent, vous me l'avez dit, mais comment je peux le devenir si je ne sais pas ce qu'on attend de moi. Comment je peux choisir d'accepter d'être l'Iccam Rosà si je suis incapable de connaître ma place dans cette prophétie ?


Isis s’enfonça dans le fauteuil. Elle évitait Emmett et ses yeux bleus. Elle regrettait d’être venue. Finalement, elle n’était plus sur d’avoir fait le bon choix. Maintenant s’était trop tard, on ne pouvait plus faire marche arrière.

Gangrénée


- Vous êtes ce que vous voulez être… avant tout ça je savais qui j’étais. Avant que le mot Iccam apparaisse dans ma vie j’étais une jeune étudiante remplie de joie qui savait ce qu’elle voulait, plus au moins. Maintenant, j’ai appris qu’on m’a mentit toute ma vie sur mes origines, que ma naissance fut digne d’un cinémagic. Puis, Egon est partit souffrir en Myr sous le joug d’une de mes ancêtres dans le seul but de me sauver de Vix qui m'intoxiquait. Et le plus drôle, c’est que depuis que ma parcelle n’existe plus, qu'on m'a sauver, je suis devenue cracmol. Enfin pas tout à fait, je peux jeter un sort mais ma baguette ne me répondant plus, je suis capable de tuer tout ce qui se trouve à côté de moi. C’est drôle, on me libère du mal qui me faisait souffrir ainsi que la Rose... et maintenant je suis encore moins sorcière que je ne l’étais. J’ai même faillit brûler Rhidow en essayant de faire léviter une tasse de thé vide. La lévitation, un sort basique et moi j’en suis incapable de le faire sans que ma baguette me rejette, me rende malade et s'enflamme. C’est...

Isis éclata de rire. S'était nerveux et impossible pour elle de s'arrêter. Elle trouvait la situation burlesque, même les anti-héros des soap sorcier semblait plus apte à réagir au désastre qui s'abattait sur leur monde. Elle riait tristement.

- J’avais oublié de le précise, incapacité d’utiliser la magie en plus de ne pas savoir me battre, lutter etc…

Ce qu’Isis ne savait pas et que l’incapacité d’utiliser une baguette était totalement normale. Elle n’était pas devenue cracmol, loin de là, elle était encore une sorcière, une Galléa. Vix présente la magie ancestrale des Galléa avait été mise en sommeil et de ce fait permis à Isis d’utiliser comme tous les sorciers de son âge une baguette. Maintenant, que la parcelle n’existait plus, la magie ancestrale se réveilla dans le corps de chaque Galléa encore en vie. Cette magie ancestrale se nommait magie verte et avec comme spécificité de ne pas être compatible avec cet instrument si le détenteur de la baguette n'avait pas des génes de sorcier. Et Isis était une demi-galléa et uen demi-moldus, pas de sorcellerie dans son code génitale

- Vous êtes toujours certain que je suis Iccam ?


Dernière édition par Isis Kitlee le Mar 13 Jan 2009 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7370

MessageSujet: Re: Les Réponses   Lun 12 Jan 2009 - 22:16

Je lui souris d’un sourire protecteur. Si là étaient toutes ses inquiétudes je peux en désamorcer plus d’une.

Je me penche vers elle en m’accoudant sur mes genoux et ne me concentre que sur son visage :

Il y a eu des Iccams moldus... ce n’est pas la puissance de la magie qui détermine le choix du Dyode et de la Dyade. Je ne sais pas comment ils font leur choix, à vrai dire, mais je suis certain qu’ils ne le font pas au hasard. Si ce n’est qu’en vous que vous manquez de confiance, on peut y remédier assez facilement : replongez-vous dans tout ce que vous avez déjà fait, vu, supporté et vécu jusqu’à aujourd’hui et dites-moi que vous êtes ordinaire.

C’est rhétorique mais je laisse un silence de politesse après mon affirmation. Je ne suis pas là pour la convaincre de ce qu’elle est. Je n’ai pas ce droit or le monde est infestée de personnes se l’octroyant abondamment. Je suis ici pour l’orienter et la mettre sur la voie qu’elle désire.

Quant à la baguette ou la magie défectueuse, c’est peut-être que vous subissez actuellement un grand changement. Vous avez longtemps été habitée par une Parcelle de Vix et ça ne peut pas ne pas laisser de trace. Si ça peut vous rassurer, je peux... je ne sais pas si je peux, en fait, mais a priori je devrais pouvoir... enfin...

Là, je ne veux même pas imaginer la tête que je fais durant ma réflexion. Vous voyez un magicien qui essaye de voler sans balai ?

¤ Trouve autre chose. Chemin dangereux. ¤

En plus, si je ne me trompe, La Rose a aussi mis en vous une partie de son aura... ça peut peut-être jouer sur le déséquilibre de votre utilisation de la magie. Je peux vous le démontrer sur le champ, lui souris-je comme un défi que j’aimerais qu’elle relève. D’autant plus que Leyla va bientôt se réveiller.

Il me semble que je n'ai pas réagi à ses inquiétudes concernant les champs de bataille. Pourtant, à l'écoute de ses anxiétés, un sourire de sympathie a dû traverser mon visage. Moi non plus je ne l'imagine pas sur un champ de guerre et j'ignore qui ou quoi a été lui faire penser des choses pareilles. L'ignorance crée de bien étranges fantasmes. Il faudra que je trouve le moyen de lui apporter en un laps de temps bien plus concis toutes les réponses.

Assurément, Isis Kitlee ne foulera pas les champs de bataille, baguette en main et armure en bronze sur la poitrine pour servir de bouclier à une armée d'entêtés défendant leur liberté. Iccam Rosà est bien plus qu'une arme si elle sait se servir des talents que la Dyade a placé en elle. Il aurait tant fallu qu'Egon lui parle avant moi... que ne vais-je pas révéler qu'elle aurait préféré apprendre de sa bouche ?




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12709

MessageSujet: Re: Les Réponses   Mar 13 Jan 2009 - 16:25

Le silence poli avait fait apparaître des flots de souvenirs. Successivement, ils se frayent un chemin jusqu'à sa conscience pour affirmer les dire d'Emmett. Elle se rappelait des brides d'évènements étranges depuis son enfance, souvent incomplet. Elle se mouvait dans la pensine de son esprit essayant de ne pas donner raison à cette affirmation.
Elle voulait être ordinaire. Une petite mademoiselle tout-le-monde qui s'inquiéterait d'avoir sa table réserver à La Mine, le dernier bar branché du Chemin des Traverses, plus que de savoir comment sauver le monde comme l'affirme une prophétie.

Différente. Son manque de confiance en elle venait de cette donnée.
Différente. Elle en était malheureuse.
Différente. Elle devrait l'accepter, un jour. Pas besoin d'être un génie pour le savoir.


Elle continua à l'écouter, silencieuse.
Gênée qu'il ne dévie pas son regard de son visage, elle commençait à stresser. Elle se torturait les mains ne sachant quoi en faire. Elle s'agitait sur le fauteuil n'arrivant plus à tenir en place. Vider de ses craintes elle prenait pleinement conscience qu'il lui fournirait les connaissances qui lui manquaient. Et cette prise de conscience la rendit autant curieuse qui l'alerta. Isis ne baisse pas facilement ses défenses.


Comment ?

Elle acceptait son défi. Elle acceptait pour comprendre le sourire amical qu'il n'avait pu s'empêcher de faire quand elle parla de champs de bataille avec ses mots. C'est fou comme un simple geste incontrôlé pouvait raconter bien plus de chose que des mots. Cela avait rassuré la jeune femme, à dire vrai, cela ne semblait pas être ce qu'on attendait d'elle. Finalement, elle pourrait peut être faire quelque chose dans cette guerre.
Le quoi restait un mystère, et son imagination quoique très fertile n'en avait pas la moindre idée.


Dernière édition par Isis Kitlee le Mer 21 Jan 2009 - 16:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7370

MessageSujet: Re: Les Réponses   Jeu 15 Jan 2009 - 22:05

Comment ? Montrons-lui.

Je me lève d’un air décidé et enjoué en lui montrant la porte de la main :

Suivez-moi et je vous montrerai comment.


Je marche jusqu’à la porte du bureau après une brève hésitation face à la cravate restée sur la table basse. C'est bien la préoccupation des hommes de savoir s’ils peuvent ou non se montrer sans code vestimentaires sur leur lieu de travail. A mes yeux, la journée est terminée. Laissons ici les noeuds qui m’empêchent de respirer.

J’attends qu’elle me rejoigne et m’engage dans le couloir qui mène à la si précieuse salle des archives. Les visiteurs n’ont pas le droit d’y pénétrer mais je vois mal qui pourrait m’empêcher dans ce département d’agir comme je le sens. C’est le mien et il est sous ma responsabilité. Isis sera mon invitée. En plus, comme je l’ai déjà précisé avant, la salle des archives n’intéresse personne à part moi et deux stagiaires. Maintenant une.

Le chemin se passe sans bruit, sans rencontre, sans question. Je crois qu’à un moment, j’ai dévié de ma trajectoire d’une façon bizarre et qu’après avoir traité Merlin et l’alcool de quelques noms d’oiseaux, je me suis excusé pour les grossièretés auprès de mon invitée et je me suis forcé à marcher plus droit.

Nous arrivons devant la salle que j’ai minutieusement fermé à clé et enchanté pour l’occasion. Ce n’est pas tous les jours que je capture une Opposante et que je la ligote sur mon lieu de travail. La discrétion me paraissait de bon aloi. Je déverrouille le tout, annule l’enchantement anticatimini et pousse la porte.

Cette fois, j’entre le premier devant Isis, la baguette levée vers un improbable danger. Sait-on jamais si Leyla s’est réveillée. Lorsqu’Isis est dans la pièce, je referme précautionneusement la porte et l’enchante à nouveau. Toujours dans le plus profond mystère, j’entraîne Isis (que je garde en retrait) vers le bureau du fond.

Sur le sol, sous le bureau, comme je l’avais disposée, Leyla est toujours tendrement allongée dans les bras de Morphée. Sa poitrine suit le mouvement paisible de sa respiration. Le décolleté encore un peu trop ouvert me fait regretter de ne pas avoir songé à mieux rafistoler sa tenue avant de partir. Pour ma défense, je ne savais alors pas que je reviendrai accompagné.

Mué par un automatisme de bienséance, je range ma baguette, je m’agenouille près de Leyla et lui rattache son corsage. Il me semble que c’est le moment où je dois des explications :

Je l’ai endormi après lui avoir jeté un sortilège d’Oubliette. Elle s’appelle Leyla Stevens, elle est stagiaire au ministère depuis trois mois. Son tuteur de stage aurait dû mieux la garder à l’œil... c’est une Opposante. Je l’ai découvert dans des circonstances que je préfère ne pas trop exposer... juste avant de revenir à mon bureau où je vous ai croisé...

Un petit rougissement confondu au passage et je reprends pour aller le plus vite possible à ce qui nous amène ici. Plusieurs choses et je dois bien choisir l’ordre dans lequel je vais les lui donner :

J’appartiens au mouvement de la Résistance.

C’était la première chose. Je n’en attends aucun commentaire particulier alors je passe assez vite à la suivante. Saisissant le bras de Leyla qui porte le tatouage d’Antarès, je le tourne vers Isis :

La plus part du temps notre rôle est de débusquer les Opposants avant qu’eux-mêmes ne nous trouvent... ce qu’ils cherchent beaucoup ces derniers temps ce sont les noms et le lieu de retraite des chefs de la Résistance. Leyla me surveillait... elle a avoué et s’est immédiatement confondue en excuses. Il semblerait que les gens de son groupe font pression sur elle avec un chantage où la vie de membres de sa famille est en jeu... je ne sais pas si c’est vrai... en tout cas, notre mouvement se veut pacifiste et je ne considère pas Leyla comme une ennemie mais comme un des pions de mon ennemi. Je voudrais qu’elle retourne à sa vie... mais ce n’est pas possible tant qu’elle a ce tatouage.

Je pense que j’arrive à la fin du deuxième point et que le troisième va surprendre la jeune Iccam. Je lâche le bras de Leyla, me relève et tire une chaise sans encore savoir si elle servira ni à qui, véritablement, elle servira... un autre automatisme débile. Cette fois, je parle plus doucement et en faisant très attention à mes mots :

Ce tatouage est indélébile. En tout cas, c’est ce que nous pensions jusqu’à ce qu’un membre de la Résistance nous démontre le contraire.

Pourquoi mon cœur bat-il aussi fort ? Est-ce que celui d’Isis aussi bat ainsi ? Se doute-t-elle déjà de ce que je vais dire ?

En appliquant sa main sur le tatouage, il a fait disparaître l’insigne antarienne. L’Opposant était un homme d’une quarantaine d’année... un français... il rugissait qu’il n’avait pas d’autre choix que de le tuer sinon son « maître » le retrouverait et lui ferait payer son échec... le Résistant dont nous parlons a immobilisé l’homme et, quand il lui a attrapé le bras, l’homme s’est mis à crier comme un maudit que son bras le brûlait... qu’il fallait qu’il le lâche. Lorsque le Résistant a lâché l’homme. Là où devait se trouver le tatouage, il n'y avait plus rien. Il avait disparu. Nous avons essayé sur beaucoup d’autres Opposants depuis, ça fonctionnait à chaque fois...

Avec autant de délicatesse que je concentre dans la main qui tient April lorsque je la fais traverser la rue, j’attrape celle d’Isis et la conduis doucement vers Leyla tout en parlant encore :

A chaque fois. Sauf lorsqu’il s’agissait d’une femme. Alors, je me suis dit que peut-être seule Iccam Rosà pouvait soigner les femmes comme Iccam Umbrès parvenait à soigner les hommes...

¤ C'est dit. Désolé Egon de le lui apprendre moi-même... tu as trop tardé. ¤

Je pose sa main sur le dessin du scorpion. Leyla se réveille d’un coup, elle crie, elle hurle que ça la blesse mais je m’oblige à conserver la main d’Isis pressée contre la peau de l’Opposante. Les spasmes ne durent pas longtemps mais c’est à déchirer le cœur. Leyla retombe au sol, évanouie. Le silence revient tout à coup. Je lâche doucement la main d’Isis :

Excusez-moi... il fallait que je vous le prouve... dis-je en me laissant tomber en arrière contre le mur. Mon cœur bat toujours comme un dératé mais je suis soulagé.




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12709

MessageSujet: Re: Les Réponses   Mer 21 Jan 2009 - 18:24

Son cœur palpitait depuis qu'elle avait mis les pieds au ministère. Malgré tout, quand Emmett verrouilla la nouvelle pièce, il se mit à battre plus fort jusqu'à s'enflammer dès les premiers hurlements de la jeune fille.


Le discours. Elle avait bu les paroles, n'omettant aucun détail, aucune phrase, aucun mot. Elle était intriguée par ce qu'il lui racontait, mais bizarrement, les révélations n'en étaient pas.

Il faisait partit de la résistance. Il lui avait déjà avouer à leur première rencontre, sous-entendu certes, mais l'aveu était réel.
Quant à Egon. Aeterna semblait frileux à lui révéler. Peut-être pensait-il que ce n'était pas à lui d'annoncer l'allégeance de l'iccam Umbrés à la résistance. Oui, ce n'était pas à lui et ce ne fut pas lui qui lui avoua non plus. Il le confirma simplement.

"Tourdemain parlait d’une armée... je... je crois que j’ai envie d’en monter une, d’arrêter de résister plutôt que de combattre. [...] Je me mettrai tout seul dans une situation pas possible, cette fois-ci. Et je ne te demande rien. Je te promets de faire attention mais plus d’être pacifique"*.


Le questionnement d'Egon avait été limpide pour Isis. Il allait s'engager dans la résistance ou militer plus activement dans la résistance. La jeune femme n'aurait pas été étonnée d'apprendre qu'Egon faisait partit des premiers opposants aux délires d'Antarés, mais n'en mettrait pas sa baguette au feu.


Le seul fait nouveau était que les Iccams pouvaient effacer le sceau d'allégeance à Antarès. Et à cette nouvelle, Isis espéra quelques part qu'elle y arrive. Etonnant pour quelqu'un qui est indécise. Elle a beau avoir peur de jouer son rôle, elle avait appréhender le fait d'être Iccam. Ce qu'elle refusait été ce qu'on attendait d'elle, ce que ca signifiait, en somme ce qu'elle ne comprenait pas.

Alors, quand délicatement Emmett l'attira vers l'opposante, et que celle-ci au contact de l'iccam se mit à hurler, Isis sentit son cœur s'enflammer puis s'apaiser petit à petit. Elle sentit que sa magie opérait sur l'état de soumission de Leyla. Si Emmett avait lâché sa main, Isis n'aurait pas pu se libérer de ce lien entre elle et le scorpion indélébile. Eradiquer le tatouage semblait la seule action possible, son corps ne répondait plus, seule sa magie opérait.


Sa magie. Elle la sentait de plus en plus. Cela l'étonnait vu qu'elle ne pouvait plus effectuer de sortilège. Mais parallèlement, quand elle tenait sa baguette, la clover sentait cette sensation indescriptible qui faisait d'elle une sorcière se rebeller en rejetant sa baguette. En temps normal, cette source se concentrait sur l'instrument pour pouvoir être maîtriser. A cette instant, celle source se mouvait en elle sans avoir besoin de baguette pour être maîtrisé.


Plus de cri. Le silence soudain était bien plus terrifiant que les hurlements.


La chaise, prélablement dégagé par Aeterna, servit à Isis. Elle s'assit songeuse. Elle était ni épuisée ni mal en point. Elle prenait juste conscience de deux choses.
Celle qui la rassura est qu'elle n'était pas devenue cracmol. Elle avait sentit que son aura magique palpitait toujours en elle. Tranquilliser aussi d'être l'élue.
Ce qui l'inquiéta était que même si elle l'était, elle ne savait toujours pas à quoi s'attendre.



Toutefois, à cet instant, l'impuissance qui l'envahissait, prenait le pas sur tout le reste.

Elle n'avait jamais été du côté "des autres". Isis avait vécu les cris, les douleurs, la noirceur. Porter Vix lui avait valu des crises, des maux, des hurlements, la demi-mort. Elle était celle qui souffrait, celle qui endurait la douleur, celle qui rassurait quand elle allait mieux.
Elle n'avait jamais été de l'autre coté de la barrière. Elle n'avait jamais assister incapable d'arrêter le mal. Impuissance. C'est douloureux.

"Egon..."


Impuissance.
Elle comprenait enfin le choix. Son choix. Celui de donner sa vie pour sauver l'autre. L’être aimée. Elle avait enfin démêler le mystère de cet acte.
La sourire en coin, elle comprenait son geste. Enfin. Son refus de parler, son éloge du silence et sa fuite perpétuelle avait enfin trouvé sa fin.
Il percevait son silence comme une réparation de la grossière erreur*. Elle percevait son propre silence comme une réparation pour l'avoir envoyer à Myr.

Son cœur léger. La réponse était présente. Ce n’était pas elle qui l’avait envoyé à Myr, ce n’était pas sa dernière pharse. Ce n’était pas sa faute. Il avait choisit. Son choix, le sien. Elle aurait fait le même si les rôles avaient été inversée.



Soulagée, elle épia son puits de connaissance.
Il était exténué. Elle était sereine.


- Emmett, qu’est ce que vous allez faire avec Leyla, maintenant qu’elle n’a plus de tatouage ? Vous n’êtes pas obligé de me le dire, mais si vous préfériez vous occuper d’elle, je repasserai plus tard… parce que j’ai envie de comprendre et...

Elle s’était levée et posa un baiser sur le front de directeur de département de ministère.

- Merci, vous n’imaginez même pas le poids que vous venez de m’enlever.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7370

MessageSujet: Re: Les Réponses   Ven 23 Jan 2009 - 17:37

Isis a « survécu » aux révélations - ou confirmations - que je lui ai faite. Loin de se montrer sur le point de prendre ses jambes à son cou en criant « d’accord... bon, sur ce, amusez-vous bien, entretuez-vous joyeusement, moi je me casse », elle est là, les lèvres doucement appuyées sur mon front.

Je lui souris en recommençant à respirer plus calmement.

L’alcool est toujours là, dans mon sang, mais son influence est moins négative. Boire pour de mauvaises raisons, c'est-à-dire en dehors d’un cadre festif, c’est vraiment épouvantable pour les nerfs ; je dois penser à me sevrer de toutes mes dépendances sinon elles me tueront plus vite qu’une Kalista en période rouge.

Lui répondre, maintenant :

Emmett, qu’est ce que vous allez faire avec Leyla maintenant qu’elle n’a plus de tatouage ? Vous n’êtes pas obligé de me le dire mais si vous préfériez vous occuper d’elle, je repasserai plus tard… parce que j’ai envie de comprendre et... Merci, vous n’imaginez même pas le poids que vous venez de m’enlever.

Je reste assis sur le sol, les genoux relevés et croisés.

Non, il n’y a pas de problème, ce n’est pas un secret. Pas pour vous en tout cas... en général, on garde les « reconvertis » dans un lieu tenu secret. Différent à chaque fois... dans les familles de Résistants... dans des associations... On ne peut pas les rendre tout de suite à leur vie s’ils ont subi un sortilège d’Oubliette... ils sont trop désorientés.

Je repense à la tragédie de Mustapha McCain. Après avoir subi le sortilège d’Oubliettes et l’effacement de son tatouage, nous l’avions remis en liberté, pensant qu’il pourrait recommencer sa vie malgré la dissection de sa mémoire pour en prélever et éliminer la partie relative à son appartenance à l’Opposition. C’était un des premiers reconvertis sans tatouage que nous libérions. Du moins pensions-nous avoir agi comme tel. Malheureusement, deux jours plus tard, nous trouvions son cadavre pendu à un lampadaire de Baker street.

Après des recherches, nous avons appris qu’il avait été recontacté par les Opposants. Il ne les avait pas reconnu et réfutait appartenir à leur mouvement. Il n’a pas été cru. La disparition de son tatouage a crée une sorte d’inquiétude et après douze heures de torture, son cadavre a été exposé comme un avertissement pour la Résistance et pour les Opposants tentés de quitter le mouvement : « Voilà ce qui arrivera aux traitres. »

Dans les journaux, on parlait du cadavre de Mustapha McCain sans comprendre, et personne ne comprenait, ce qui avait valu une telle barbarie. Seuls quelques Résistants avait fait le lien et, moi, je ne pus en dormir trois jours d'affilée.

Après l’évènement, des précautions furent prises. Nous ne voulions plus avoir d’autres Mustapha McCain sur la conscience.

Le QG de la Résistance en accueille quelques uns, souvent ceux qu’on doit garder à l’œil de peur que l’Opposition cherche à les récupérer. Ceux qui se montrent les plus autonomes doivent quand même abandonner leur vie présente pour vivre cachés. En général, on leur raconte la vérité et on leur laisse le choix de faire ce qu’ils veulent. La plus part fuit l’Angleterre...

Après un sourire, je relève la tête vers elle :

TASKS protège d’ailleurs deux reconvertis... ils ne sortent jamais. Ils sont les « anonymes. » On les a rebaptisés pour leur prêter une identité et j’essaye discrètement d’influencer quelques amis du Département des naissances pour modifier leur fiche Ciconia.

Une lueur d’espoir et de confiance pointe dans ma voix et mon regard :

Il y a aussi du nouveau depuis quelques semaines. Deux créatures magiques qui ont cette capacité extraordinaire... ça serait long à expliquer mais on s’est aperçu qu’elles avaient le pouvoir de reconstruire une fausse mémoire en remplaçant des souvenirs existants par d’autres factices. Les sujets ont la certitude d’avoir vécu ce que les créatures ont mis dans leur tête et il leur est plus facile de passer à autre chose... La pratique me semble parfois cruelle et désespérée mais nous ne pouvons pas garder tout le monde dans le QG, surtout quand les reconvertis ont de la famille qu’il aimerait rejoindre. Après quoi, on les escorte avec leurs proches dans un autre pays et ils poursuivent leur vie. Il y a des limites dans cette pratique, notamment, les deux créatures ne peuvent pas opérer plus de cinq fois par jour...

Leyla...

¤ Je ne peux pas me promener avec le corps de Leyla dans les bras dans les couloirs du ministère... ¤


Je me relève en prenant la jeune fille dans mes bras et commence à marcher vers la porte de sortie :

Je pense que je vais emmener Leyla à TASKS jusqu’à ce qu’elle se réveille. Pour le moment, je vais transplaner dans mon bureau. Vous me rejoignez ?

J’attends qu’Isis se lève puis je déverrouille la porte pour elle :

Après, on lui demandera ce qu’elle veut... Je dois aussi rapporter ce que vous venez de faire... les autres doivent savoir que vous en êtes capable...


« Les autres » n’est pas l’ensemble des Résistants... Tous les Résistants ne savent pas que nous connaissons l'identité des Iccams. Je pense que j’expliquerai le reste à Isis en chemin.

Ca ne vous dérange pas ? Vous... vous voulez m’accompagner à TASKS ? Vous voulez voir l’envers du décor ?

Ma proposition est sans doute relativement difficile pour l’Iccam. J’imagine qu’elle comprend qu’en acceptant, elle accepte aussi d’entrer elle aussi dans ce que nous appelons la Résistance.




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Réponses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Réponses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent
» Vos Questions, Nos réponses !
» Questions -> Réponses
» Les réponses sages de Rosy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Ministère-
Sauter vers: