PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Folie Des Grandeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Folie Des Grandeurs    Jeu 13 Jan 2011 - 3:33

Sophia lui parlait ouvertement de sa vie, sans gêne. Elle avait même l’air heureuse d’être la a parlé, cela réchauffa le cœur du jeune homme. De ces temps-ci il avait surtout vu des gens tendu par leur travail, leur situation ou simplement a cause du conflit entre Opposant et Résistant. Elle avait toujours l’air fatigué, et c’est à ce moment précis qu’il remarqua pourquoi il avait vu un air de ressemblance entre le serveur et elle, c’était les cernes. Il écouta attentivement lorsque, avec l’air triste, elle parla de ses études et de sa mère. Jack se sentit coupable d’avoir poser cette question, mais aussi triste qu’elle n’ait pas connu une école de sorciers. Il but une gorgée de café.

-désolé pour ta mère, elle devait être…. Importante. J’espère qu’elle t’avait quand même laissé le choix ? Car chacun à le droit de choisir ce qu’il veut devenir, je pense. En tout cas tu a l’air d’avoir eu une enfance plus difficile que moi. Pour ma part, j’ai vécu toute ma vie cher mes parent ou a Poudlard…

Il n’avait jamais vraiment jouis de ses liberté, même si il avait toujours prit les décisions en pensant a lui et non a sa réputation, il avait ainsi laissé sa place de quidditch pour avoir plus de temps a la bibliothèque et ce depuis sa 6ème année a Poudlard. Il avait même prit le chemin de Poudlard uni alors que ses parents voulaient qu’il reste s’occuper de la boutique avec eux. Cela les avaient déçus mais ils avaient comprit. En même se sont eux qui l’avaient éduqué comme cela….

Jack continua d’observer Sophia il ne s’en lassait pas, et cela n’était pas désagréable à vrai dire. Elle n’avait pas l’air si heureuse de sa situation, mais il ne pouvait encore juger de rien, aucune bride de la conversation ne lui avait mit la puce a l’oreille, pas l’ombre d’une preuve, et cela l’agaçait fortement, comment pouvait-il tenté de faire son premier sauvetage dans de tels conditions… mais sans savoir il ne pouvait rien faire sans risquer de se découvrir….

Jack se rendit compte qu’ils se regardaient dans les yeux l’un l’autre, et l’espace d’un instant il crut qu’elle allait l’embrasser car elle c’était penchée légèrement en avant, mais c’était pour continuer son discours, un ton plus bas. Jack avait quand même les rouge qui avait du rosir car il avait senti son cœur faire un bond dans sa poitrine.

-18 ans pour être précis, et disons simplement que j’ai une amis qui a souffert de certaine personne également et qui c’est retrouvé coincé dans une situation pas très plaisante. Lorsque j’ai demandé à mes parents de l’aide pour elle, ils m’ont tout simplement dit que ce n’était pas leurs affaires. Depuis j’ai comprit que je ne pouvais compter que sur moi pour certaines choses, j’ai donc été trouvé d’autre personnes mais cela n’a servi a rien car depuis peut elle n’est plus de ce monde. J’ai donc décidé d’aider ceux qui subissent le même genre de problèmes…


Il devait faire plus attention a ce qu’il disait, quoique si elle était une soumise volontaire elle devrait croire que se sont les Résistants qui ont fait tant de dégâts. Mais il devait modérer c’est propos… pour évité les ennuis, malgré que devant elle, il voulait tout dire, se déballer, après tout il n’avait pas beaucoup d’amis, enfin des en qui il avait assez confiance pour leur raconté ce genre de chose…


-en bref, je suis pour la liberté de chaque individu, n’importe quel individu. Et pour que cela ce produise, que chacun puisse en jouir, il faut bouger. Tu dois me trouver un peut bête, voir naïf. Ou te dire : « voila quelqu’un qui se bat pour une cause perdue » mais j’ai envie d’y croire, jusqu’au bout…

Il avait dit cela avec une touche de mélancolie non contrôlé dans sa voix. Car il est vrai que seul il savait qu’il n’y arriverait probablement jamais. Il but un autre coup de sa tasse, il regarda Sophia dans les yeux, en se demandant si elle avait deviné de quel camp il était, si oui il ne savait pas quoi faire… car il appréciait sa compagnie…

-et toi tu t’y intéresse un peu au conflit de dehors ?

Une question bête, il avait déjà vu le bracelet….

hs: plus agréable à lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Sophia R. Keeblyn
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 604
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Islington, London
Occupation : Chargée de surveiller un ghetto Moldu
Signature : Devil
Avatar : Mish.Mish
Date d'inscription : 28/10/2010
Coup de coeur : 31
Gallions : 5306

MessageSujet: Re: Folie Des Grandeurs    Jeu 13 Jan 2011 - 15:05

- Non, le récria t-elle. Bien au contraire, je crois que plus il y a de monde qui prend la peine de s'informer et d'agir en fonction de ça, mieux c'est. Les gens sont égoïstes de nos jours, si la situation ne les atteint pas directement, ils n'en ont absolument rien à faire, ce que je trouve inutile et idiot. Je trouve ça bien que tu ai choisis ta voie, mais maintenant il va falloir l'assumer à fond et te battre pour les idées que tu défends. Si je peux te donne un conseil : débarque toi des autres, sors du lot. La liberté est la plus noble et la plus belle des causes.

Sophia aurait bien aimé que l'on lui dise ça quand elle même avait été dans le besoin. Certes, la jeune femme n'avait pas eu l'ombre du choix pour son camp, mais ce n'était pas une excuse, elle ne savait pas si elle aurait suivit son propre conseil si elle en avait eu la possibilité. EN fait, elle savait parfaitement qu'elle n'aurait pas écouté son propre conseil comme le prouvaient les désastreux événements de Décembre. Elle avait voulut être libre, puis s'était fait prendre et au lieu de penser aux conséquences que pourraient entraîner ses actes, elle avait été égoïste et n'avait pensé qu'à elle.

Un nouveau problème arrivait dans sa ligne d'horizon, la question de Jack. Elle avait envie de lui répondre honnêtement, d'exposer les faits dans la lumière du jour. Mais elle avait trop causé d'ennuis aux gens qui tenaient à elle. Sophia ignorait si Jack n'était pas un Résistant, ou alors un des Opposants que son soumetteur avait engagé pour la suivre de temps en temps à cause, encore et toujours, des évènements de Décembre. Et si c'était le cas, elle ne pouvait pas le laisser penser qu'elle était du genre à parler des problèmes de sa soumission avec le premier venu, Sham n'aurait certainement pas aimé. Elle était néanmoins révoltée, si c'était bel et bien un Opposant, qu'ils engagent des gens aussi jeunes que Jack, c'était totalement immoral !

- Et bien, disons juste que ... je n'ai pas trop eu le choix de ma voie, expliqua t-elle lentement pour chercher ses mains en triturant comme à son habitude quand elle était nerveuse les trois cicatrices qu'elle portait sur le dos des deux mains.

De ce choix, ou plutôt absence de choix, elle n'avait comme preuve que ses cicatrices. Trois lignes parralèles sur le dos de ses deux mains, trois lignes encore dans sa nuque, dans la bas de son dos et sur ses deux genoux. A proprement parlé, elle ne lest tenait pas de sa soumission mais plutôt de la détention dont elle avait été l'objet pendant presque un an. Un an où elle n'avait pas vu la lumière du jour, une année dont elle n'avait presque aucun souvenir, béni était sa tête de l'avoir gardé dans une bulle dont elle était sortie qu'à de rares occasions, grâce à ce subterfuge, elle n'avait presque pas assistée aux sévices qu'ils lui avaient fait enduré. Il ne lui restait que ces cicatrices. Mais elle savait que lesdites marques recelaient un souvenir qu'elle ne voulait jamais voir : elle pouvait guérir de toutes les blessures en quelques secondes (exceptés bosses, bleu et foulures), et pourtant elle avait ses cicatrices. La jeune femme voulait ignorer pourquoi.

- Mais j'ai eu relativement de la chance, assura t-elle au cas où Jack était un espion à la botte de Sham. Je suis tombée sur quelqu'un qui ... est dans la même galère que moi, et qui ..., elle s'arrêta de parler pour chercher ses mots.

Depuis Décembre, elle culpabilisait à toutes les heures de la journée. D'avoir fait perdre la crédibilité de sa cousine auprès de la Résistance, mais maintenant elle avait aussi perdu sa cousine, d'avoir mis ses deux Résistantes en grand danger bien qu'elles s'en soient sorties entières, et d'avoir trahi la confiance de Sham, mais là encore, comme punition, elle avait perdu le semblant de liberté qu'il lui avait accordé. Ce n'était pas ça qu'elle déplorait, mais plutôt qu'elle ait du revenir à zéro dans sa relation avec son soumetteur, même si elle s'était un peu arrangée depuis le Nouvel An. Il l'avait protegée, et laissée libre de ses mouvements , et elle, comme il l'avait dit elle l'avait "mis dans une position délicate", en fait elle avait parfaitement méritée ce qui lui arrivait.

- J'ai trahi sa confiance alors qu'il voulait m'aider, même si, techniquement, c'était à moi de l'aider et de lui obéir.

Elle regretta immédiatement le dernier mot. Ce n'était rien s'il ne connaissait pas son statut de soumise, mais elle le connaissait à peine, il n'y avait pas de raison pour qu'il puisse le savoir. Alors, elle ne devait pas s'inquiéter pour si peu.

- Enfin voilà, je n'ai pas eu le choix, mais je suis bien mieux lotie que d'autre, rien d'autre à dire, rideau. Je ne devrais pas en parler avec un parfait inconnu. Même si tu es sympa comme inconnu.


Elle préférait arrêter d'aborder ce sujet, et plus penser à la perspective des activités qu'il avaient prévu après leur petite pause café.

- Au fait, pour les sortilèges que tu voulais travailler, tu as des idée précises en tête ?, dit-elle en changeant ostentiblement de sujet et en reculant dans sa chaise, brisant ce petit instant d'intimité




Revenir en haut Aller en bas
http://www.bookeden.e-monsite.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Folie Des Grandeurs    Dim 16 Jan 2011 - 16:21

Jack avait sa réponse ! Mais que pouvait-il faire… rien pour le moment, il pouvait tout aussi bien décider de s’y mettre maintenant, il avait un personne connaissant cette magie qu’il recherchait, qui en même temps serait la première personne qu’il pourrait aider, bien qu’il n’était pas sur qu’elle le voudrait. Il finit son café d’une traite, se brulant légèrement la gorge. Elle s’était a présent reculer, mettant fin a leur discutions précédente. Mais jack n’avait pas finit, mais il décidât de réfléchir d’abord a comment aborder le sujet…

Il savait parfaitement les sortilèges qu’il voulait apprendre, ou du moins le résultat qu’il devait apporter, mais il devait encore chercher dans quelles livres il les trouverait. Son imagination s’enflammait, il se voyait dans plusieurs années ayant tous les sortilèges dont il avait besoin, riant au nez des Opposants se demandant ce qui était arrivé a leur soumise, toutes bien caché par Jack. Il redescendit sur terre et réfléchit au premier sort qu’il voudrait apprendre

-je me disais qu’un sort de dissimulation serait pas mal, car bon une cape d’invisibilité ce n’est pas le top, ou alors un sort d’extension de l’espace, si tu en connais, sinon tu peux m’apprendre un sort que tu juge qu’il me sera utile.

Jack se torturait l’esprit, aucune façon d’aborder la chose lui venait a l’esprit, il avait beau réfléchir sa ne venait pas, il cherchait dans sa mémoire un instant ou ses parent avait du lui parler de choses difficiles, mais rien ne lui venait, il ne pouvait pas rentrer dedans en lui balançant tout d’un coup, mais il ne voyait pas comment il aurait pu le faire. Et puis comment savoir la façon dont Sophia réagirait, et si en lui avouant tout elle s’empressait d’appeler son maitre... Si c’était une ruse… au pire il pourrait toujours transplaner en urgence. Il avait une issue de secours si sa tournait mal mais toujours pas de manière d’aborder la chose.

Il remarqua qu’il y avait un blanc, et décida de le stopper, Il se leva de sa chaise, sans le vouloir il fronçait les sourcils, il allait tout avouer d’une traite, et tempi si ça lui causait des problèmes. Il contourna la table et s’approcha de Sophia, il posa une main sur la table, et une autre sur le dos de la chaise sur laquelle elle était assise, il approcha sa tête pour que les autres n’entendent pas leur conversation, puis murmura à l’oreille de Sophia.

-J’ai vu ton bracelet… Je sais que tu n’es pas du même camp que moi… Mais je sais également que tu ne la pas choisi, et cela je ne peux pas le tolérer, je t’ai dit que je suis pour la liberté de chacun, un concept que les Opposant bafoue en faisant de gens libre leurs marionnettes ou leur prisonniers. C’est pour cela que je me suis engagé, pour pouvoir aider des gens comme toi, et c’est aussi pour cela que j’étudie la magie ancienne, pour trouver de quoi vous cacher d’eux. Peut être qu’il n’y a pas de moyen, mais si il y en a un je le trouverai, et si a ce moment la tu désire mon aide je répondrais présent…

Il n’osât pas regarder Sophia de peur de sa réaction, il se relevât, se retournât. Pourquoi avait-il fait ça, il l’ignorait. Mais maintenant c’était trop tard, le mal était fait. Il décidât de repartir à la bibliothèque pour mener à bien ses désirs de liberté. Il voulait quand même dire ou il allait à Sophia. Sans se retourner il lui dit :

-je retourne à la bibliothèque pour apprendre de nouveau sort.

Sans un mot il se mit à marcher n’osant toujours pas jeter un coup d’œil à Sophia
Revenir en haut Aller en bas
Sophia R. Keeblyn
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 604
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Islington, London
Occupation : Chargée de surveiller un ghetto Moldu
Signature : Devil
Avatar : Mish.Mish
Date d'inscription : 28/10/2010
Coup de coeur : 31
Gallions : 5306

MessageSujet: Re: Folie Des Grandeurs    Lun 17 Jan 2011 - 22:08

- Non.

La négation lui avait échappé sans qu'elle s'en rende compte. Elle le regarda, incapable pendant quelques secondes de réfléchir sur quoi dire. Il ne pouvait pas ... non, elle ne pouvait pas le laisser faire. Elle ne pouvait pas laisser refaire ses erreurs, une fois de plus. Il était hors de question que cela arrive. Ni qu'elle le mette en danger pour elle, ni qu'elle bafoue la confiance de Sham ... une fois de plus. Hors de question, elle avait tant de choses à perdre si elle reproduisait cette erreur. Elle était obligée d'agir. Elle sortit sa baguette de la poche de son manteau et la pointer sur Jack de façon à ce qu'il le voit mais pas les autres.

- Si tu fais un pas de plus, je serais dans l'obligation de tuer, et crois moi, ajouta t-elle d'un ton froid comme la glace, je n'hésiterais pas l'ombre d'une seconde. Et pas la peine de transplaner, j'ai jeté tout à l'heure un sort qui te tuera si tu le fais. La vieille magie est puissante.

Elle attrapa sa tasse de café et la but à petites gorgées en se brûlant la langue, puis elle la passa sur ses lèvres avant de se lever et de faire signe à Jack d'avancer devant elle.

- Merci de m'avancer jusqu'aux toilettes, annonça t-elle avec un sourire réfrigérant.

Elle gardait sa baguette pointée sur lui, camouflée dans sa manche pour que les autres consommateurs ne se rendent compte de rien. Il fallait qu'elle agisse. Le tuer ? Ah, non ça n'était pas du tout dans ses cordes, mais loin de là, mais il fallait qu'elle fasse quelque chose, sachant qu'elle était peut-être suivit, comme l'avait menacé de le faire Sham, et si on la suivait, cela voulait aussi dire que l'on entendait la moindre des paroles qu'elle avait échangé, donc aussi celles que Jack avait dites, même s'il avait chuchoté. Il ne fallait pas qu'elle vire au parano, mais il fallait qu'elle prenne en compte tous les risques si elle voulait que tout le monde s'en sorte indemne. Elle laissa passer devant elle dans l'unique cabine, dont les murs étaient tellement tagués que l'on pouvait douter qu'ils aient un jour été blanc. Et referma la porte derrière eux, elle aurait juré voir un sourire amusé sur les lèvres u serveurs qui les avait vu entrer tous les deux. Sophia rangea sa baguette à la place qui lui était due puis se tourna vers Jack.

- Désolée, mais je suis suivie, je préférais ne pas prendre de risque, expliqua t-elle. Mais je ne peux tout bonnement pas te laisser faire. Des gens de ton camp ont déjà essayé de me libérer, mais ils n'ont pas réussi. Tout ce qu'ils y ont gagné a été la menace d'une mort imminente, par ma faute.


Elle ferma les yeux, sentant la culpabilité qu'elle essayait de réprimer depuis presque un mois, remonter lentement à la surface, elle ne pouvait pas se le permettre si elle voulait expliquer à Jack comment allaient se dérouler la suite des événements, et la tâche aurait été beaucoup plus compliquée si elle se mettait à pleurer comme une fontaine. Elle s'accorda pour respirer quelques minutes pour retrouver un parfait sang-froid puis fixa Jack droit dans les yeux pour continuer.

- Si j'ai bel et bien été suivie, alors la personne croira que tu es mort si je sors toute seule, ou que je t'ai fais oublier notre rencontre, ce qui serait peut-être plu sur pour toi à la réflexion. Tu attendras un peu puis tu sortiras par la porte de service.

Est ce qu'il y avait une porte de service dans ce petit bar de rien du tout ? Il y en avait dans les grands pour les livraisons, mais si ce coin était aussi pauvre qu'il en avait l'air il n'aurait pas de porte de service, mais :

- Il y a toujours une porte de service.

Et puis même s'il n'y avait pas de porte e service, ce n'est pas ça qui allait retenir un sorcier compétent de quitter un endroit qu'il voulait fuir, ils avaient trouvé mille et un moyen de foutre le camp à n'importe quelle occasion quand même.

- Et puis si tu ne la trouve pas, transplane ! Le coup du sort c'était du pipot, un tel sortilège n'existe pas, ou il ne l'a pas encore été. L'avantage avec la vieille magie, c'est que la plupart des gens ont oublié ce que l'on est capable de faire ou pas avec. Il faut que tu fuis, et que tu ne recroises plus jamais mon chemin, mini-héros.

Elle lui sourit tristement et posa sa main sur la poignée de la porte




Revenir en haut Aller en bas
http://www.bookeden.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Folie Des Grandeurs    

Revenir en haut Aller en bas
 
Folie Des Grandeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» La folie des grandeurs [PV : Loki et Genesis] (Quête : Partie 1)
» La folie des grandeurs ! Crash Bandicoot [FINIE]
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: