PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Le froid qui se faisait sentir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le froid qui se faisait sentir...   Dim 14 Nov 2010 - 15:26

En effet, l'infirmière était bien loin de connaitre la vie torturée de Sophia, peut-être par ce que la jolie rousse ne montrait pas de signe sombres ou obscures. Au contraire, une curiosité l'habitait, comme si elle voulait tout découvrir de ce que la vie pouvait apporter. Dans sa naïveté, Edwina songea que la vie avait beaucoup à offrir... tout le bien qui rendait curieux, mais aussi beaucoup de mal. Elle était bien loin du compte, Sophia avait expérimenté des douleurs dont elle ne pouvait se douter.

"Tu n'as pas de frères et soeurs ?"

C'était vrai, elle en avait entendu parlé, les frères et soeurs avaient la manie de se chamailler ou bien de s'entraider, dépendant de l'humeur, mais apportaient beaucoup de vie dans une maisonnée. Edwina était fille unique, mais ses amis à Poudlard ou bien tout simplement à l'école, lui en faisaient des discours réguliers. "Mon frère est chiant ! Il a encore mangé tous les chocogrenouilles !", "Ma soeur est un calvaire, elle a fouillé dans ma chambre pour avoir je suis plus quoi !", mais parfois il arrivait que certaine expressions tendres sortent, "Tu touche ma soeur et je te fais cracher des larves !", "Heureusement qu'il était là ... il m'a sauvé la mise sur ce coup là !". Même si on lui enviait souvent le fait d'être fille unique, elle savait bien que les autres n'échangeraient pour rien au monde leurs frères ou soeurs.

Penchée en avant, elle fixait la serveuse, déstabilisée par sa question. Une blague ??? Par Merlin ! Etait-elle tombée dans un piège ? S'était-elle livrée trop tôt ? Non ce n'était pas une blague, mais la jeune femme en face d'elle par sa question agissait comme si elle avait dit ça pour rire et voir sa réaction. Elle avait été trop stupide sur ce coup là. Que faire maintenant ? Ses iris brunes glissèrent pour regarder la salle avec attention, sans bouger son visage. Personne ne semblait les avoir remarquées. Elle avait sa baguette dans son sac, à portée de main. Peu importait qu'elle soit franche finalement, sa main se posa discrètement dans son sac, effleurant le bois de sa baguette.


"Ce n'est pas une blague."

Elle scruta la réaction de son interlocutrice qui fut, encore une fois désarçonnante ! Elle semblait folle de joie ! Mais qui pouvait assurer que ce n'était pas encore un mensonge ? Peut-être qu'elle était moldue et voulait rencontrer des sorciers ou bien les dénoncer à certaines organisations ... Certaines unions moldues n'étaient pas une crainte étant donné que l'infirmière était neutre, mais d'autres ne regardaient pas cela, attaquant quiconque se statuait sorcier, c'était ce qui les rendait terrifiantes d'une certaine manière. Mais elle semblait si heureuse soudainement, extatique de rencontrer une personne comme elle... Edwina relâcha le bois de sa baguette et fouilla pour en sortir une montre. Elle regarda l'heure, ou du moins fit mine, puis reposa la montre dans son sac, feinte pour que Sophia ne pense pas qu'elle ait été sur la défensive à ce point.


"Je ne vois pas pourquoi je blaguerai sur un sujet pareil."

Dit-elle dans un sourire rassurant, avant de saisir sa tasse et de la porter à ses lèvres. Le café était encore bien chaud et lui brûla la langue. Habituée à ce genre de maladresse, elle ne grimaçait même plus.


"Bien entendu."

Répondit-elle dans un rire léger.

"Ma mère en était une, et j'ai fait toute ma scolarité depuis le collège dans des établissements réservés aux sorciers. Mon meilleur ami est un sorcier aussi. Par contre ma famille est moldue."
Revenir en haut Aller en bas
Sophia R. Keeblyn
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 604
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Islington, London
Occupation : Chargée de surveiller un ghetto Moldu
Signature : Devil
Avatar : Mish.Mish
Date d'inscription : 28/10/2010
Coup de coeur : 31
Gallions : 5300

MessageSujet: Re: Le froid qui se faisait sentir...   Dim 14 Nov 2010 - 18:58

"Non, j'ai eu une sœur, Roselina, mais elle est morte cinq ans avant ma naissance, et ma mère m'a donné son nom en sa mémoire.", expliqua Sophia avant d'avaler une nouvelle gorgée de bière.

Sophia aurait sûrement adoré avoir des frères et sœurs, au moins elle aurait du monde avec qui jouer dans la journée, mais celui qui était censé être son père avait disparu après avoir rencontré sa mère et bien avant la naissance de sa sœur. Mais elle ne se voyait pas expliquer à Edwina que techniquement elle ne pouvait pas avoir de frères et sœurs puisqu'elle était unique au sens figuré comme au sens propre du fait de son origine magique. Malheureusement elle ne pouvait pas avoir de frères et sœurs, oh grand jamais, et Sophia avait dû supporter toute sa jeunesse dans la solitude d'une grande maison. Même si elle n'était pas vraiment ce qu'on pourrait dire, puisqu'elle avait vécu entourée de trois moldus, de sa mère et occasionnellement les autres membres de sa famille dont sa cousine, Galiena.

Et Edwina était bel bien une sorcière, ce qui était absolument génial aux yeux de Sophia puisqu'elle ne connaissait pas d'autres sorciers que sa cousine et son compagnon ainsi que son soumetteur. Enfin, elle allait pouvoir parler magie, et peut-être qu'Edwina pourrait lui enseigner ce qu'elle ne connaissait pas de la magie puisqu'elle n'avait pas intégrer d'école de sorcellerie. Même si elle savait beaucoup de chose grâce à la théorie, mais elle n'avait pas eu le temps de s'exercer à la pratique de certains sorts. Elle n'avait pas eu le courage de demander à Sham de peur pour passer pour une faible et sa cousine était tout le temps occupée dans sa boutique de balais avec Emma Lewis et Meaghan Turner.

Et puis Edwina avait eu une mère sorcière, mais la pauvre avait vécu dans une famille moldue, elle compatissait, Sophia aurait préféré mourir que de ne pas pouvoir utiliser de la magie pendant son enfance.


"Moi, ma mère et tout le reste de la famille sommes des sorciers mais j'ai grandie avec des moldus. Ca doit être dur, ma mère demandait à ceux qui travaillaient pour nous de ne pas aller dans la partie ouest de notre maison où on pratiquait la magie, mais je ne vois pas comment toi tu as pu grandir de la sorte. Ca a du être éprouvant. J'aurais vraiment préféré mourir que de ne pas pouvoir faire de la magie à cause de simple moldus.

Elle hocha la tête en regardant le fond de son verre, elle voulait tant savoir comment était l'école de magie qu'elle ne put pas se retenir de poser les questions qui la travaillaient. Ce n'était pas très poli de noyer quelqu'un qu'on venait juste de rencontrer sous une avalanche de questions mais elle voulait pouvoir imaginer comment c'était.

"J'ai lu quelque part qu'il y a plusieurs maisons dans une école de sorcellerie. Comment ça marche ? Et comment est-on repartie ? Tu es allée dans laquelle, toi ? Est ce qu'il y a du bizutage ? Qu'est ce qu'il y a comme cours ? Comment déroulent-ils ? Oh pardon ... je suis d'une curiosité assez ... Enfin, pardon.

Elle jeta un coup d'oeil autour de leur table rapidement, ses questions avaient attiré le regard d'un vieil homme, un habitué du pub mais il finit par détourner le regard.

"J'aurais aimé faire des études dans une école, mais à vingt et un an, ca doit être trop tard je suppose.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.bookeden.e-monsite.com
 
Le froid qui se faisait sentir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il faisait trop froid, dehors. ||KELMARIA
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ? Garde ton sang froid ? GROUPE II ? Event 2 ?
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: