PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Léo Wendling
● University ●
avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Liverpool
Occupation : Etudiant à Poudlard Uni
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : mo
Date d'inscription : 06/06/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4731

MessageSujet: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Lun 25 Juil 2011 - 18:54

Bon certes il fait beau, mais ce n'est pas une raison pour glaner dans les couloirs. Habituellement je préfère étudier mes lacunes ou gratter quelques notes sur ma guitare, plutôt que zoner. Mais bon, l'envie de ne rien faire semblait vouloir rester en moi pour un bon bout de temps. Profitant des chaleureux rayons de soleil du printemps, je pris un raccourcis et déboucha dans l'herbe rase du parc. Une étendue infinie de verdure s'offrait à moi. Rien de plus agréable que d'exhumer ce doux parfum printanier. Je repensais doucement à mes collègues de boulot, au Run Away's. Même si j'adorais pratiquer la magie et l'étudier en profondeur, j'adorais passer l'été à travailler au bar.
Au moins il y avait une bonne ambiance, on y croise toujours des gens louches et tordues, puis Ivy et le Chef m'acceptent parfaitement en tant que sorcier. Même si je refuse d'employer la magie pour satisfaire les désirs du Patron, l'entente est toujours au beau fixe.

Mon regard se balada dans toutes les directions. Je ne savais pas vraiment où aller, ni quoi faire. M'exercer en sortilèges pour être une bonne chose, mais me montrer en public n'était pas l'une des situations des plus agréables. Il y avait là quelques groupes d'étudiants, lézardant au soleil, jouant aux baveboules ou encore rigolant à pleine dent. Non pas que j'étais mélancolique, mais j'aurai bien voulu raconter mes cours, quelques anecdotes à Sham. Ca faisait un petit temps que je ne l'avais pas croisé celui-là.

Toujours en marchant d'un pas lent et tranquille, je regardais le paysage, s'ouvrir un peu plus de jour en jour. J'aimais bien cette atmosphère printanière. On y voyait tout renaitre doucement, prenant son temps. J'avais l'impression que pour ma part, tout allait trop vite. J'étais déjà étudiant, déjà dans le monde du travail et il me restait plus qu'un an a tiré à l'Université. J'aurai bien voulu rester plus longtemps dans ce cocon agréable. Même si mes parents se trouvaient bien loin de moi maintenant, j'avais l'impression d'avoir voulu grandir trop vite. Mais en même temps, l’indépendance est très agréable. Se dire qu'on touche son propre argent, qu'on s'occupe de ses affaires soi même est une part de délivrance. Mais bien sûr, ceci n'est que mon point de vue.
Soudain au loin, il reconnut une silhouette familière. Sarah. Une jeune sorcière blondinette, aux allures frêles, mais au tempérament de feu. En gros ? Mon contraire.

Plutôt calme et posé, je suis plus celui qui calme ses mouvances trop enragées. Mais bien sûr, Sarah est une copine avant tout ! Je pris donc la décision d'aller lui dire quelques mots.


-Hey Sarah ! Qu'est-ce que tu fiches seule sous ce saule ? Tu n'es pas censée réviser tes cours par pur hasard ? dis-je d'un ton légèrement sarcastique.

Je lui tendis un large sourire, expriment le plaisir de notre rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4940

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Lun 25 Juil 2011 - 19:41

J'avais eu dans l'idée de me réveiller et de me préparer avant tout le monde. Juste comme ça, pour un peu changer, vu que souvent je restais le plus longtemps à lézarder dans mes draps. Et là, j'avais envie de changer la donne, juste comme ça.
Bondissant de mon lit, souriante à l'extrême, je chantonnais, chose que je ne faisais plus depuis longtemps. M'habillant rapidement, le printemps avait décidé pour moi, je me vêtissais d'une robe longue blanche légèrement volantée, des ballerines de la même couleur et je laissais place à mon naturel ... Donc les cheveux lâchés et légèrement maquillée, voilà comment j'étais.
Je pris mes précieux carnets de cuir noir, peut-être aurais-je encore matière à dessiner. Depuis ma visite à la Galerie et mon entrevue avec Ellias, j'étais bien plus productive.

Il n'y avait pas un moment où je ne me mettais pas à dessiner. Et aujourd'hui serait la même chose ! Par pur acquis de conscience, je pris dans mon sac quelques cours à réviser, oui, par pur acquis de conscience ...
Je sortis du Château, telle une apparition fantomatique, et je m'enhardissais à me diriger vers le Parc pour y flâner quelques moments.
Que faire ? Le Parc n'était pas fort peuplé aujourd'hui ... Pas grave, je croquerais la végétation ! Du coin de l’œil, j'entraperçus la place rêvée !

Sous un saule, que je m'empressais d'en faire mon précieux sanctuaire artistique ! J'avais prévu aussi un drap que je mettais au sol afin de ne pas salir ma robe blanche. Ok, j'étais aventurière, mais il y avait quelques limites !
Concentrée, je me mettais des défis en tête, à savoir dessiner en un court moment telle ou telle chose ! Et ce n'était pas chose aisée ! Pour les personnes en mouvement, il me manquait encore de l'entraînement, mais petit à petit j'y arriverais !
Souriante, car j'étais parvenue à dessiner quelque chose de correct sur mon carnet, j'entendis une voix très connue ainsi que sa silhouette qui allait ... ma foi, de pair !

Léo ! Cela faisait un petit moment que je ne l'avais pas vu ! Cela devait être pareil pour lui ! Alors là, ma joie ne pouvait être que meilleure ! Je répondis à sa petite phrase sarcastique par une moue badine et un petit ton amusé :


- Tu me connais non ? Je préfère l'Art aux cours, mais j'en ai pris quand même. Et toi que fais-tu là ? Me levant brusquement, je lui plantais un baiser au coin des lèvres, comme j'avais l'habitude de lui faire. Seulement avec lui.

Je le pris par la main pour le faire s'asseoir à mes côtés.


- Tu me manques ... Cela fait un moment qu'on ne s'est point vus ! Qu'as-tu à raconter ?
Revenir en haut Aller en bas
Léo Wendling
● University ●
avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Liverpool
Occupation : Etudiant à Poudlard Uni
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : mo
Date d'inscription : 06/06/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4731

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Mer 27 Juil 2011 - 13:35

Pourquoi je me suis avancé moi ? Humm... Simplement par curiosité et histoire de prendre quelques nouvelles. J'avais un peu de mal avec Sarah. Elle n'avait pas du tout la même pensée que moi. Visiblement, dessiner était quelque chose de plus important que ses études en elles même. Jamais je ne serais sans avoir terminé tout mon travail. En même temps, je suis quelqu'un qui bosse énormément, je dois être sûrement sadique envers moi même... Pourquoi passer sa vie à bosser, alors qu'elle nous est si précieuse ? A vrai dire, j'en avais pas la moindre idée. C'est donc avec plaisir que je pris place sous le grand saule. Les fleurs sortaient doucement leurs têtes de l'herbe rase du parc. Le temps était plutôt agréable et on entendait les rires goguenards des élèves environnants.
C'est sans supplices apparent que je pris place sur la serviette qu'avait installé Sarah. Preuve de coquetterie. Mais en même temps, vêtue de cette robe blanche, j'aurai sûrement agit de la même manière. J'avais l'air vraiment pitoyable de mon coté. Une chemise de bucheron, un jeans délavé et des baskets aux pieds...


-Oh ça oui je sais que tu aimes dessiner ! En tout cas je suis content de te voir la mine si … Épanouie ! Dis-je d'un ton enthousiaste.

Il faut dire que j'en connaissais des dessinateurs et dessinatrices. Mais jamais particulièrement collectionner les dessins de Sarah. Même si elle adorait reproduire ce qu'elle voyait, et que j'étais plutôt friand de dessins loufoques et sortant de l'ordinaire, le trait de Sarah me plaisait tout simplement. Dans un temps très court, j'avais presque oublié de répondre à sa question. Ce que je faisais là ? J'en avais pas la moindre idée. Mais on peut dire que le hasard fait bien les choses. Je pense à Sarah et la voilà au pied d'un arbre !

-Je n'ai plus rien à faire de ma journée, et j'avais envie de profiter du beau temps. J'imagine que c'est pareil pour toi.

Je pris très vite mes aises et m'allongea sur le sol rugueux. Les bras croisés sous la nuque, un brin d'herbe coincé entre les dents, j'étais bien détendu. Pourtant je n'avais pas à l'être. J'étais aux cotés d'une fille magnifique, j'avais des cours impossibles, des parents habitants à l'autre bout du monde qui ne donnaient plus de nouvelles et un boulot crevant. Mais pourtant, je me sentais parfaitement bien.
Mon regard se retourna doucement vers les yeux en amande de Sarah. Elle ne cilla pas et me demanda des nouvelles. Mais avant tout, elle avait prononcé cette phrase « tu me manques ». Jamais je n'avais entendu ces mots de la bouche d'une fille. On était pas les meilleurs amis du monde non plus. Mais bon, ça me touchait profondément. Même quand Alitéa disparaissait pendant plusieurs mois, elle me disait jamais que je lui avais manqué. Le sourire aux lèvres, j'étais obligé de lui répondre.


-Ecoute, à part les études, les journées solitaire, ma guitare qui a décidée de me lâcher et mes parents qui ne daignent plus me donner de nouvelles, tout va bien dans le meilleur des mondes ! Lançais-je d'un tout narquois.

Oui je sais, c'était plus fort que moi. Mais Sarah ne le prendrait pas mal de toute façon. Elle sait que je suis comme ça, que c'est ma façon d'être et qu'on ne peut rien y changer. Après tout, être sarcastique n'est pas toujours mauvais, ça permet, dans certaines situations, de détendre l'atmosphère. Mon annonce était bien trop maussade pour rajouter en plus un ton laconique. Non, j'avais envie de jouer de ce petit instant. Et puis, j'avais surtout pas envie que Sarah me déballe sa pitié. Ça, chacun peut se la garder pour soi. Je suis quelqu'un de fort et de costaud, pas besoin de toutes ces choses futiles.

-C'est vrai qu'on s'est pas beaucoup parlé ces derniers temps... Je bosse trop, c'est de ma faute encore une fois. Mais t'inquiètes pas ! On va rattraper tout ce temps perdu n'est-ce pas ? Annonçais-je en me redressant légèrement, mes coudes contre le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4940

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Lun 13 Aoû 2012 - 16:46

Alors ça, pour être épanouie je l'étais effectivement ! Depuis que j'avais décidé de faire un pied de nez à ma timidité et que j'avais osé braver tout mes vieux démons, tout se passait pour le mieux ! Oh je n'en avais pas fini, mais comme je l'avais dit à Ellias, c'était ma foi un assez bon début !
Tout me confortait dans cette idée en tout cas ... J'en avais noirci des carnets depuis ce moment là, et je ne comptais pas m'arrêter là ! Et puis me retrouver là avec Léo, dont j'avais perdu la trace, me comblait d'aise ! Décidément j'étais au mieux de ma forme et je n'en espérais pas tant ! Il avait pris place à côté de moi et ma foi j'aimais ça.

Que demander de mieux ?


- Ah tu sais que dessiner c'est toute ma vie ! Alors bon oui, je suis épanouie ma foi ! Et je suis là avec toi ! Que demande le peuple finalement ? Je lui avais répondu avec un grand sourire, satisfaite de ce moment ... Qui je l'espère en amènera bien d'autres ! Pour être encore plus à mon aise, je décidais de retirer mes petites ballerines blanches afin de sentir l'herbe légèrement mouillée sous mes pieds.

Mon vernis noir était resté impeccable et c'était tant mieux ! Je n'avais pas envie de m'exposer sans être tirée à quatre épingles. J'étais une fille dans toute sa splendeur et malgré mon naturel, je restais tout de même coquette. Un brin de coquetterie, ne faisait pas de mal non ? Non.


- Oui ! J'aime me retrouver en charmante compagnie et en profiter ! Répondis-je en souriant légèrement. Monsieur avait lui aussi pris ses aises, car couché les mains derrière la tête, cela signifiait qu'il était au mieux de sa forme. Je lui souriais mais je sentis son regard sur ma personne. Quelques minutes auparavant, je lui avais avoué qu'il me manquait. C'était la vérité, et vu que je n'aimais pas cacher des choses, alors autant le dire !
Sa petite phrase me fit doublement rire, j'aimais son ton légèrement ironique ! Et avec lui, je ne me vexais jamais. Il me mettait en confiance et j'aimais cela !


- Ah je vois ! Je suis là moi et on va en profiter ! En effet, vu que je l'avais retrouvé, je ne risquais plus de le lâcher ! Du moins pas si rapidement en tout les cas ! Il était là, alors autant en profiter ! Tandis que lui se redressait légèrement, moi je me laissais aller sur le dos à fermer les yeux, les mains sur le ventre. Sa question m'avait fait plaisir, pour sûr qu'on le rattraperait ce fichu temps perdu ! C'est mal me connaître !

- Léo, évidemment qu'on va le rattraper ce temps perdu. Et on va s'y employer de suite ! Lui dis-je en rouvrant mes yeux verts teintés d'argent. Mes prunelles se figèrent dans les siennes couleur d'azur pour ne plus m'en détourner ! L'empoignant par un bras, je le fis s'allonger à mes côtés afin que je puisse poser ma tête sur son torse. Il n'y a que comme cela que je suis parfaitement bien.

Inspirant doucement, j'entendais son cœur battre à travers sa magnifique chemise ... Cela me fait d'ailleurs penser que j'irais bien faire une séance de shopping avec lui car personnellement cette foutue chemise de bûcheron ne le mettait pas en valeur ... Au contraire ! Relevant ma tête afin de poser mon menton sur son torse, je lui souriais.


- Léo ? Tu veux qu'on fasse quoi ? On papote ? Mais quand ça fait un moment que je n'ai plus vu une personne, j'ai toujours du mal à entamer une conversation ... C'est bête je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Léo Wendling
● University ●
avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Liverpool
Occupation : Etudiant à Poudlard Uni
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : mo
Date d'inscription : 06/06/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4731

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Mar 21 Aoû 2012 - 12:00

Elle était enthousiaste et j'étais flatté. Je n'allais clairement pas dire le contraire. Que voulez vous faire face à une si jolie fille. Moi qui d’ordinaire avait une certaine aisance avec la gente féminine, me voilà mal partie. J'avais l'impression de ne pas être à ma place. Elle me prit le bras et m'obligea à m'adosser contre le saule, pour ensuite poser sa tête contre mon torse. Là, je sentis mon cœur battre la chamade. Cette impression que vous avez quand vous courez des kilomètres sans vous arrêter une seconde, cette impression que votre cœur essaie de percer votre cage thoracique pour prendre l'air, cette impression de bien être, mais de grand stresse.

Je n'avais encore jamais connu une pareille sensation jusqu'à présent. Et ça faisait tout drôle. Sans vraiment m'en rendre compte, je venais de glisser ma main dans ses boucles d'or. Ses cheveux étaient doux et soyeux. Ils sentaient l'amande douce et le printemps. C'était agréable et je ne pus m'empêcher de tripoter ses petites boucles qui se dessinaient parfaitement sur ma chemise à carreaux.

La douce princesse et le bûcheron bourru. En voilà une belle paire ! Sarah me déclara ne pas être douée pour entamer les conversations. C'était une situation délicate, vu qu'on ne faisait que se croiser dans les couloirs du campus depuis plusieurs mois. Ça faisait bien une éternité qu'on avait pas privilégié ces moments rares. J'aurai pu lui raconter tout un tas de choses sans grand intérêt. On aurait passé notre après midi à rigoler des professeurs, des cours de sport, de certains étudiants pédant, mais finalement rien ne me venait à l'esprit. J'étais bien trop focaliser sur la jolie poitrine de cette charmante demoiselle.

Quoi ?! Je n'ai pas le droit d'admirer la plus belle des créatures que Dieu nous a offert ? Je suis loin d'être pervers, mais un décolleté aussi plongeant est bien fait pour une chose non ? Regarder. Un sourire malingre se dessina sur mon visage, puis je détournais les yeux rapidement avant que Sarah ne s'aperçoive de quoique ce soit. Je ne voulais pas passer pour un gros pervers …


« Hé bien … nous pourrions déjà parler de ce que tu projettes de faire après tes études. Tu penses t'orienter vers quoi ? Une année sabbatique et partir à l'étranger, ou trouver directement un travail ? » lançais-je sans vraiment y croire.

Par Merlin, j'étais vraiment nul … mais au moins je ne laissais pas place au blanc désagréable qui aurait pu causer un gêne malheureux entre nous. Sans lui laisser vraiment le temps de répondre, je pris une grande inspiration, bombant le torse avec une fierté mal placée.


« Pour ma part, je pensais aller en Asie, histoire de voir une autre culture. J'ai toujours été fasciné par l'histoire de la magie et j'aimerai bien découvrir ce que recèle les autres pays magiques. La Chine, l'Inde, le Japon … tous ces pays m'attirent. Je ne saurais dire pourquoi … peut-être leur culture totalement déroutante par rapport à la notre ? Peut-être la curiosité de voir comment exercent-ils la magie ? »

Je ne pus m'empêcher de laisser échapper un petit rire narquois à l'idée de voir des images que l'on pourrait qualifier de stéréotype. J'avais une image de la Chine bien arrêté. Pitié. Pourvu que je puisse décrocher mon diplôme sans trop de modestie et pouvoir partir loin d'ici. Visiblement, j'avais du mal à m'attacher à un pays. J'avais déjà fuit les Etats Unis en venant étudier à P.U, et maintenant je voulais fuir l'Angleterre en espérant trouver prospérité ailleurs. Je me fourrais le doigt dans l'oeil.

Je n'avais aucune obligation de rester ici, mais laisser mes amis derrière mon dos n'était certainement pas une chose dont je serais fier plus tard. Je contemplais le visage d'ange de Sarah et me maudissais soudainement d'avoir parlé de voyages, de partir loin d'ici. Aurait-elle encore envie de me parler à présent ? Pourquoi n'agissais-je pas simplement, comme tout bon anglais fier de sa patrie ? Pourquoi ne chercherais-je pas un travail à Londres où je pourrais commencer doucement à gagner ma vie ? Non. J'étais jeune et je devais profiter de mes ambitions présentes. Si je n'agis pas maintenant, après il sera trop tard et je regretterais.


« Enfin bon … rien n'est encore sûr ! Pour l'instant, mon objectif premier c'est de réussir cette fichue année. Avec les notes que je me ramasse aux examens, je doute fort de décrocher une mention. Enfin, faudra juste que je mette les bouchées doubles en fin d'année ha ha ! » dis-je dans un rire rauque, pas du tout convainquant.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4940

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Mer 22 Aoû 2012 - 0:36

Tout les gentils garçons si attentionnés me faisaient penser à mon grand frère. Léo, ne faisait pas exception. Même si nous n'avions pas souvent le loisir de nous parler, il me faisait réellement penser à Gabriel, grand frère protecteur que j'avais. Il me manque ce grand frère ! Cet idiot de grand frère ! Que je ne reverrais plus jamais !
Cette pensée avait toujours le don, de me faire monter les larmes aux yeux. Même si en ce moment, tout allait pour le mieux, l'ombre de mon grand frère décédé refaisait souvent surface pour mon plus grand malheur. Il y avait bien ce bruit qui parvenait à m'apaiser quelque peu, les battements du cœur de Léo ... Et le fait que ses douces mains touchaient ma chevelure d'or. Gabriel faisait souvent cela, quand j'étais triste. Cela me remontait souvent le moral, et j'étais plus détendue. Mais là aussi, l'idée de penser à mon frère disparu avait le don de me rendre malheureuse ...
Ma tête s'était relevée pour lui faire face et je lui avais avoué que les discussions et moi ça faisait souvent deux ... Je détournais rapidement mon regard de lui, pour scruter le lointain. Car je savais que malgré moi, les larmes allaient arriver.

Je détestais me trouver entre ces deux sentiments ! La joie retrouvée et la tristesse bien ancrée dans mon coeur. Mon frère me manquait, c'était indéniable ! Il n'aurait pas aimé que je me morfonde sur son sort, mais rien n'y faisait, je l'aimais plus que tout. Léo me parlait, je l'écoutais. J'émis un léger sourire à ce qu'il me dit. Toujours le regard fixé dans le lointain, et un sourire présent sur mes lèvres, je me mis à lui répondre de ma douce voix si caractéristique.


- Au départ, je me destinais à une carrière d'actrice pour faire un peu comme ma mère ... Puis remarquant, que cela ne m'apporterait rien, j'ai décidé de me consacrer à ce que j'aimais le plus ! A savoir dessiner ! Et embrasser une carrière d'Illustratrice, ce serait mon rêve ! Dernièrement, je me suis rendue seule à Londres afin de démarcher une Galerie ... Et Ellias, a été très gentil avec moi ! Fis-je avec un ton bien plus enthousiaste. En même temps, si je parlais d'Ellias ... La journée passée avec lui, avait été bien merveilleuse ! Et à cette idée, j'en avais des étoiles dans les yeux !

La Galerie, Miss Meyer, Lui. Tout avait été parfait. Je me retournais vers Léo, pour ne pas être impolie, car en général, les gens n'aimaient pas quand on ne les regardait pas ! En même temps c'était normal ! Mon coup de blues passager, s'était évaporé, du moins je l'espère, à cette évocation de cette journée à Londres ! J'avais retrouvé mon sourire que j'avais il fut un petit temps perdu. Ce que me dit Léo me fit rire, alors comme cela il voulait s'expatrier et s'enfuir bien loin d'ici ? Il avait raison ! Tant que l'on pouvait le réaliser, alors autant le faire non ? C'était certain ! Moi, je ne m'étais pas vraiment projetée plus haut que la Galerie Meyer, si déjà je pouvais y être dans un futur proche, ce serait pas si mal !


- Tant que tu peux y aller, fonce ! Car après tu le regretteras de ne pas avoir exploré tout ce que tu voulais ! Mais on gardera le contact hein ! Dis-je en lui donnant une petite pichenette sur son charmant nez. Pas qu'on se perde de vue ... Car tu me manquerais. Et ça je ne veux pas. Soufflais-je entre mes lèvres. Car ces mots, je n'avais pas eu le temps de les dire à mon frère, nous nous étions disputés avant sa chute de cheval mortelle, et jamais je n'ai pu m'excuser ... Et pour cela, je m'en sentirais toujours coupable ! Alors autant dire tout ce qu'on a sur le cœur, c'est bien plus simple non ?

C'en était sûr même. Léo me fit rire, encore une fois. J'allais l'aider à l'obtenir son diplôme ! Nous réviserons ensemble ! Je n'aime pas laisser quelqu'un que j'aime, se débrouiller seul ! C'est exit de mes principes !


- Je t'aiderais Léo. On se fera des sessions intenses d'examens, jusqu'à que tu me demanderas d'arrêter tellement tu n'en pourras plus ! Et tu l'auras ce diplôme ! Mais t'en auras sué, tu peux me croire ! Et même que quelques fois, tu me détesteras ! Fis-je avec un petit rire. En même temps, je me connaissais, mes colocs ne voulaient jamais réviser avec moi, elles avaient déjà donné. Lentement, je me remettais sur Léo, le visage enfoui dans sa chemise.

- Tu seras toujours là hein ? Tu partiras pas ... comme Gaby ? Tu me le promets ? Hein Léo ? Demandais-je avec quelques trémolos dans la voix, et pourtant je m'étais jurée de ne pas pleurer ...

Mais le souvenir de mon frère récemment décédé était bien trop présent pour l'oublier si facilement ...


- Désolée Léo. Ça va aller mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Léo Wendling
● University ●
avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Liverpool
Occupation : Etudiant à Poudlard Uni
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : mo
Date d'inscription : 06/06/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4731

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Mer 29 Aoû 2012 - 16:58

Malgré son air jovial et de petit ange tombé du ciel, Sarah était triste. Cette tristesse, cette déception, se lisait dans ses yeux, dans un regard qu'elle perdait vers l'horizon des montagnes environnantes. Elle ne voulait visiblement pas faire face, préférant se cacher derrière un masque qui ne la représentait pas. Bien que nos retrouvailles semblaient se porter au plus haut, le cœur de ma jeune compagne était profondément meurtrie. Elle pensait encore à son frère défunt, décédé lors d'une chute à cheval. Je ne savais pas vraiment comment la consoler, moi qui était un piètre soldat de cœur.

Je continuais machinalement à caresser ses cheveux, quand soudain Sarah releva la tête pour me faire face. Il était nettement plus agréable de lui parler les yeux dans les yeux. Elle commença à rire nerveusement tout en me disant bien qu'elle était prête à m'aider fermement pour mes révisions. Etait-elle sérieuse ? Je ne voulais pas la forcer à me voir plancher sur mes cours d'économie et de droit, alors qu'elle avait certainement mieux à faire. Je lui accordais un sourire en coin et me redressa, m'étirant de tout mon long. Sentir ses os se craquer dans le dos c'est toujours une sensation agréable.


« Bien sûr que je l'aurai ce diplôme ! Tu me prends pour qui ? Ha ha ! C'est juste que ça va être dur de me motiver à bosser … en ce moment j'ai un peu la tête ailleurs. »

La tête avec plein d'ambitions de voyages surtout. Sarah reposa sa tête sur mon torse, même si la pose était moins confortable qu'auparavant. J'étais bien sous cet arbre et bouger d'ici était hors de question. A moins qu'on ne vienne nous agresser en nous jetant des sortilèges, là je me lèverai pour la défendre. Je regardais paisiblement ma douce camarade avant de lâcher un long soupire d'exaspération lorsqu'elle remit le souvenir de son frère sur le tapis.

Non pas que je n'aimais pas Gabriel, mais j'étais loin d'être lui. J'étais moi, seulement moi et je ne risquais rien à partir dans un pays étranger. Je l'avais déjà fait pour mes études et l'Asie n'est pas plus dangereux que l'Angleterre. C'est juste différent. L'esprit de l'aventure sommeil en moi depuis bien trois ans maintenant, il serai temps de le réveiller une seconde fois. Je n'avais pas peur de laisser tous mes amis derrière moi, ma famille et mes amours. Quand on est jeune, c'est là qu'il faut s'en aller, vivre sa vie et seulement après songer à se poser, fonder une famille …

Je me voyais mal derrière un bureau, coincé en Angleterre pour le reste de mes jours. Je pris Sarah par les épaules et la secoua légèrement, pour l'inciter à arrêter de penser à son défunt frère.


« Sarah, je suis loin d'être Gabriel. Il ne m'est jamais rien arrivé de dangereux et je ne vois pas pourquoi tu t'inquiètes. Je me suis assez renseigné sur l'Asie pour ne pas fréquenter les sorciers aux intentions malsaines. J'en reviendrais différent, c'est la seule chose pour laquelle tu peux avoir peur. Sache que l'aventure ça me connaît plutôt bien. »

Mon ton était devenu dur et ferme. Je n'avais pas envie qu'elle s’inquiète pour rien, qu'elle puisse croire qu'en partant j'allais l'effacer de ma mémoire. Certes je ne m'attachais pas vraiment aux gens, mais jamais je n'oubliais les belles rencontres. Elle pouvait être certaine qu'on se reverrait un jour, après mon voyage. Mais celui-ci n'était pas prêt de se réaliser, pas encore. Je devais d'abord valider mon année et il y avait encore quelques beaux mois devant moi avant de m'envoler pour l'Asie.

« Il faudrait aussi que tu arrêtes de mon comparer à Gabriel. Je n'aime pas vraiment être l'image d'un personnage défunt ... »

Oui c'était un peu cruel dis comme ça, mais elle devait arrêter de m'en parler. Ça me mettait toujours mal à l'aise et je ne savais jamais quoi dire pour la consoler. Lui voir un sourire éclater sur le visage me permettait de mieux apprécier sa compagnie. J'espérais simplement qu'elle ne me boude pas pour cette remarque un peu bourru.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4940

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Mer 29 Aoû 2012 - 23:07

Oui. Mon grand frère me manquait. Horriblement, et chaque jour d'autant plus ... Il était là pour les coups durs, il était là aussi pour les bonnes nouvelles. Il avait été là, quand mon père était parti et quand ma mère était tombée en dépression. Et Gabriel me manquait tant ...
Je savais qu'il ne fallait pas que je m'attarde sur ce souvenir d'un frère disparu, il fallait que j'avance pour moi et pour moi seule ! Mon grand frère l'aurait voulu ! Mais je n'y pouvais rien, quand la tristesse arrivait, je ne pouvais que la subir. Mais je n'aimais pas cela, au contraire. C'était horrible et ce n'était pas de moi de me laisser abattre si facilement !
Et le pauvre Léo, en payait les conséquences.

Et cela, c'était au-dessus de mes forces.

J'avais proposé à Léo de l'aider pour ses examens, ce n'était évidemment pas une promesse en l'air ! Je tenais toujours mes promesses, c'était un point d'honneur que je me fixais. Et pour sûr, j'allais l'aider, qu'il le veuille ou non ! Et en plus, j'allais passer du temps avec lui ... Que demander de mieux ? C'était parfait. Gentiment, je lui souriais, ce garçon était vraiment adorable, quand il le voulait. Et quand il touchait mes boucles d'or, ça m'était bénéfique.
J'aimais ce contact et être proche de lui. Je l'ai dit, il ressemblait un peu à mon Gabriel disparu il y a peu.


- Hé ! Je t'ai dit que je t'aiderais, alors je t'aiderais ! Et je tiens toujours mes promesses ! Et puis on se verra un peu plus non ? C'est pas si mal en fin de compte non ? Dis-je en souriant avec un petit clin d’œil.

Puis, je m'étais épanchée sur mes angoisses, sur le fait qu'il pouvait disparaître du jour au lendemain ... C'était nul et j'avais le don de casser l'ambiance avec mes idées noires ! J'eus la confirmation par un soupir exaspéré de sa part, qui ne me fis plus sourire du coup. Il me prit par les épaules pour me faire prendre conscience, chose que je ne faisais pas jusqu'à présent. J'essayais de faire en sorte, de ne pas détourner mon regard du sien, même si cela m'était un peu pénible de le regarder en face.

Car annoncer les quatre vérités et se les entendre dire, était toujours de mauvaise augure ... Et j'allais les prendre de plein fouet ... J'écoutais sans mot dire, digérant chaque parole avec une attention certaine, bien que l'idée de me soustraire à 'ça', y comprendre les dires de Léo, m'eut traversé l'esprit ! Je comprenais ce qu'il avait à me dire ... Il était certain qu'être comparé à une personne qui plus est disparue, était horrible en soi. Et je comprenais aussi, que Léo devait le prendre mal.
Je baissais les yeux, honteuse de ma personne. Jamais ô grand jamais, je ne m'en étais autant voulue. Laisser un peu Gabriel de côté pour vivre les moments présents, voici seulement ce que je demandais ... Même si c'était pour un court instant.

Mais qu'on me l'accorde au moins ...


- Pardonne-moi. Je ne voulais pas te froisser ... Je sais que tu n'es pas Gabriel. Mais ... Lentement, je relevais mon regard vers lui, mes larmes s'étaient taries et un petit sourire venait de se dessiner sur mes lèvres. J'avais décidé d'oublier Gabriel, même si ce n'était que pour un moment ... Si Léo, se sentait mieux et moi aussi par la même occasion, tout irait bien non ? Je m'emparais doucement de sa chemise, en souriant et je venais me blottir dans ses bras. Là, j'étais bien mieux.

J'oubliais un instant tout les tourments noirs qui avaient pris place dans ma tête. Je soupirais d'aise, sa compagnie était arrivée à point nommée, et je ne la remplacerais pour rien au monde !


- Je peux rester encore un moment comme cela, s'il te plait ? Demandais-je dans un sourire avant de le fixer et un court instant et d'approcher mes lèvres pour l'embrasser ... sur la joue.

- Merci. Pour m'avoir remis les idées en place. Et je ne t'en veux aucunement, même si tu as été quelque peu direct ! C'était mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Léo Wendling
● University ●
avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Liverpool
Occupation : Etudiant à Poudlard Uni
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : mo
Date d'inscription : 06/06/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4731

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Sam 12 Jan 2013 - 15:16

J’étais bien installé sur ses jambes, l’air frais se glissait sur mon visage et son parfum embaumait tout l’espace. A quoi devais-je m’attendre maintenant ? Tout allait très vite se passer et peut-être bien même, que ces promesses ne seraient pas tenues. Pourquoi de telles pensées ? Simplement parce qu’on m’avait promis tant de choses et que rien ne s’était fait. Je savais Sarah sincère et fidèle, mais il y avait bien trop de tourments dans une vie, bien trop d’accidents et de choses imprévues, qui peuvent vous faire changer d’avis.

Je n’avais pas pour habitude de rester assis là sans rien faire, juste à discuter et regarder les nuages se dissoudre dans un ciel d’un bleu trop pur. J’avais toujours coutume de courir un peu partout, d’aller voir les gens, de passer mes journées à droite et à gauche. L’université me pompait beaucoup d’énergie, avec les études, les cours, les amis, le groupe de musique et les activités sportives. J’espérais qu’en quittant l’Angleterre, je pourrais enfin trouver la paix. Dans une paix quelconque, comme la Chine, le Vietnam ou encore le Tibet. Je me voyais seul, gravir les plus hautes montagnes, en compagnie d’un simple chien, fidèle à lui-même.
Je me voyais dans une forêt épaisse et dense, où je serais livré à moi-même face aux dangers, où je dépasserai mes limites et où de magnifiques paysages s’offriraient à moi. C’était un peu égoïste de penser ainsi, la tête posée sur les genoux d’une si jolie fille, une fille qui comptait sur moi et qui m’avait tout juste proposé son aide.

Mais que pouvais-je bien faire ? A vrai dire, rien. C’était ainsi. Je l’avais dit depuis bien longtemps et ce voyage après mes études était prévu avant même ma venue au monde, j’en suis convaincu. J’inspirais lourdement, gonflant mon poitrail à fond, puis soupirait. C’était bon de prendre son temps, de ne penser à rien et de n’être que soi-même.

Mon regard se perdait dans le lointain, au-delà des murs millénaires du château, par-dessus les montagnes environnantes, et bien au-delà encore. Des jeunes sorciers étaient installés dans l’herbe rase du parc, profitant des rayons d’un soleil d’été encore brulant. On pouvait voir des jeunes couples se former ou se disputer. Des groupes d’étudiants étalant leurs parchemins sur l’herbe jaunie, et brandissant leurs baguettes en l’air pour faire apparaitre, semble-t-il, des formes encore floues, mais à force d’entrainement, peut-être un patronus.

D’autres étaient isolés, le nez plongé dans de gros grimoires et d’autres encore discutaient tout simplement, à l’ombre d’un arbre, comme Sarah et moi. Je m’écartais à présent, m’adossant contre le vieux chêne qui nous abritait d’un soleil de plus en plus lourd et tenace.


« C’est toujours mieux de dire les choses comme elles sont. Tu sais, je n’aime pas tourner autour du pot. Et puis les sous-entendus ce n’est franchement pas mon fort. Puis on est là pour s’aider non ? Si je vois un point faible chez toi, je préfère le signaler, plutôt que faire l’autruche et te laisser dans ta faiblesse … »

Je ne voulais pas, ou plutôt, je ne voulais plus voir des gens se meurtrir dans un passé ou dans leurs faiblesses. Je trouvais ça tellement dommage et ça avait gâché tellement de choses, que je préférais passer pour un sans cœur, plutôt qu’un hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4940

MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   Lun 8 Avr 2013 - 16:38

J'avais décidé d'oublier un pan de ce passé qui me blessait tant. Du moins pour un moment ... J'avais relégué au rang de souvenir déchu, mon grand frère : Gabriel. Je souriais néanmoins à Léo, ce dernier m'avait redonné un peu de courage dans ce temps ténébreux.
Là, j'étais à l'aise et heureuse et j'aurais aimé que cet instant ne s'arrête pas. Mais évidemment, tout était réglé dans le temps et bientôt, je ne le verrais plus. Lui, mon très cher ami que j'appréciais tant. Il s'était mis sur mes jambes fines et blanches et je l'avais laissé faire, parce que je l'aimais bien.
Mon sac en bandoulière dont dépassait mes précieux carnets était un supplice pour ma personne.

J'avais envie de dessiner tout ce qui se trouvait alentour. Léo, le Parc, les Autres.

J'attendis que Léo s'éloigne un peu de moi et s'appuie contre le grand chêne pour m'emparer de mes carnets rehaussés de noir. La plume et l'encrier, je ne les oubliais jamais. Assise en tailleur dans l'herbe, j'entreprenais le croquis de mon ami, puis du château et de ses splendides extérieurs. Concentrée sur mon œuvre, je l'écoutais néanmoins, et je lui souris.
Il avait indubitablement raison et je l'en remerciais encore silencieusement pour son "aide".


- Tu as raison. Merci encore de m'avoir ouvert les yeux. Mais je m'excuse encore, car son souvenir restera toujours gravé en moi. Je n'y peux rien, c'est mon grand frère ... Et je l'aimais.

Suite à cet échange, j'avais un peu évolué. Quand je parlais de Gabriel, je ne versais plus mes larmes. J'avais peut-être un peu grandi, mais malgré tout, il me manquait tant. C'était indéniable ! Toujours affairée à dessiner mon ami, je me libérais progressivement et le bruit de la plume sur le papier virginal me déstressait.

- Je termine ce que je suis en train de faire, et je te montre. Ça te va ?

Nouveau sourire et nouveau clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Limaces en conserves (pv sarah Mickaels)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain
» Entre limaces et phacochères [Pv Ed]
» Sarah Wild
» Sarah Eilanö
» Sarah Peverell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Extérieurs du château :: Parc et Forêt Interdite-
Sauter vers: